Page d’Accueil Qui Sommes Nous Glossaire Islamique Commande de Livres Quibla Liens Contact
Français  >  L’importance de l’invocation - Les Différentes invocations (dou’as)  >  Maudire

Taille de la police      Imprimante
 
Maudire

Question: Est-ce que notre cher Prophète avait maudit quelqu’un en appelant sur lui la malédiction divine?
REPONSE:
Notre cher Prophète (sallallahu aleyhi wa sallam), n’a pas maudit comme l’ont fait certains Prophètes sur leur communauté, mais il en a blâmé certains, en particulier, à cause de leurs mauvais agissements. Comme par exemple:
(Que Allah maudisse le peuple de Lût) [Beyheki]

(Que la malédiction de Allah soit sur celui qui adore l’argent.) [Tirmizi]

( Que soit maudit, celui qui invente une Bid’a.) [Dare Kutni]

(Que la malédiction soit sur ceux qui insultent mes Compagnons.) [Hakim]

(Malheur à celui qui se tait, alors qu’il connait la vérité.) [Deylemi]

Il est aussi arrivé qu’il blâme quelqu’un en particulier, en citant son nom. Comme par exemple; Ûtayba le fils d’Ebû Lahab. Car, il insulta notre cher Prophète, lors de la révélation de la sourate Tabbat. Cela blessa énormément Réçoulullah, il fit cette imprécation: “Ô Seigneur, envoie sur lui un animal féroce. “ Une nuit alors qu’il bivouaquait avec ses compagnons sur le chemin de la Syrie, un lion pénétra dans leur campement, il sentit un à un ses amis, puis lorsqu’il arriva sur Ûtayba le fils de Ebû Lahab, le lion le mis en pièce. [Mirat-i kâinat]

Il est rapporté par l’imam Taberani que:
“Réçoulullah proféra l’anathème sur deux personnes qui avaient récité un poème avilissant sur Hazreti Hamza, pour qu’ils soient damnés. “

Regarder avec suspicion les hadis-i chérif sur les imprécations, qui sont rapportés dans les ouvrages de hadis, en pensant que notre cher Prophète ne maudissait pas, serait faire plaisir aux ennemis de l’Ýslam. Cela porterait le discrédit sur l’imam Taberani. C’est ce que recherche d’ailleurs les adversaires de l’Ýslam. Ils disent; “Détruire le Qour’an sera d’autant plus facile, si l’on discréditent les savants et les hadis. “

Les deux personnes concernées étaient devenus Musulman qu’en l’an 8 de l’Hégire. Quant à Hazreti Hamza, il tomba martyr 4 avant cela. C’est-à-dire, que ces personnes n’étaient pas encore Musulmans. Cette invocation fut dite, avant leur conversion, à cause de ce qu’ils avaient fait subir aux Musulmans et des offenses qu’ils firent à Hazreti Hamza, son oncle bien-aimé.

Lors de la prise de la ville sainte de la Mecque, Réçoulullah effendi pardonna tout le monde. Sauf 10 personnes, qu’il appela par leur nom et ordonna qu’on les exécutes immédiatement. Parmi ces dix personnes, il y avait un dénommé Wahshi ibn Harb, qui s’enfuit loin de la Mecque. Puis, prit de remords, il vint à la mosquée de Médine pour y rencontrer Réçoulullah. Il lui demanda: “Ô Prophète de Allah, si quelqu’un était hostile à Allah et à Son Prophète, qu’il commette les pires péchés, puis, prit de remords, il se repent et devient croyant, quel serait sa sentence? “ Notre cher Prophète (aleyhissalam), lui dit: “Quiconque éprouve du remords, puis croit, devient notre frère. “, l’autre dit: “Ô Réçoulullah, j’atteste de la foi, je me repens. Je suis Wahshi. “ Lorsque notre bien aimé Prophète, entendit le nom de Wahshi, l’image du corps déchiqueté de son très cher oncle Hazreti Hamza apparut à Ses yeux.

Il se mit à pleurer et lui dit: “Va-t-en que je ne te vois pas. “ Wahshi se sentant en danger, lorsqu’il s’apprêtait à partir, l’ange Gabriel aleyhissalam, révéla le commandement suivant, selon l’interprétation: (Ô mon bien-aimé, Moi, s’il prononce la parole de foi (kalima-i tawhid), Je pardonne l’infidèle qui a passé toute sa vie à adorer les idoles, et qui a tout fait pour que mes serviteurs deviennent Mes ennemis. Pourquoi, toi, ne pardonnes-tu pas Wahshi, parce qu’il a tué ton oncle?. Il s’est repenti, il regrette. A présent, il croit en toi. Moi, Je l’ai pardonné. Pardonne le aussi.)

