Page d’Accueil Qui Sommes Nous Glossaire Islamique Commande de Livres Quibla Liens Contact
Français  >  Les connaissances de la foi correcte  >  Chirk (Associationnisme) et les paroles dangereuses  >  Les Takfir d’un Takfiriste

Taille de la police      Imprimante
 
Les Takfir d’un Takfiriste

Question: Pouvez-vous me dire si ces quelques paroles liées au koufr que j’ai extraites d’un livre sont exactes?
REPONSE
Ces paroles sont entièrement écrites d’un point de vue personnel. Pour pouvoir accuser de kafir (mécréant) une personne, on doit se baser sur la transmission. On ne peut pas accuser quelqu’un de kafir en se basant sur une interprétation personnelle. C’est écrit dans les livres si une chose est haram ou halal. On peut rechercher des preuves pour ce qui est haram, mais on ne cherche pas de preuves pour ce qui est mubah. Par exemple, si quelqu’un dit: “c’est haram de manger tel fruit et c’est du koufr de manger ce fruit”, on lui répondra: “ Apportes-nous tes preuves.” On ne peut pas demander des preuves à celui qui déclare que telle ou telle chose est mubah* (*Qui ne tiens, ni de la prescription (un ordre), ni de l'interdiction.). On ne demandera pas à quelqu’un: “Dans quel livre c’est écrit que c’est mubah?”. Nous disons seulement que les quelques paroles qui suivent, avancées par ce takfiriste ne sont pas du koufr. Si quelqu’un prétend que ces paroles sont du koufr, alors c’est à lui d’apporter les preuves. On ne demande les preuves à celui qui prétend que ce n’est pas du koufr. Si on dit que manger tel chose n’est pas du koufr, personne ne peut nous demander d’avancer des preuves.

En plus des gens, il rend aussi mécréant les savants et les saints. Selon l’interprétation d’un hadis-i chérif, il est dit:
(Le jour où les mensonges seront diffusés, que les coutumes se mêleront aux adorations et que l’on dénigrera mes Compagnons, que ceux qui détiennent la vérité la communiquent aux autres! Que la malédiction de Allahu Téâlâ, des anges et de toutes les créatures soient sur celui qui possède la vérité et qui ne la partage pas, alors qu’il aurait pu le faire! Allah n’acceptera de ces savants ni leurs obligations, ni leurs adorations.) [Deylemi, Ebu Nuaym]

Pour ne pas tomber sous la malédiction rapporté par ce hadis-i chérif, nous avons était obligé de répondre à ce takfiriste. Nous allons y répondre selon chaque point:
1- Le Takfiriste dit: (C’est du koufr d’attribuer un endroit à Allah. Par exemple, il dit que c’est du koufr de dire: “Celui qui se rapproche de Allah, d’un empan, Allah viendra vers lui d’un pas” ou bien “Allah pénètre le coeur des saints vertueux (awliya).
REPONSE
Ici on parle de rapprochement spirituel. Se rapprocher de Allah, veut dire gagner Son amour et Sa satisfaction. Si on dit qu’untel est un ami très proche, cela ne signifie pas qu’il vit à côté de nous ou que l’on vie ensemble, mais que nous avons de bonnes relations amicales. L’expression se rapprocher de Allahu Téâlâ, on doit le comprendre de la même façon. Dire que la Kaaba et les mosquées sont les maisons de Allah, ce n’est pas attribuer un endroit à Allah. C’est pour montrer la valeur et l’importance de la Kaaba et des mosquées. Il va de soi que le coeur des saints serviteurs de Allah est très précieux.

