Page d’Accueil Qui Sommes Nous Glossaire Islamique Commande de Livres Quibla Liens Contact
Français  >  Le Wahhabisme  >  Les aberrations du Wahhabisme

Taille de la police      Imprimante
 
Les aberrations du Wahhabisme

Dans les écrits suivants, vous trouverez d'abord les points de vue des Wahhabites, ensuite les réponses qui leur sont données.
1- Allah ne ressemble pas à Ses créatures:
Les Wahhabites comparent Allah aux êtres humains en disant que “Allah est assis sur le Trône (El Kursi)”. [Source: Feth-ul-majid- Abdurrahman ibn Abdulwahhab. P: 256. Maison d'édition Riyad de Darussalam]
Ibn Baz le wahhabite dit que:
"Il est faux de nier l'anthropomorphisme au sujet de Allah, c'est-à-dire les attributs tels que les organes sensorielles et le corps". [Tanbihat firreddi ala man taawwalas-sifat Ibn Baz p:19 Directeur Général du Ministère des affaires religieuses- Riyad]
"Allah créa l'homme à Son image". [Ibn Baz à fait l'éloge de l'ouvrage de Mahmud el Tuwayjiri intitulé 'La croyance sur la création à l'image du Créateur du peuple d'Adam' p: 76 Dar el-Liwa , Riyad]
REPONSE :
Allahu Téâlâ ne s'assoit ni sur l'Arche, ni sur le Trône; car, le fait de s'assoir est un des attributs de l'être humain. Allahu Téâlâ, loin de cette pensée, n'est pas un corps. Il ne possède pas non plus des membres. Et IL ne ressemble en aucun point à Ses créatures. Voici une interprétation d'un ayat el kérim (verset du noble Qour'an):
"IL n'a ni d'égal, ni de semblable, rien ne Lui ressemble". [Achoura-11]

Tenir des propos tels que :(IL a une main, des pieds, IL s'assoit, Se lève..) ou tout autre comparaison, serait contraire à ce noble verset.

2- Allah est exempt d'endroit
Allah se trouve en personne sur l'Arche. [Brochure sur le Pèlerinage, année 49, 11è partie, page 73-74 H. 1425 Mekka]
REPONSE :
Ceci va aussi à l'encontre du noble verset suivant : "IL n'a ni d'égal, ni de semblable, rien ne Lui ressemble ". L'Arche fut créé par la suite. Allahu teala est exempt d'endroit. D'après l'interprétation suivante d'un hadith el chérif:
(Lorsque Allah existait de tout temps, il ne subsistait rien d'autre que Lui). [Buhari]

3- İstiwa
Quiconque interprète le terme İstiwa dans le sens de istila (invasion, occupation) est un mécréant. [Khalaqatun Mamnua, Husam el Akkad, p:26 Darussahaba Tanta]
Allah est assis sur le Trône. [ Nazarat et Taqibat ala mafi kitab el selefiyya, Salih el Fewzan, p: 40, Dar el watan, Riyad]
Le Kursi ( piédestal) là où Allah pose Ses pieds. [Tafsir de ayat Al Kursi, p:19 Bibliothèque d' Ibnul Djawzi]
REPONSE :
Ces affirmations sont aussi contraires au ayat el kérim suivant: "IL n'a ni d'égal, ni de semblable, rien n'est tel que Lui". L'interprétation d'un ayat el kérim est ainsi:
"C'est Lui qui a créé les cieux et la terre en six jours puis IL S'est établi sur le Trône; IL sait ce qui pénètre dans la terre et ce qui en sort, et ce qui descend du ciel et ce qui y monte, et IL est avec vous où que vous soyez ». [Al Hadid]

Les Wahhabites réfutent l'interprétation, mais en même temps, ils interprètent eux-mêmes la deuxième partie du verset qui est « Où que vous soyez, IL est avec vous ». Malgré qu'ils affirment que les attributs de Allahu teala ne doivent pas être interprétés, ils se contredisent en interprétant eux-mêmes cette partie du noble verset : (IL est avec vous, où que vous soyez). Ils interprètent la présence de Allah par la science, mais ils ne s'aventurent pas à interpréter l'istiwa de façon conforme à la religion. Hazrat imam Ghazali déclare que :
« Les groupes hérétiques se sont égarés, car ils n'ont pas interprété les mots tels que ; istiwa, wajh, yad. Le mot İstiwa signifie que l'Arche (el Kursi) est sous le contrôle de Sa Volonté, Sa Toute-Puissance. Par exemple, dire : « Le gouverneur a fait istiwa de l'Irak sans violence », signifie « Il s'est emparé de l'Irak sans effusion de sang ». [İljam-ul-awam]

