Page d’Accueil Qui Sommes Nous Glossaire Islamique Commande de Livres Quibla Liens Contact
Français  >  L’importance de l’invocation - Les Différentes invocations (dou’as)  >  L'invocation n'est pas en vain

Taille de la police      Imprimante
 
L'invocation n'est pas en vain

Question: Allahu Téâlâ déclare, dans le sens de l’interprétation, dans le Qour’an el kérim: “Implorez Moi et Je vous exaucerai.” [al-Ghâfir verset 60]. Pourquoi mes invocations restent sans réponse?.

REPONSE
Non, les invocations ne sont pas en vain. Selon l’interprétation de deux hadisi chérif, il est dit:
(Votre Seigneur est certes, plein de décences et de générosités. Lorsque Ses serviteurs lèvent les mains pour l’implorer, IL serait gêné de les renvoyer les mains vides.) [Tirmizi, Ebû Dawûd]

(Allahu Téâlâ déclare, selon l’interprétation: “Ô fils de Adem, si tu m’adores sans rien M’associer, JE t’accorderai la contre-partie de ton action. Il t’incombe d’invoquer et de demander, et c’est à Moi, d’accepter et de donner.) [Taberani]

Allahu Téâlâ annonce aussi que: “J’accepterai votre invocation, JE ne vous renverrai pas les mains vides.” On en déduit donc, que l’invocation n’est pas sans réponse. Mais, lorsque notre demande n’aboutie pas, on croit qu’elle a été inutile. Il est écrit dans les livres que:
(Grace à l’invocation, soit les péchés sont pardonnés, soit un danger à venir est écarté, soit le supplice d’une calamité existante est levé, ou bien une immense faveur nous attend le jour du Qiyama (le jour de la Résurrection). [Shir’a]

Donc, par le biais de l’invocation, nos péchés sont pardonnés, un danger à venir est écarté, une calamité ou un soucis existant est levé ou bien, grâce à l’invocation, nous accédons aux récompenses. Selon l’interprétation de deux hadisi chérif:
(L’invocateur est dans l’une de ces trois situations; Soit son péché est pardonné ou bien son invocation est aussitôt exaucé, ou alors il sera rétribué le jour de la Résurrection.) [Deylemi]

(Lorsque le serviteur fait son invocation, si sa demande n’est pas exaucée, on lui inscrira une hassana “récompense”.) [Dare Kutni]

Il y a certainement des invocations qui sont retardées pour des raisons que l’on ignore. Selon l’interprétation d’un hadisi chérif, il est dit:
(Lorsque le Mu’mine (croyant) invoque, Allahu Téâlâ interpelle Djébraïl aleyhissalam en ces termes: “Retiens ce qu’il demande, J’aime le son de sa voix.” Lorsqu' un fajara (débauché, libertin) implore Allahu Téâlâ, IL dit à Djibril aleyhissalam: “Donne lui vite ce qu’il veut, Je n’aime pas le son de sa voix.) [Ibn Najjar]

Lorsque notre Seigneur l’Exalté retarde l’acceptation d’une invocation, c’est qu’IL veut nous accorder beaucoup de bienfaits. C’est pourquoi, il ne faut pas être impatient et dire; pourquoi ma prière n’est pas exaucée. Selon l’interprétation d’un hadisi chérif, il est déclaré:
(L’invocation faite sera acceptée, tant que celle-ci ne concerne pas une demande de péché ou une rupture d'un lien de parenté ou bien tant que l’on n’est pas pressé et que l’on ne dit pas: “J’ai prié, mais ma demande n’a pas été acceptée.”.) [Muslim]

Question: Est-ce que les péchés de celui qui assiste aux cercles d’initiations (discours religieux, sohbah, compagnonnage) sont pardonnés, lorsqu’il quitte cette assemblée?
REPONSE
Certes les péchés sont pardonnés, si dans le discours de cette assemblée, il n’y a pas eu de propos contraire à la religion. Hazreti imam Rabbani a dit: “Celui qui se trouve en compagnie des salih (vertueux), aura préservé sa foi.” L’éminent savant parmi les Tabiin, Hazreti Sabid ibn Aslam a dit: “Un Musulman qui pénètre avec sur son compte des montagnes de péchés, dans un lieu où l’on invoque Allahu Téâlâ, il sera lavé de tous ses péchés en ressortant. Le jour de la Résurrection le Mu’mine se tiendra debout devant Allahu Téâlâ. Allahu Téâlâ l’interrogera ainsi: “Ô Mon serviteur! Etais-tu en adoration en compagnie de ceux qui M’adoraient sur terre?”, le croyant répondra: “Oui mon Allah, j’étais en adoration avec eux!”. Et Allahu Téâlâ demandera: “Ô Mon serviteur, M’as-tu imploré et invoqué sur terre en compagnie de ceux qui M’ont mentionné, qui M’ont invoqué et imploré?”. Le croyant à nouveau répondra: “Oui, Ô mon Seigneur!”. Sur quoi, Allahu Téâlâ dira: “Par Ma Gloire, Moi aussi, Je t’ai mentionné, là où tu m’as mentionné et invoqué. J’ai accepté ton invocation, là, où tu M’as imploré.” Ensuite, Hazreti Sabid ibn Aslam rapporta ce hadisi chérif:
(Aucune des invocations du croyant ne sera rejetée. Soit, on lui pardonnera un péché ou il aura un bien en contre-parti [par exemple; il sera préservé contre un danger à venir] ou alors, il sera rétribué dans l’au-delà.) [Deylemi]

 
Retour
 
 
 
CLAVIER  


http://www.notrereligionislam.com/detail.asp?Aid=4787
Date de mis à jour
22 Mayýs 2018 Salý
Les informations dans notre site sont préparées pour le profit de tous les humains. Tout le monde
peut s'en servir,  sans autorisation, à condition de rester fidèle à l’original.
Faire ma page d’Accueil  |   Ajouter aux Favoris  |  Share Partage
Nombre de Visiteurs


Hosted by Ihlas Net