Dans un hadis-i kudsi, il est dit: “La terre et les cieux ne peuvent Me contenir, mais le coeur du mu’mine peut le faire.” Hazret-i imam Rabbani explique ce hadis-i kudsi de la façon suivante:

(La terre et les cieux sont très vastes, mais ils sont fait de matière. Ce sont des lieux. On peut les comparer à quelque chose. On peut les cerner par la raison et comprendre de quoi il s’agit. Une chose sacrée qui ne peut être cerné par la raison, qui est sans endroit, ne peut s’installer sur ces lieux. Ce qui n’a pas d’espace, ne peut se trouver sur un lieu, un emplacement. Ce qui n’a pas de semblable, ne peut s’unir avec ce qui est semblable. Puisque le coeur du croyant (mu’mine) est sans endroit. On ne sais pas comment. C’est pourquoi, Allah peut s’installer ici. [Mektubat-i Rabbani]

Comme on peut le constater, le takfiriste blasphème aussi l’imam Buhari, l’imam Ahmed, l’un des piliers des quatre madhhab, l’imam Beyheki, et l’imam Rabbani, le savant muhaddis et mudjadidd du deuxième millénaire. Le takfir (l’accusation de blasphème) est comme un boomerang, c’est-à-dire que celui qui accuse un Musulman de mécréant, devient lui-même infidèle.

2- Le takfiriste dit: (Quiconque dit: “Que Allah ne guide pas ce mécréant”, c’est du koufr car c’est agréer le koufr.)
REPONSE
Ce qui est du koufr, c’est agréer l’infidélité, vouloir la mécréance d’un Musulman ou souhaiter sa mort en tant que mécréant. Mais, ce n’est pas agréer le koufr de souhaiter que le non musulman demeure incrédule. [Fetawal-Harameyn]

Pourquoi est-ce qu’un homme dirait une chose pareille au sujet d’un non musulman? Peut-être parce que cet infidèle a persécuté des Musulmans. Il se peut que cette personne a voulu dire, que tu sois puni pour le mal que tu as fait. Personne ne maudit ainsi un non musulman, sans raison. L’auteur de cet imprécation l’a certainement fait pour une bonne raison.

Comme on peut le constater ce n’est pas du koufr de vouloir qu’un kafir reste mécréant, dire que Allah ne le guide pas. Le takfiriste dit:
(Ce n’est pas permis de tuer un non musulman lors d’une bataille, car il se peut que l’infidèle devienne Musulman et que cela voudrait dire que l’on veut qu’il aille en enfer.)

C’est un mauvais raisonnement. Notre cher Prophète a combattu les mécréants. Peut-être que ces infidèles se seraient convertis avec le temps. Si c’était du koufr de les tuer en tant que kafir et de les envoyer en Enfer, notre cher Prophète ne les aurait pas combattu et il ne les aurait pas envoyé en Enfer.

3- Le takfiriste dit: (C’est du koufr de dire; Tu es sans foi (tu ou ils n’ont pas de Dieu).)
REPONSE
Le fait de dire à un athée, qu’il n’a pas de foi ou de Dieu (Allah), ne veut pas dire qu’il n’a pas était créé par Allah. Cela signifie qu’il n’a pas de pitié, de compassion,d’humanité, qu’il est sans foi, sans religion, ceci n’est pas du koufr. Aucun Musulman ne dirait à un non musulman, qu’il est sans foi, dans le sens qu’il n’a pas été créé par Allah. Tout Musulman sait bien que seul, Allah, est le Créateur.

4- Le takfiriste dit, que c’est du koufr de dire: (Allah est grand. Car, cela reviendrait à Le ressembler aux être humains.)
REPONSE
Personne ne dirait cela dans ce sens. Personne ne penserait que Allah est une créature gigantesque. C’est une attribution forcée pour qualifier les gens d’apostat. Dans chaque prière on dit; Allahu Ekber. Cela signifie que Allah est grand. Cela veut même dire; Le plus Grand, le très Haut. Combien il est faux de qualifier de koufr chaque chose. Un autre takfiriste dit que c’est du koufr de dire;( Galatasaray est Le plus grand!”, car, le plus grand c’est Allah!). ce n’est pas du kouf. De dire que tel club de foot est plus grand que tels autres.