4- Exempter Allah de tout mouvement
Allah va de haut en bas, et de bas en haut. [Fatawa el Aqida, p:742]
REPONSE :
Ceci est encore en totale contradiction avec l'interprétation du verset suivant : « Il n'a ni d'égal, ni de semblable et rien ne Lui ressemble. »

Dans l'ouvrage de fatawa (jurisprudence), de "Tatarhaniyya" et dans celui de "Milal et Nihal" ainsi que dans tous les autres ouvrages réputés, il est écrit que ceux qui croient que (Allahu teala a un corps. Qu'IL s'assoit sur le Trône, qu' IL descend et marche), tels que croient les sectes (Moujassima) et (Mouchabbiha), c'est-à-dire les groupes déviés assimilateurs et anthropomorphistes, sont des infidèles (kafir).

5- La parole de Allah:
La parole de Allah est composée de lettres et de sons. La parole de Allah est à la fois ancien et fut apparu ensuite à travers les individus. [Fatawal Aqidah, p: 72; Nazarat et Taqibat ala ma fi kitab es-Selefiyya, s.23, Riyad]
REPONSE :
Hazrat Mawlana Khalid-i Baghdadi déclare que:
"L’ attribut de la parole (kélam ) de Allahu Téâlâ est éternel. Il ne change jamais. Sa parole n’est ni lettre, ni son. Son ordre, Son interdiction, ne changent pas comme en Arabe, en Perse, en Turc, en Syrien, elle ne prend pas les formes de telles langues et ne s'écrit pas. Sa parole n’a pas besoin des organes sensoriels, tels que la raison, l’oreille et la langue. Sa Parole peut être prononcer dans n'importe quelle langue. Ainsi, si elle est en Arabe, on l'appelle alors, le Qour'an el kérim. [Itikadnamé]

6- Dénigrer les anciens savants:
Aucun de mes maîtres (cheykh) n'a su la signification de La ilaha illallah. [ Dans la risala de Muhammed ibn Abdulwahhab envoyé au peuple de Riyad, 2/137-138]
REPONSE :
Les Wahhabites en interprétant faussement les ayats du Qur'an el kérim descendus pour les infidèles (kouffar), accusent de mouchrik (infidèles, polythéistes) tous les Musulmans qui ne sont pas comme eux. Et par la même occasion, ils calomnient d'ignorant les anciens savants et les pieux prédécesseurs (Salafi salihin). Quelques uns des nobles hadiths :
(Vers la fin des temps, certains, vont s'écarter de vous et de la voie de vos ancêtres, ils seront loin de ma sounna, restez loin de ces gens). [Muslim]

(Les infidèles, vont imputer aux Musulmans, les nobles ayats descendus pour les mécréants). [Buhari]

(Lorsque les derniers de cette communauté blâmeront les précédents savants, et qu'ils les accuseront d'ignorants, celui qui cachera sa science aura dissimulé le Qur'an descendu par Allahu teala). [Ibni Maja]

7- Accuser le Musulman de kafir (d'infidèle):
Les Wahhabites accusent les Musulmans de mécréant. [Essuhubul Wabila, p:39, Ajaibul Asar 7/146]
REPONSE :
Accuser un Musulman de mécréant, c'est du koufr (infidélité). Deux nobles hadiths à ce sujet:
(Ne dites pas mécréant à celui qui dit La ilaha illallah, à cause de ses péchés! Quiconque accuse de mécréant un tel, deviendra lui-même un infidèle). [Buhari]

(Quiconque accuse un mu'mine (croyant) de mécréant, devient lui-même kafir (mécréant). [Buhari]