Tous attendaient l’ordre de son exécution. Notre cher Prophète dit: “Faites venir votre frère “. Lorsqu’ils entendirent, le mot frère, ils l’appelèrent avec respect. Réçoulullah effendi, lui lui annonça la bonne nouvelle et lui dit: “Tu as été pardonné, mais lorsque je te vois, je ne peux m’empêcher de m’attrister. Fais en sorte que je ne te vois plus. “ Pour ne plus le chagriner, hazreti Wahshi ne se montra plus à Réçoulullah. Il vécu confus et profondément affligé. [Kurtubi, Suyuti, Taberi]

Un mécréant qui devait être exécuté sans condition, tout à coup l’inimitié et la haine à son encontre se transforment en fraternité, et il accède au rang inestimable des nobles Compagnons, dès lors qu’il devient Musulman. Ses péchés se transforment en récompense.

Question: Est-il correct de dire à quelqu’un en guise de malédiction: “Je remets ton sort à Allah. “?
REPONSE:
Tout dépend à qui on s’adresse et de l’intention. Harzeti Ibn Mas’ud raconte que:
Un jour, Ebû Djahil et ses acolytes, déversèrent les viscères d’un chameau sur notre cher Prophète pendant qu’il était en prière à côté de la Kaaba. Lorsqu’il termina sa prière, Réçoulullah effendi dit à voix haute; “Mon Allah, je remets le sort de Ebû Djhail, Ûkba bin Rabiya, Cheyba bin Rabiya, Walid bin Ûtba, Ûmeyya bin Halef, ÛKba bin Muayt, entre Tes mains. “ J’ai vu les corps de toutes les personnes citées par Réçoulullah, gisant au sol lors de la bataille de Badr. [Buhari, Muslim, Nesaï]

Deuxièmement, ce n’est pas du tout correct, si on le dit dans le sens de; comme si, Allahu Téâlâ n’avait pas connaissance de la situation, et que l’on voulait l’informer pour qu’IL fasse le nécessaire, qu’IL défende le droit du faible contre l’oppresseur. Allahu Téâlâ n’est indifférent d’aucune situation, IL sait tout des gens. Si quelqu’un a commis une faute, tôt ou tard il sera sanctionné et Allah le punira.

La signification de l’expression; “Je remets ton sort à Allah “, est; je patiente pour le mal que tu m’as fait, je ne répondrai, je laisse le soin à Allahu Téâlâ de te punir pour ce que tu m’as fait. Dit dans ce sens, ce n’est pas réprouvé.

Invocation (dou’a) et malédiction (baddou’a)
Question:
Est-il correct de dire; “Je ne vis pas grâce à tes invocation, pour que je périsse par ta malédiction. “?
REPONSE:
Non ce n’est pas correct. On ne doit pas prendre à la légère une invocation. L’invocation comme la malédiction peuvent être acceptées. On peut aussi bien vivre grâce à une invocation exaucée. Ou bien, même si l’invocation n’est pas acceptée, on peut aussi mourir à cause d’une malédiction. Selon l’interprétation de deux hadis-i chérif, il est dit que:
“Ces quatre invocations ne seront pas rejetées: L’invocation faite en cachette pour son frère coreligionnaire, l’invocation du malade jusqu’à ce qu’il retrouve la santé, l’invocation du pèlerin jusqu’au retour de son pèlerinage et l’invocation de celui qui part pour la guerre sainte. “ [Deylemi]

“Les imprécations des parents contre leurs enfants et l’imprécation de l’opprimé contre son oppresseur ne seront pas rejetées. “ [Tirmizi]

Pour échapper à l’imprécation
Question:
Mes parents m’ont maudit et sont mort à présent. Que dois-je faire pour échapper à cette imprécation et me faire pardonner par mes parents?
REPONSE:
Faites des invocations en leurs faveurs et offrez leurs les récompenses qui découlent de vos adorations et de vos bonnes actions. Par exemple, envoyez à leurs âmes la récompense lorsque vous récitez le Qour’an ou celles de vos sadakas. Ainsi, vous serez sauvé du joug de leurs malédictions et vous serez quitte envers eux. Vous recevrez les mêmes récompenses, sans qu’on ne vous diminue les vôtres.

Question: Dans certains hadisi chérif, il est dit; Maudit soit-il, que le malheur soit sur.. Qu’est-ce qu’on entend par cette expression? Est-ce que les malédictions solennelles proférées par des mauvais parents sont susceptibles d’être acceptées contre un enfant qui est bon?
REPONSE:
Maudit soit-il, signifie que Allah l’écarte de Sa miséricorde. Ce n’est pas bien de maudire, de proférer des beddou’a (jeter l’opprobre, l’anathèmes, souhaiter le malheur de quelqu’un..). Car, il est dit dans un hadis-i chérif que: “Lorsqu’une personne profère des malheurs, ces imprécations se retourneront contre elle, si la personne visée ne les mérites pas. “ [Beyheki]

Hazreti Ibn Mubarak, dit à quelqu’un qui vint se plaindre auprès de lui du comportement de son enfant;
- “As-tu proféré des malédictions envers ton enfant? “, et l’autre répondit: “Oui “,
- “Alors, c’est toi qui a dépravé cet enfant. “, lui rétorqua-t-il.