5- Le takfiriste dit que c’est du koufr de dire que; “Allah a insufflé à Adam de Son esprit (souffle de vie)”.
REPONSE
Cet état a été défini par le verset. Le mu’mine sait que Allah n’est pas une matière, et qu’IL ne ressemble en rien à tout ce qu’il peut imaginer. De l’expression, “J’ai insufflé de Mon esprit”, il comprend qu’IL lui a donné un esprit. Si quelqu’un ne comprenait pas ce sens, il demanderait à celui qui comprend. Voici le sens de l’interprétation du verset:
( Nous créâmes l'homme d'une argile crissante, extraite d'une boue malléable).

(..et dès que Je l'aurais harmonieusement formé et lui aurait insufflé Mon souffle de vie, jetez-vous alors, prosternés devant lui..). [Al Hijr 27, 30]

C’est pourquoi, on dit toujours; ne jamais cherchez à interpréter personnellement les nobles versets, mais se référer toujours aux explications des muffassirs. On dit toujours que la la religion ne s’apprend pas à partir des interprétations. Car, il n’est pas facile de comprendre les sens des versets. C’est à cause de leur mauvaise compréhension que les 72 sectes égarées de l’İslam ont fait leur apparition.

6- Le takfiriste dit que c’est du koufr de dire: (La lumière (nour) de Allah ou que, Allah a créé Muhammed de sa lumière).
REPONSE
Le takfiriste est soit très ignorant, soit il cherche des prétextes pour calomnier les savants İslamiques d’infidèles. Il est déclaré dans le verset 35, de la sourate Nour que: (Allah est la Lumière des cieux et de la terre.) Cependant cette lumière ne doit pas être comprise comme une lumière créée. Personne ne peut dire que Allah est une lumière créée. Car, le mu’mine sait que rien n’est comparable et ne ressemble à Allah. Selon l’interprétation d’un hadis-i chérif, il est dit:
( Avant toute chose, Allah créa ma lumière à partir de la Sienne.) [imam Kurtubi]

Le takfiriste voit le Nour de Allah comme une matière, dont Allah aurait extrait de Lui une partie pour la donner au Prophète. Sinon, il ne chercherait pas à démentir notre cher Prophète (sallallahu aleyhi wa sellem).

7- Le takfiriste dit que c’est du koufr de dire: (Que la honte soit sur le destin)
REPONSE
Ce n’est pas du koufr de dire: (Quelle mauvais destin qu’est le mien, honte à mon destin!), car si notre destin est mauvais, c’est à cause de nos péchés. Nous sommes le seul responsable, de notre mauvaise destinée. Ce qui fait notre destin, sont nos actions bonnes ou mauvaises. Cela peut varier du bien au mal selon nos péchés. De ce fait, ce n’est pas un blasphème de critiquer son destin en disant; “Que mon destin est honteux”. Mais le fait de dire que; “Allah n’aurait pas dû inscrire mes mauvaises actions comme des mauvaises actions, dire qu’IL a fait une erreur”, accuser Allah qui a créé notre destin selon nos actions, d’être injuste, même si cela n’est pas du koufr, ce sont des paroles qu’un Musulman ne prononcera jamais. Si quelqu’un disait cela, c’est qu’il n’est pas Musulman.

8- Le takfiriste dit que c’est du koufr de dire: “Mon beau Allah, ou Allah est beau, IL aime ce qui est beau”.
REPONSE
Le takfiriste ne parle qu’au premier degré, il ne voit que par le côté physique. C’est comme s’il parlait de la beauté d’un être humain. Aucun Musulman ne dirait cela dans ce sens. Selon l’interprétation du hadis-i chérif, il est dit:
(Allahu Téâlâ est beau (djamil), IL aime la beauté.) [Muslim]

L’expression en Turque est; “Allah est beau, IL aime ce qui est beau. Toute la création de la Allahu Téâlâ est soigneusement organisée, tout est harmonieusement administré. Allah aime aussi Son serviteur, qui gère de manière harmonieuse ses affaires. Ce n’est pas normal de chercher à tout prix à accuser les gens de blasphème en cherchant à détourner le sens d’un mot. Il faut plutôt chercher à sauver les Musulmans du koufr et non de les y entrainer.