8 – L'Enfer est éternel:
L'Enfer aura une fin et le supplice des mécréants s'arrêtera. [ El Qawlu Muhtar Lifenai en-Nar, "Paroles choisies pour la fin de la flamme". Abdulkerim Elhamid, p:7, Riyad]
REPONSE :
Ibn Teymiyya, qui est le maître à penser des Wahabites, réfute l'idée comme quoi les mécréants resteront éternellement en enfer. L'enfer est sans fin, et les kouffars (mécréants, non-musulmans) y demeureront éternellement. Pour preuve, voici deux versets du nobles Qour'an :
(Ils y demeureront éternellement. Le châtiment ne leur sera pas allégé, et ils n'auront aucun répit). [Al Imran-88]

(Quant aux criminels (infidèles), ils demeureront dans le châtiment de l'Enfer, .. qui ne sera jamais interrompu pour eux et où ils n'auront plus espoir d'en sortir). [Azzukhruf (L'ornement-74-75]

9- Hazrati Adam (paix sur lui) est un prophète
Adam est ni un messager, ni un prophète. [Avoir foi en tous les prophètes, Abdullah ibn Yazid, El Mektab El Islami, Beyrout]
REPONSE :
Voici deux versets du noble Coran:
(Certes, Allah a élu (comme prophète) Adam, Noé, la famille d'Abraham et la famille d'Imran au-dessus de tout le monde). [Al Imran-33]

(Voilà ceux que Allah a comblés de faveurs, parmi les prophètes, parmi les descendants d'Adam, et aussi parmi ceux que Nous avons transportés (en bateau) en compagnie de Noé, et parmi ceux que Nous avons guidés et choisis). [Maryam-58]

Et l'interprétation de deux hadiths el chérif :
(Le premier des prophètes est Adam aleyhissalam). [Taberani]

(Le premier des prophètes est Adam et le dernier est Mouhammed (aleyhimusselam). Le premier prophète des fils d’İsraël est Mouça et le dernier est İsa. Le premier prophète a avoir écrit qu crayon, est le prophète İdriss). [Hakim et-Tirmizi]

Hazrat imam a'zam déclare dans son ouvrage (Fiqh-i ekber) que :
« Le premier des prophètes est Adam aleyhisselam, et le dernier est Mouhammed aleyhisselam ».

10- Abu Jahil et Abu Lahab
Même la foi d'Abu Lahab et Abu Jahil, s'il avaient prononcé ; La ilaha illallah Mouhammedun Réçoulullah, serait plus sincère et ils seraient beaucoup plus mouwahhid (croyant confirmé). [Comment nous comprenons le Tawhid ? Mouhammed Bachemil, p : 16, Riyad]
REPONSE :
On constate ici à quel point leur hostilité envers les awliyas (bien aimé de Allah) est grand. Quant à Abu Lahab et Abu Jahil, ils ne sont ni mouwahhid, ni croyant. Ils sont voués à l'enfer. Pour preuve ce noble verset :
« Il (Abu Lahab) brûlera dans un feu ardent ». [Al-Masad (Les Fibres-3]
A Badr, lorsqu'on apporta à Réçoulullah (sallallahu aleyhi wa sellem), notre effendi, la tête d'Abu Jahil, il déclara :

« Ô ennemi de Allah ! Louange à Allahu teala qui t'a avili ! Lui (Abu Jahil) était le Pharaon de cette oumma (communauté) ». [Imam Ahmed]

11 – El Ash'ari et el Maturidi.
Les Ashr'ari et les Maturidi ne méritent pas d'être nommés Ahlu sunna wal djamaat. [Les célèbres mujaddid en Islam. Ibn Teymiyya et Mouhammed ibn Abdulwahhab, p:23 Direction Général du service religieux, Riyad]
Les savants cités plus haut ont accusé les Ash'ari de takfir, c'est-à-dire d'être des incrédules, des incroyants. [Fath-ul Majid, Abdurrahman ibn Mouhammed ibn Abdulwahhab, p:353 Darusselam, Maison d'Edition de Riyad]

REPONSE :
Accuser les Ash'aris de mécréant, c'est accuser de takfir Ahlu sounna. Un des savants islamiques, Tashkopruzadé dit ceci :
« Les maîtres de la science de kélam de Ahlu sounna wal djamaat, sont deux illustres personnages. L'un est un Hanafite, et l'autre est un Chafiite. Le Hanafite est Ebu Mançour Maturidi, et le Chafiite est Ebul Hassan el Ash'ari ».