Il est dit dans les hadisi chérif que:
“L’invocation d’un père monte jusqu’au voile divin et dépasse même cette limite. “ [Ibn Maja]

“Les imprécations des parents envers leur enfant et celles de l’opprimé envers son oppresseur, ne seront pas rejetées. “ [Tirmizi]

Les imprécations des mauvais parents faites contre leurs enfants innocents et bons, ne seront pas acceptées. Les imprécations injustes ne sont pas acceptées.

L’imprécation faite injustement
Question:
Il est dit que: “L’invocation des parents, de l’opprimé et de l’invité est acceptée. “ Même si l’imprécation de ces trois catégories de gens est injustes, elles seront quand même acceptées?
REPONSE:
“L’invocation des parents, de l’opprimé et de l’invité est acceptée. “ signifie que l’invocation des parents qui est faite en faveur de l’enfant est acceptée, de même, l’imprécation de l’opprimé [même si c’est un non musulman] faite envers son agresseur est acceptée, tout comme l’invocation du convive en faveur du maitre de maison est acceptée. “ Autrement, les exécrations non justifiées du convive envers le maitre de maison, bien évidemment elles seront rejetées.

L’imprécation d’un opprimé envers un tyran qui ne lui a rien fait, ne sera pas acceptée. L’invocation bénie des parents envers leurs enfants, sera acceptée. La malédiction proférée par les parents, envers leur enfant qui est innocent ou qui est bon, ne sera pas acceptée. En résumé, l’imprécation injustement proférée n’est pas acceptée. Il ne faut pas prendre pour habitude de proférer la malédiction à tout va. Car, d’après le hadis-i chérif, il est dit:
“Ne proférez pas la malédiction sur vous, vos enfants et vos biens! Car, il se peut qu’elle coïncide avec une heure où les invocations sont exaucées, et que votre imprécation soit acceptée. “ [Muslim]

Question: Mes parents sont divorcés. Chacun me défendant d’aller voir l’autre, en me menaçant par des imprécations et de ne pas me pardonner. Est-ce que leur mauvaises paroles peuvent m’atteindre?
REPONSE:
Non. Rendez leur visite, sans leur dire.

Question: Mon père m’a maudit. Depuis, il est mort. Toutes mes affaires vont de travers, que puis-je faire?
REPONSE:
Faites beaucoup de istighfar, repentez-vous beaucoup. Accomplissez des oeuvres pies pour vos morts.

Question: J’ai refusé la proposition en mariage d’un jeune homme. Sur ce, il m’a dit: “Que Allah te maudisse “. A présent, j’ai des problèmes de santé. A votre avis, est-ce que c’est à cause de la malédiction proférée par le jeune homme? Dois-je lui demander pardon?
REPONSE:
Le fait de refuser la proposition qui vous a été faite n’engage aucun droit. Les imprécations injustement proférées ne sont pas acceptées. Vous n’êtes pas obligée de lui demander pardon.

Etre maudit
Question:
Il est déclaré dans un hadsi-i chérif; “Malheur, malédiction à celui qui sème la discorde (fitna) “ Qu’est-ce qu’on entend par malédiction? Est-ce qu’on est maudit comme satan, lorsqu’on commet un acte déplorable? Est-ce que la personne maudite devient éternellement mécréante?
REPONSE:
Non. Il existe plusieurs sens au mot malédiction. Le pire désigne celui qui est écarté de la miséricorde de Allah. Celui qui commet une action réprouvée ne sera plus écartée de la miséricorde de Allah, une fois repenti.

Invoquer la malédiction sur les personnes dépravées
Question:
Est-ce correct d’invoquer la malédiction sur les personnes dépravées, hérétiques et les mécréants, en les nommant par leur nom?
REPONSE:
Non, ce n’est pas correct.Car, les savants de Ahl-u sounna. disent que:
“Il ne faut pas invoquer la malédiction sur un non musulman en particulier, en prononçant son nom. Il n’y a pas d’inconvénient à dire: “Malheur aux mécréants! “, pour l’ensemble. [La première discorde en Islam]

Sans donner de nom, il n’y a aucun inconvénient à dire: “Que la malédiction de Allah, soit sur les mécréants, les gens de bid’a (hérétiques) et les dépravés. “ Car, Allahu Téâlâ et Son bien aimé Prophète (sallallahu aleyhi wa sellem) ont proféré l’anathème ainsi de manière générale. Selon l’interprétation d’un noble verset:
(Ceux qui offensent Allah et Son messager, Allah les maudit ici-bas, comme dans l'au-delà.) [Ahzab 57]

L’interprétation d’un noble hadis:
(Que Allah maudisse, les dirigeants tyranniques, les dépravés et ceux qui détruisent ma sounna, les hérétiques (ahl-u bid’a)!.) [Deylemi]

 
Retour
 
 
 
CLAVIER  


http://www.notrereligionislam.com/detail.asp?Aid=4787
Date de mis à jour
19 Aðustos 2018 Pazar
Les informations dans notre site sont préparées pour le profit de tous les humains. Tout le monde
peut s'en servir,  sans autorisation, à condition de rester fidèle à l’original.
Faire ma page d’Accueil  |   Ajouter aux Favoris  |  Share Partage
Nombre de Visiteurs


Hosted by Ihlas Net