9- Le takfiriste dit que c’est du koufr, d’employer l’expression: “Marche Allah, marche, tourne Allah, tourne, Mange Allah mange”.[Ce sont des expressions employées en Turquie]
REPONSE
L’expression; “Marche Allah, marche” est employée après une longue marche et qu’on est épuisé, cela veut dire, qu’est-ce que cette route est interminable, cela fait des heures que l’on marche, mais on en voit pas le bout. Les autres expressions sont du même styles. Cela ne signifie pas que Allah marche. Personne ne dirait une chose pareille sur Allah, ni un Musulman, ni un non musulman. C’est juste une expression pour dire qu’on est épuisé par la marche ou qu’on ne cesse de manger. Ce n’est pas pour comparer Allah à une créature qui marche. Le takfiriste cherche absolument à vouloir calomnier les gens de mécréant.

10- Le takfiriste dit que c’est du koufr de dire; “Que Allah te châtie aussi.”
REPONSE
Tout bon Musulman sait que Allah n’est pas cruel. Le cruel c’est celui qui tyrannise les gens. Aucun Musulman ne dira que Allah est cruel. Le vrai sens de cette parole est; “Que Allah me venge pour ce que tu m’as fait.” Il ne faut pas aussitôt chercher à calomnier d’infidèle, en accusant la personne de vouloir qualifier Allah de cruel, il faut plutôt chercher à sauver.

11- Le takfiriste dit que c’est du koufr de dire: “Laissez moi en paix, arrêtez de me harceler, sinon je devenir athée”.
REPONSE
Cette personne veut plutôt dire que “si vous ne me laissez pas moi tranquille, si vous ne cessez pas de m’importuner, je risque de commettre un acte de blasphème”. Vouloir absolument donner un autre sens, c’est chercher à blasphémer l’autre.

12- Le takfiriste dit, que c’est du koufr de dire à un non musulman: “Que Allah soit satisfait de toi.”
REPONSE
Même si, ce n’est pas permis de faire des invocations en faveur d’un non musulman, de passer le sélam, néanmoins, il est permis de dire en cas de nécessité, que “Allah soit satisfait de toi”, dans le sens de; que Allah réforme ta situation, et que ton état plaise à Allah. On peut faire des dou’as pour la hidaya (guidée) du non musulman. On peut même saluer en cas de nécessité. Le sélam est un dou’a (invocation). Cela signifie, que Allah soit satisfait. Il est très laid de vouloir qualifier de kafir un Musulman qui fait une invocation pour le salut d’un non musulman.

13- Le takfiriste dit que c’est du koufr, de dire: “Les Grecs sont de tout temps (azal) nos ennemis.”
REPONSE
Le takfiriste croit que le mot “azal (de tout temps)”, ne s’emploie que pour Allah. Le terme “azal” peut aussi s’employer pour dire, “très ancien”. Ce n’est pas correct de chercher un blasphème derrière chaque mot.

14- Le takfiriste dit que c’est du koufr de dire que; “İbrahim aleyhisselam a menti trois fois dans sa vie”.
REPONSE
Ceci est clairement expliqué dans les précieux ouvrages. Ces mensonges ont été dits dans des cas de nécessité. Il est rapporté par le hadis-i chérif que le mensonge est autorisé dans trois situations:
Il est écrit dans les ouvrages Uyun-ul besair et Hadika que le mensonge est autorisé pendant la guerre, pour se protéger des exactions venant des ennemis de l’İslam et pour sécuriser les Musulmans. Le mensonge autorisé, signifie que ce n’est pas un péché. İbrahim (Abraham) aleyhisselam a dit aux impies un mensonge qui n’était pas un péché. C’est une grave erreur de qualifier de koufr un mensonge qui n’est pas un péché.