Zabidi dit aussi :
« Lorsqu'on mentionne le nom de Ahlu sounna wal djamaat, on sous entend les Ash'aris et les Maturidis ».

12- Formuler la salawat sur le Prophète (aleyhisselam) :
Dire la prière (salutation et bénédiction) suivante est du chirk (associationnisme) : « Allahumma salli ala Mouhammed tibbil qulubi wa dawaiha wa afiyatil abdani wa chifa'iha wa nuril absari wa diya'iha ». [ 'Comment ai-je été guidé au Tawhid'- Mouhammed Jamil Zano, p : 83,89 : Maison d’Édition Darul Fath Al Chariqa]
REPONSE :
Il est aberrant de dire que c’est du chirk (un grave péché impardonnable), de formuler la salawat sur Réçoulullah . Suivant l 'interprétation d'un noble verset Coranique:
« Certes, Allah est Ses Anges prient sur le Prophète; ô vous qui croyez, priez sur lui et adressez [lui] vos salutations. » [Al Ahzab-56] (La prière (la salawat) de Allah est une miséricorde, celui des Anges une invocation, et celui des croyants (mu'mine) une demande d'intercession de sa part.)

Trois interprétations de hadith el chérif :
(Celui qui récite une salat (prière, salutation) sur moi, Allah et Ses Anges en réciteront soixante dix pour lui.) [Imam Ahmed]

(Celui qui mérite le plus mon chafaat (intercession) est celui qui me récite le plus de salats, c'est-à-dire de salawat (salutation et bénédiction.) [Tirmizi ou Tirmidhi]

(Les ennuis de celui qui me récite beaucoup de salawats se dissiperont et ses péchés seront pardonnés.) [Tirmirzi]

13- Dire La ilaha illallah : (Il n'y a de Dieu que Allah)
Faire le dhikr ou (zikr), en prononçant; « La ilaha illallah » est une bid'at et du chirk (polythéisme). [Les cercles interdits- Hussam el Aqqad, p:25 Maison d'Edition Dar el Sahaba, Tanta ]
REPONSE :
Il n'y a pas plus égaré que de qualifier le zikr de chirk. Pour preuve l'interprétation (méal) de trois ayat el kérim :
« Les cœurs se tranquillisent à l'évocation de Allah. » [Er-Raad, 28]

« En effet, vous avez dans le Messager de Allah un excellent modèle [à suivre], pour quiconque espère en Allah et au Jour dernier et invoque Allah fréquemment. » [El Ahzab-21]

« Et quiconque s'aveugle (et s'écarte) du rappel du Tout Miséricordieux, Nous lui désignons un diable qui devient son compagnon inséparable. » [Azzukhruf-36]

L'interprétation de trois nobles hadiths :
(Le meilleur des rappels (zikr) est La ilaha illallah, et le meilleur des invocations est elhamdulillah.) [Tirmizi]

(Le visage de celui qui récite cent fois, La ilaha illallah, sera lumineux comme la pleine lune.) [Taberani]

(Renouvelez votre foi en récitant beaucoup La ilaha illallah !. ) [Taberani]

14- L'hostilité envers le tasawwouf :
Avant de combattre les Juifs, combattez les gens de tasawwouf; car, ils portent en eux, l'esprit des zoroastriens. [El Majmua el-Mufid min Aqidat el tawhid, p:102 Maktab Dar'ul fikr, Riyad]
REPONSE:
Suivant l'interprétation d'un hadith el chérif :
(Toutes les lumières, les feyz (bienfaits) que Allahu Téâlâ a rempli dans mon coeur, je les ai déversé dans le coeur de Ebu Bekr.) [Mektubat-i Masumiyya]

Hazrati Ebu Hureyra déclare que :
(J'ai appris deux sortes de sciences auprès de Réçoulullah. Je vous ai transmis l'une d'entre elle. Si je vous divulguais la seconde, vous sépareriez ceci de cela, en montrant la tête et le corps.) [Buhari]

