Page d’Accueil Qui Sommes Nous Glossaire Islamique Commande de Livres Quibla Liens Contact
Français  >  L’importance de l’invocation - Les Différentes invocations (dou’as)  >  L'invocateur est un serviteur bien-aimé

Taille de la police      Imprimante
 
L'invocateur est un serviteur bien-aimé

Dans le Masnawi, il écrit que:
Un homme se levait chaque nuit pour adorer Allah. Il l’implorait et l’invoquait, sans cesse. Une nuit satan vint lui insuffler le waswas à l’esprit : “Ô homme stupide, quel intérêt as-tu à invoquer et à implorer Allah ainsi? Tu restes éveillé en supplication toute la nuit pour rien, toute tes demandes restent vaines. Est-ce que quelqu’un t’a répondu jusqu’à présent? Est-ce qu’une porte s’est ouverte pour t’inviter à y entrer? Est-ce qu’on se rend quelque part où l’on n’est pas invité? Si Allah avait attaché la moindre importance à tes supplications, IL aurait accepté tes prières, IL t’aurait au moins répondu. Ne te fatigues pas pour rien.”

L’homme trouva cette remarque pertinente, il posa sa tête au sol et s’endormit cette nuit-là sans prier, le cœur chagriné. Dans son rêve, une voix lui dit: “Pourquoi t’es-tu endormi sans prier aujourd’hui?”. L’homme répondit: “Comme je n’ai aucune réponse à mes prières et mes supplications..j’en ai déduit que je n’étais pas le bienvenue dans cette demeure, et donc j’ai cessé de frapper à cette porte.” La voix rétorqua à l’homme: “Le fait que tu puisses dire Allah, montre qu’IL t’accepte, IL te dit:” Viens.” Ton imploration montre qu’IL fait entendre à ton esprit. Ta persévérance montre qu’IL te rapproche à Lui. Ta crainte, ton amour et ton espoir, sont par la grâce de Allah. Lorsque tu dis: “Ô mon Allah”, derrière chacune de tes supplications se cache; “Demandes ô Mon serviteur”, la parole de Allah; ”. L’insouciant et l’ignorant sont loin de cette invocation. Car, ils n’ont pas la force de dire; “Ya Rabb-[Ô mon Allah, ô Seigneur]”. Leur bouche et leur langue sont nouées. Même, dans le malheur ils ne pourraient implorer, ni même supplier. Allah ne les éprouves, ni par les maux, ni par les soucis, ni par la douleur, ni même par la souffrance. Et s’IL le faisait, ils ne pourraient dire que;” docteur”, mais jamais;”Allah”. As-tu compris à présent, que invoquer Allah, que l’épreuve qui te pousse à l’implorer, est bien meilleure que la royauté sur terre. La prière, l’invocation dans la souffrance est agréée, elle est chaleureuse, sincère car elle vient du cœur, alors que l’invocation dans l’aisance est glaciale.)

A son réveil, l’homme très content, recommença à prier et finit par avoir ce qu’il désirait. Même si la prière (l’invocation) du Musulman pécheur n’est pas sûr d’être acceptée, Allahu Téâlâ ne retourne pas sans rien les mains d’une personne qui l’implore. Grâce à ses invocations, Allahu Téâlâ, soit IL pardonne ses péchés, soit IL écarte de lui un danger à venir, soit IL le soulage d’une épreuve présente, soit IL lui réserve une très grande récompense le jour du jugement.

Un pécheur qui croule sous les péchés, dont les invocations liées au bas monde sont exaucées, n’est pas forcément un bon signe pour lui et en sa faveur. Selon l’interprétation du hadis chérif, il est dit:
(Lorsque le croyant (mu’mine) demande quelque chose à Allah, Allahu Téâlâ ordonne à Djébraïl aleyhissalam: “Ne lui donne pas de suite ce qu’il veut, J’aime sa voix”. Lorsqu’un pécheur invoque Allah, IL dit: “Donne lui tout de suite ce qu’il demande, car JE n’aime pas sa voix”.) [Ibn Najjar]

Face à l’étonnement des anges devant l’acceptation subite de l’invocation du non musulman et le retardement de celle du croyant, Allahu Téâlâ leur dit:
(Je suis irrité contre le mécréant et sa voix. JE lui donne aussitôt ce qu’il demande, pour qu’il cesse de m’implorer. J’aime le croyant et son imploration. JE retarde sa demande pour qu’il ne s’éloigne pas de Moi et de Mon invocation.) [Ramûz]

Allahu Téâlâ dit: “ Labbayk = Demande pour qu’elle soit accordée”, à Son serviteur qui fait la salat et dit; Ya Rabb (Ô mon Allah, Ô Seigneur). Allahu Téâlâ ne dit pas cela pour celui qui ne fait pas la prière (salat). L’invocation du non pratiquant ne sera jamais portée au niveau de l’acceptation.

Demander le plus à Allah
Question: Est-il convenable qu’un pécheur demande des degrés élevés à Allah?
REPONSE

Il n’y a aucun inconvénient, c’est même préférable. L’honorable imam Rabbani a dit: (Il ne faut pas hésiter à demander des degrés très élevés.) [3/19]

Allahu Téâlâ est el Karim, Le Très généreux, Le Pourvoyeur. Sa générosité, sa bonté, sa grâce et ses faveurs sont abondants, il est Celui qui donne sans contre-partie et sans limite. Son trésor sont sans fin, il ne diminue jamais. Il faut demander le meilleur de ce qui est permis. Selon l’interprétation de deux hadis chérif, il est dit que:
(Votre Seigneur Exaltait soit-IL, est Très généreux, IL est le Pourvoyeur de bonté, plein de vertus et de décences. Lorsque Ses serviteurs lèvent les mains pour Lui demander quelque chose, IL serait gêné de les renvoyer les mains vides.) [Ebû Dawûd]

[Ce qui signifie que renvoyer sans rien l’invocateur ne sied pas à Sa grandeur]

(Si un Musulman sollicite trois fois le Paradis auprès de Allah, Le Paradis dira; “Ô mon Allah fait le rentrer au Paradis”. Si la même personne implore Allah pour qu’il l’éloigne de l’Enfer, L’Enfer dira: “Ô mon Allah, éloignes le de moi”.) [Hakim]

 
Retour
 
 
 
CLAVIER  


http://www.notrereligionislam.com/detail.asp?Aid=4787
Date de mis à jour
22 Mayýs 2018 Salý
Les informations dans notre site sont préparées pour le profit de tous les humains. Tout le monde
peut s'en servir,  sans autorisation, à condition de rester fidèle à l’original.
Faire ma page d’Accueil  |   Ajouter aux Favoris  |  Share Partage
Nombre de Visiteurs


Hosted by Ihlas Net