15- Le takfiriste dit que c’est du koufr de dire que: “Le corps de Hazreti Eyyûb a été infecté de vers.”
REPONSE
Les Prophètes ont cinq ou sept qualités:
Siddik: [Ils ne mentent jamais, tout ce qu’ils font est juste]
Tabligh: [Ils communiquent la religion sans défaut]
Adalet (justice): [Ils sont équitables dans leurs affaires]
İsmet: [Ils ne commettent pas de péchés]
Amanet: [Ils sont sûrs]
Fétanet: [Ils sont très intelligents, ouvert d’esprit, ingénieux]
Amnul-azl: [Ils sont préservés contre la destitution de leur prophétie]

Le fait qu’il soit malade, infecté par les vers n’est pas contraire aux qualités de la prophétie. A laquelle des sept qualités, est-il contraire? En religion, ce qui compte c’est la transmission et non le raisonnement. La religion ne se fait pas par la raison.

L’éminent savant Alâddin-i Attar a aussi annoncé que le corps de Eyyûb aleyhisselam était infecté de vers. [S. Ebediyye]

Si l’on accuse de mécréant celui qui dit que les plaies de Eyyûb aleyhissélam ont été infectées de vers, on accuse alors aussi ce grand savant d’infidèle. C’est pourquoi, il faut s’abstenir d’accuser à tort et à travers les gens d’incroyant. Car, si la personne que l’on accuse d’infidèle ne l’est pas, alors, c’est nous qui devenons kafir. Suivant l’interprétation du hadis-i chérif, il es tdit:
“Quiconque accuse un Musulman de mécréant, devient lui-même infidèle.” [Buhari]

16- Le takfiriste dit au sujet de Hazreti Yusuf, que c’est du koufr, le fait qu’il ait pensé un instant de vouloir commettre un péché.
REPONSE
Le fait de commettre un péché est une chose, et celui de vouloir le commettre en est une autre. Les choses qui nous traversent l’esprit, mais que l’on ne dit pas ou que l’on ne commet pas, ne sont pas un péché. Le passage relatif à Yusuf aleyhissélam, dans le Qour’ani kérim est celui-ci:
(Je ne m'innocente cependant pas, car l'âme est très incitatrice au mal, à moins que mon Seigneur, par miséricorde, [ne la préserve du péché]. [Yusuf, 53]

Est-ce que le takfiriste va citer ce verset pour justifier sa calomnie? Yusuf aleyhissélam n’a pas commis de péché. Si cela lui a effleuré l’esprit, ce n’est pas un péché.

17- Le takfiriste dit que c’est du koufr de dire que; “Satan a introduit des paroles élogieuses sur les idoles, lors de la récitation de notre cher Prophète des versets relatant les idoles des idolâtres.”
REPONSE
L’un des plus éminents des savants de Ahl-u sounna, l’honorable imam Rabbani alfi sani Ahmed Farûki, déclare dans son précieux ouvrage, appelé Maktûbat, source de trésor des sciences, que:
“Comme chacun le sait, un jour, notre cher Prophète aleyhissélam, était assis avec ses nobles Compagnons. Des notables Qoureyhites et des infidèles étaient aussi présents. Le prince des créatures a récité la sourate An Najm. Lorsqu’il arriva aux versets relatant leurs idoles, satan le lapidé, ajouta quelques paroles élogieuses sur les idoles, à celles de Réçoulullah. Ceux qui étaient là, ont cru que ces paroles venaient aussi de Réçoulullah. Les polythéistes qui se trouvaient là, ont dit: “Muhammed s’est réconcilié avec nous, il a approuvé nos idoles”. Les Musulmans qui étaient présent furent très étonnés. Réçoulullah leur demanda; “Mais qu’est-ce que vous avez ?.” Les nobles Compagnons dirent; “ Lorsque vous lisiez, ces paroles se sont mêlées aux vôtres.” L’Ange Djibril rapporta aussitôt la révélation. Il révéla que ces paroles avaient été mêlées par Satan, et qu’il avait déjà fait cela aux autres Prophètes. Allahu Téâlâ retira ses paroles des nobles versets. IL renforça Ses nobles paroles. [1/273]

On en déduit pas cet écrit que ce genre d’évènement ne peut pas entacher le Saint Qour’an. Car, Allahu Téâlâ est le garant et le protecteur de Sa noble parole.