Hazrati imam a'zam Ebu Hanifa bien qu'il ait atteint le plus haut sommet de l'ijtihad, il devint l'élève de Hazreti Jafer-i Sadiq. Il dit par la suite au sujet de ses deux années passées auprès de l'illustre imam Jafer-i Sadiq, en tant qu'élève : " Si je n'avais pas étudié ces deux années vers la fin de ma vie, Nûman serait perdu. "

Au moment de la mort de Hazrati Omar, son fils Hazrati Abdullah a dit : " Neuf dixièmes de la science est mort. " Lorsqu'il vit l'étonnement des personnes qui l'écoutaient, il ajouta : "Je ne parlais pas de la science de Fiqh (jurisprudence), mais de la science-cachée (ilm-i bâtine), celle qui permet de connaitre réellement Allahu Téâlâ". [Buhari]

Hazrati Mouhammed Masum Faruki a dit :
"Toutes les sciences, les bienfaits (maghfirat) du tasawwouf proviennent de Réçoulullah. C’est seulement ensuite qu’on a désigné leur nom. Le rappel (zikr) par le coeur est mentionné dans les ouvrages réputés, avant même que ne soit révélée la prophétie de Mouhammed Aleyhisselam." [Volume 2/59è Lettre]

15- L'invocation par le wasila (l'intermédiaire, l’entremise) des Prophètes et des saints serviteurs bien-aimés (waliy = bien-aimé, pl=Awliyas):
Il n'est pas permis de formuler une invocation en disant : "Pour l'estime, (pour l'honneur, par le biais, par l’entremise,) par le haut degrés du Prophète". [Et-Tawhid, p:70, Riyad]
La plus importante divinité d'Egypte est Ahmad El Badawi. Le peuple de Damas adore Ibni Arabi. Le Koufr de l'adoration des idoles et des tombes s'est propagé parmi le peuple du Hijaz et du Yémen. [Fath-ul Majid, p:216-217]
REPONSE :
Ahmed Badawi est un des descendants de notre cher et bien-aimé Prophète Mouhammed aleyhisselam. Lors de la visite de son mausolée, les Musulmans ne commettent aucun acte répréhensible, contraire à l'Islam. [Mirat-ul Madina p: 1049]

Quant à la grandeur de Hazrati Muhiddin-i Arabi, seuls les éminents savants de son rang, ont saisis sa grandeur. L'ouvrage intitulé (Maktubat) de l'illustre savant, el moujaddid alf sani, l’honorable imam Rabbani Ahmed Faruki Sarhandi, est plein d'éloges sur cet éminent saint (waliy). Hazrati Abdulghani Nablusi le mentionne aussi dans son ouvrage appelé (Hadika).

Les Wahhabites qualifient de chirk, le fait d'invoquer par le tawassoul* des saints (awliya), lors des visites des tombes ou des mausolées. Voici l'interprétation de deux nobles hadiths qui prouvent le contraire de ce qu'ils prétendent :
(Si ceux des tombes (les morts) n'existaient pas, ceux qui se trouvent sur terre périraient brulés.) [Deylami]

Notre cher et bien-aimé Prophète (sallallahu aleyhi wa sellem) dit aussi : (Allahumma inni es'aluka bihaqqissailina aleyka; ce qui signifie = Demandez ainsi : “Ô Allah! Je T'invoque et je Te demande pour l'estime de ceux qui T'ont demandé et à qui Tu as accordé leur voeux.” [Ibni Maja ]

Suivant l’interprétation d’un des autres hadith i chérif :
Adam aleyhisselam fit l'invocation suivante et dit :
(_Ya Allah! Pardonne-moi, en l'honneur de Mouhammed aleyhisselam!
Allahu Téâlâ lui demanda :
_Ô Adam, Je ne l'ai pas encore créé, D'où le connais-tu?
_Ya Allah! Lorsque tu m'as créé, j'ai relevé ma tête. J'ai vu écrit sous le Trône (el Arche); 'La ilaha illallah Mouhammedun Réçoulullah'. J'en ai déduit que Tu avais mentionné aux côtés de Ton Nom Béni, le nom de celui que Tu aimes le plus. Et j'ai compris suite à ça que c'est lui que Tu aimais le plus.
_Ô Adam, tu as dit vrai. Il est celui que J'aime le plus parmi Mes créatures. Pour lui, JE t'ai pardonné. S'il n'avait pas existé, JE ne t'aurais pas créé.)
[imam Beyhaki]

tawassoul*: [utilisation d’intermédiaires dans la supplication à Allâh le Très-Haut) à travers le Messager deAllâh (salallâhou ‘alayhi wassalaam), les Saints (Awliyas) et les Pieux croyants est autorisé. Le sens du Tawassoul est : Demander à Allâh Tout-Puissant, par l’intermédiaire et l’intercession d’une autre personne. Par exemple, on dit :« Ô Allâh! Je demande pardon pour mes péchés par la Wasila (intercession) du Messager deAllâh ]