18- Le takfiriste dit que c’est du koufr, de dire: “La mawjuda illallah.”
REPONSE
La mawjuda illallah signifie, Que rien n’existe, sauf Allah. Cette expression n’est pas contraire a Ahl-u sounna. Harzeti imam Rabbani dit dans plusieurs de ses lettres que seul Allah existe, tout le reste n’existe que dans un monde virtuel. Des savants ont posé à hazreti imam Rabbani, la question qui suit:
Question: Les savants prétendent que Allah n’est, ni à l’intérieur de ce monde, ni en dehors de ce monde. IL n’est ni lié à ce monde, mais IL n’est pas non plus séparé de ce monde. Comment peut-on expliquer cela?
Hazreti imam Rabbani répond ainsi à cela:
Etre dans ce monde ou à l’extérieur de ce monde, l’état telle que l’union ou la désunion, n’est possible qu’entre deux choses existantes. Alors que dans la question, cela est impossible, car l’une des deux choses est inexistante. Car, seul Allah est existe. Le monde, c’est-à-dire que tout ce qui est en dehors de Allah n’est que rêve et illusion. Si le monde est visible et continue à l’être, c’est grâce au pouvoir et à la volonté de Allahu Téâlâ, le monde ne cesse pas avec la disparition du rêve et de l’illusion. Les bienfaits et les châtiments sans fin dans l’au-delà se font sur ces deux choses. Mais, l’existence du monde n’est que dans l’illusion et le rêve. [Le monde n’existe que par la visibilité de son reflet, qu’à travers le rêve et l’illusion.] La création n’existe que dans l’illusion et le rêve. Allahu Téâlâ donne vie par Son Pouvoir et Sa volonté (qoudra) à ces visions, et rend existant et visible le rêve et l’illusion.

On ne peut pas dire qu’une chose qui se trouve dans le rêve soit en lien avec quelque chose de l’extérieur, ou qu’elle soit à l’intérieure de celle-ci. Cependant, une chose existante n’est ni à l’extérieure, ni à l’intérieure d’une chose qui est existante dans un monde virtuel, ni accolée non plus . |2/98]

Comme on peut le voir, la parole des éminents personnages, tels que, Muhyiddini Arabi; ”La mawjuda illallah”, ne veut pas dire que tout ce qu’'e l’on voit dans l’univers est Allah, comme le prétend le takfiriste. Mais, que cela signifie que tout est créé dans le monde virtuel.

19- Le takfiriste dit que c’est du koufr de demander à Allahu Téâlâ de grossir le corps de Hazreti Ebû Bekr ou celui d’un autre pour boucher la porte d’entrée de l’Enfer.
REPONSE
Hazreti Ebû Bekr a dit:
Ô Habiballah! Allahu Téâlâ a créé deux demeures. Une qui est le Paradis, et l’autre qui est l’Enfer. Certes, ce qui est décrété se réalisera, on rempliera les deux. L’un avec des insoumis et l’autre avec des serviteurs fidèles. J’ai demandé; “Ô Seigneur! Accroit le corps de ton faible serviteur et introduit le en Enfer, pour qu’il soit plein. Ainsi Ta sentence se concrétise. Et que l’univers soit libéré de la peur de l’Enfer.” Les nobles Sahabas furent très touchés par cette invocation et cette bienveillance de Hazreti Ebû Bekr, et ils firent tous une invocation en sa faveur. [Menakibi Cihar Yar-i Guzin, 28. M.]

Un jour, Hazreti Abdullah ibn Omar vint auprès de notre cher Prophète. Il le couvrit d’éloges puis ajouta: “Le jour du jugement dernier, chacun recevra son acte d’affranchissement (bérat), une fois que chacune de ses actions aura été jugée. Alors que l’acte de Abdullah lui a été remis ici bas.” Lorsqu’on lui demanda pour quelle raison; il répondit que; “En plus d’être quelqu’un de pieux et de vertueux, il a montré qu’il aimait ses frères coreligionnaires plus que sa vie, par l’invocation suivante; “Ô Seigneur! Grossis mon corps le jour du jugement, au point que je remplisse seul l’Enfer, ainsi, Ta parole, suivant laquelle Tu déclares que Tu remplira l’Enfer par les gens sera exaucée, et pour qu’aucun des membres de la oumma de Mouhammed aleyhissalam ne brule en Enfer.” Il est écrit dans l’ouvrage “Menakibi DJihar Yar-i Guzin”, que Ebû Bekr Siddik aussi a fait la même invocation. [Hak Sozun Vesikalari- Les Preuves de la Parole Véridique]

Comme on peut le constater, c’est Réçoulullah en personne qui annonce l’importance de faire une telle invocation. Il est très incorrect de qualifier à tout va de blasphème chaque parole, sans même apporter de preuves.

Seul, quelqu’un de bienveillant qui aime vraiment la oumma de notre cher Prophète à ce point, peut faire une telle invocation.

20- Le takfiriste dit que c’est du koufr de dire que; “ Si Allah l’a inscrit dans mon destin, qu’IL le change.”
REPONSE
Ceci est une invocation. Le takfiriste ignore que le destin peut changer, c’est pourquoi, il a aussitôt qualifier de koufr cette parole. Le destin a une partie qui est immuable et une autre qui est susceptible d’évoluer. Selon lui le destin serait immuable, c’est pour cela qu’il qualifie de blasphème. Selon certains autres takfiristes, ce serait un blasphème de dire; “Ô Allah! donne moi ceci”, car selon eux ordonner quelque chose à Allah, serait du koufr. Ils sont tous du même moule. Lors de l’invocation, on ne dit pas, pourrais tu me donner, mais donne moi, accorde moi.. Donne moi, n’est pas un ordre, mais une sollicitation, un désir.

Le kaza-al muallak (le destin qui n’est pas définitivement fixé) est inscrit dans le lahw-al mahfouz (Registre, tablette préservée). Le destin d’une personne qui a fait une bonne action et dont l’invocation a été acceptée, peut évolué. Selon l’interprétation de trois hadis-i chérif, il est dit que:
(Le qadar (destin) ne change pas avec les dispositions et les précautions, mais grâce à une invocation exaucée la personne peut être protégée contre le mal qui avait été décrété.” [Taberani]

(Rien ne peut modifier le kaza-al muallak. Seule l’invocation peut changer le destin et seules les bonnes oeuvres et la bienfaisance augmentent la vie.) [Hakim]

(Les liens familiaux augment la vie.) [Taberani]

Une invocation exaucée peut donc changer notre destin. Ce n’est donc pas du koufr de dire; “Si Allah l’a inscrit dans mon destin (kaza-i muallak), qu’IL le change”.

21- Le takfiriste dit que; “Suite à une parole ou un acte blasphématoire, la foi ne revient, même après s’être repenti, il faut en plus prononcer la kalima de chahada (parole d’attestation de foi).”

REPONSE
Un Musulman prononce la parole de chahada, il fait la prière, et dans la prière il prononce la chahada. Si un Musulman persiste dans le blasphème, à cause d’une parole ou un acte blasphématoire, le fait de prononcer la chahada ne le sauvera pas du koufr. Par exemple, l’honorable imam A’zam Ebû Hanifa dit que; “si un Musulman dit que l’Enfer n’existe pas, et tant qu’il persiste dans cette pensée, il ne sera pas à nouveau Musulman, même s’il prononçait mille fois la chahada. Il ajoute aussi que “la personne ne peux retrouver la foi, tant qu’elle n’a pas délaissé la parole ou l’acte qui l’a entrainée dans le blasphème.” Quiconque connait un minimum sa religion, verra clairement à quel point le takfiriste parle en suivant son propre raisonnement, sans faire référence à aucun ouvrage précieux.