16- Les nuits et les jours bénies ne sont pas des bid'ats (hérésies, innovations) :
Il est haram (interdit) de jeûner et de prier (faire la salat) le 15è jour du mois de Chaabane. [Et-Tawhid, p:101, Riyad]
Ils sont semblables aux Juifs lorsqu'ils fêtent le mawlud (naissance de Raçoulullah). [Et-Tawhid, p:115-116; Et-Tahziru minel Bid'at; p:5, Riyad]
Il est haram de célébrer les nuits bénies. [Et-Tawhid, p:120, Riyad]
REPONSE :
Ils fêtent eux-mêmes l'instauration du wahhabisme tous les ans, pendant une semaine.

Leur comparaison concernant la célébration du jour de la naissance de notre cher et bien-aimé Prophète (sallallahu aleyhi wa sellem) à ceux des Juifs est très méprisable. Notre cher Prophète avait personnellement célébré le jour de sa naissance. Il déclare dans un hadith chérif : "Me louer est un acte d'adoration (une ibadat)". Faire l'éloge de Raçoulullah n'est pas une bid'at, mais une ibadat. Pendant le jour de la célébration du Mawloud, il est très appréciable et gratifiant de lire les miracles et d'écouter les évènements survenus lors de la naissance de notre Noble Prophète. Lui-même racontait ses évènements. Les nobles Compagnons se rassemblaient dans un endroit, ils lisaient et racontaient entre eux. [S. Ebediyya]

Raçoulullah aleyhisselam, jeunait le jour du lundi. Lorsqu'on lui demanda la raison, il répondait : "Je suis nait ce jour. Je jeûne en signe de reconnaissance." [Hak Sozun Vesikalari]

Les savants islamiques ont accordé une très grande importance à la nuit du Mawloud. Hazrati Mawlana a dit : " Les malheurs quittent l'endroit où l'on célèbre le Mawloud". La nuit de sa naissance (mawloud) est la plus précieuse des nuits, après celle de laylet-ul Qadr (la nuit du destin). Il y a même des savants qui ont dit que la nuit du Mawlid était plus précieuse que celle de la nuit du Destin.

Il est écrit dans les ouvrages suivants; El-mukni, el miyar et Tanwir-ul-qulub, que la nuit du Mawloud est plus précieuse que celle de Qadr. [Ed-durar 'ul masun]

Quant aux autres jours et nuits bénis, ils sont rapportés par les hadith i chérif. En voici quelques exemples:
(Faites savoir à tout le monde! Que celui qui a mangé quelque chose, ne mange plus jusqu'à la tombée de la nuit, qu'il attende comme quelqu'un qui jeûne! Et que celui qui n'a rien avalé, qu'il jeûne! Car, ce jour est le jour de Achoura.) [Buhari]

(Jeûnez le 15è jour du mois de Chaabane et passez sa nuit en adoration! Cette nuit-là, Allahu Téâlâ lancera l'appel suivant : " N'y-a-t-il personne qui désire l'absolution, pour que Je lui pardonne. N'y-a-t-il personne qui veuille de la subsistance, pour que JE lui en donne. N'y-a-t-il personne qui soit en détresse, pour que JE lui octroie la santé et la réussite. Désirez ce que vous voulez et JE vous l'accorderais". Cet appel continue jusqu'au matin). [Ibni Maja]

(L'invocation effectuée pendant ces cinq nuits ne sera pas rejetée: La nuit de Rajab, la nuit de Bérat, la nuit de Djoumou'a (celle qui relie le jeudi au Vendredi), les nuits de l'Aïd El Kébir (fête du Qourbane) et l'Aïd el Fitr (fête de la fin de Ramadan)). [Ibni Asakir]