22- Le takfiriste dit que “c’est du koufr de réciter le Qour’an en jouant de la musique.”
REPONSE
Cette fois, il a raison. Les ouvrages de références disent la même chose. Il même écrit dans les ouvrages de référence, que c’est du koufr de chanter des anasheed (ilahi) en jouant de la musique.

Nos savants nous annoncent que, Allahu Téâlâ le pardonnera le Musulman qui se repent ainsi: (Ô Allah, je me repens pour tous les actes de blasphème que j’ai commis volontairement ou involontairement.).

Que ce soit un homme ou une femme, chaque être humain doit obéir à Allahu Téâlâ, c’est-à-dire, qu’il doit se conformer à Ses obligations et à Ses interdictions (haram). Quiconque n’accorde pas d’importance dans la pratique des obligations (fard) et dans l’abstention des l’interdit (haram) devient kafir, il perd sa foi. Celui qui meurt en étant mécréant, subira les affres de la tombe et ensuite, puis il sera jeté dans les flammes de l’Enfer où il y demeurera éternellement. Il n’a aucune chance, aucune éventualité d’être pardonné et de sortir de l’Enfer. Dans chaque parole et dans chaque action, la probabilité de devenir infidèle est importante. Il est très facile de devenir infidèle, mais il est aussi très facile d’échapper au koufr. Même si on ne connait pas la cause du blasphème, on sera pardonné si on se repent une fois par jour en disant;” Estaghfirullah”, c’est-à-dire si on implore Allahu Téâlâ et l’on se repent sincèrement ainsi: “Ô Allah! Je suis contrit, Pardonne-moi, si j’ai sciemment ou inconsciemment dit une parole ou commis un acte qui a causé le blasphème!.”, on sera sans aucun doute pardonné et ainsi sauvé de l’Enfer. Pour éviter le supplice éternel des flammes de l’Enfer, on doit absolument se repentir et faire l’istighfar chaque jour. [S. Ebediyye]

Les Attributs de Allah et ceux de Ses créatures ne pas les mêmes.
Question:
Comme vous le savez, Allahu Téâlâ possède des attributs tels que, hayat, ilm, sém’î, basar, kélam et iradah. Un takfiriste dit que c’est du koufr de dire que; “Allah existe comme les hommes, qu’IL sait comme eux, qu’IL parle comme eux, qu’IL voit comme eux, qu’IL entend comme eux..”, Est-ce que ce qu’il prétend est vrai?
REPONSE
Ce qu’il dit est sans intérêt, dans le sens où aucun Musulman ne croit ainsi. Car, le Musulman sait que “Allah entend, voit et sait”, mais il ne dira jamais, que Allah voit, entend, et sait comme un être humain. Le Musulman n’attribue pas au Créateur les propriétés humains. Et inversement les attributs du Créateur ne sont pas semblables à ceux des créatures. Les sens des être humains sont limités. On ne peut pas comparer les attributs humains à ceux de Allahu Téala.

Ce n’est pas correcte de chercher absolument à pousser le Musulman dans le blasphème en inventant des paroles qu’il n’a pas dit. On peut avertir ceux qui prononce des paroles qui entraine le blasphème, mais ce n’est pas correcte de semer la zizanie en inventant des paroles qui n’ont pas été prononcées.

 
Retour
 
 
 
CLAVIER  


http://www.notrereligionislam.com/detail.asp?Aid=4787
Date de mis à jour
19 Ağustos 2018 Pazar
Les informations dans notre site sont préparées pour le profit de tous les humains. Tout le monde
peut s'en servir,  sans autorisation, à condition de rester fidèle à l’original.
Faire ma page d’Accueil  |   Ajouter aux Favoris  |  Share Partage
Nombre de Visiteurs


Hosted by Ihlas Net