17- La visite du tombeau sacré de notre cher Prophète (sallallahu aleyhi wa sellem):
Les hadiths rapportés relatifs à la visite du tombeau du prophète sont tous faux. [Et-tahkik wal izah li-Késir min Mésail el Haj wal Umra waz-Ziyara, p:89]
REPONSE :
Voici quelques nobles hadiths qui démentent les allégations de ces wahhabites:
(Mon intercession (mon chafa'at) sera wajib (certain, indéniable) pour celui qui visite ma tombe). [Beyhaki, Daré Kutni, Tabérani]

(Mon intercession sera licite pour celui qui visite ma tombe). [Bezzar]

(Celui qui aura visité ma tombe lors de son pèlerinage, c'est comme s'il m'avait visité de mon vivant.) [Daré Kutni, Imam Malik]

(Celui qui ne m'aura pas visité lors de son pèlerinage, m'aura offensé.) [Ibni Nejjar]

(J'entends la salawat (prières) récitée pour moi auprès de ma tombe. Celles qui me sont récitées au loin me sont transmises.) [ibni Abi Cheyba]

18- Visiter la tombe béni de Raçoulullah (sallallahu aleyhi wa sellem)
Il est haram de venir de loin à Médine pour visiter la tombe du prophète, même si c'est un Hajj. [Et-Tahkik wal izah li-késir min mésail el-Haj wal Umra waz-Ziyara, p:88]
REPONSE :
Voici l'interprétation de deux nobles hadiths qui rejettent le propos mensonger de l'auteur cité plus haut:
(Celui qui vient uniquement pour me visiter aura mérité mon intercession au Jour du Jugement.) [Muslim, Tabérani]

(Celui qui me visite après ma mort, c'est comme s'il m'avait visité de mon vivant.) [Beyhaki]

19- Déposer une branche de dattier sur la tombe:
Il n'est pas permis de déposer une branche de dattier sur la tombe. [Commentaire de Fath-ul Bari'ya 1/320, Darul Maarifa]
REPONSE :
Lorsque notre cher Prophète (aleyhisselam) s'approcha de deux tombes, il ordonna qu'on lui rapporte une branche de dattier. Il sépara la branche de dattier en deux et déposa une moitié sur une tombe et l'autre moitié sur l'autre tombe. Puis il ajouta : "Tant que cette branche restera humide, les supplices seront allégés." [Ibni Maja]

20- La visite des tombes par les femmes :
C'est un grand péché pour les femmes de visiter les tombes, même si c'est la tombe du prophète. [Fatawal Muhimma, p:149-150]
REPONSE :
Même la femme en état de règles peut visiter une tombe. Il n'y a aucun inconvénient à ce qu'une personne en état de menstruation ou djanaba(impureté). [Hindiyya]

Imam-i Birgiwi déclare :
Raçoulullah a autorisé par la suite aux femmes, la visite des tombes. [Etfal'ul Muslimine]

21- La barbe de l'homme :
Il est haram (interdit) à l'homme de couper sa barbe, même un peu. [Et-Tahkik wal izah li-késir min mésail el-Haj wal Umra waz-Ziyara, p:16]
REPONSE :
Alors que les Wahhabites laissent pousser une barbiche au niveau du menton. Se laisser pousser la barbe est une sounna liée aux coutumes. Même chez les non musulmans certains avaient et ont la barbe. Le hadith suivant rapporté par Buhari, Muslim, Nesaï, Ebu Dawud et Tirmizi, montre clairement que la barbe fait partie de la sounna: (Une des dix sounnas est de se laisser pousser la barbe), [Redd-ul Muhtar]

22- Divorcer pendant la période des Règles :
Le divorce survenu pendant la période des menstruations n'est pas valable.[Fatawal Mer'a, p:137, Riyad]
REPONSE :
Le divorce prononcé lors des règles est interdit (haram), mais il est cependant sahih (valable). [Reddul Muhtar]

23- Construction de minarets :
Construire des minarets accolés mosquées est un acte illicite. [Tawjihad Islamiyya, p:123. Imprimé par le Président des affaires islamiques, Riyad]
RÉPONSE :
Notre cher Prophète (sallallahu aleyhi wa sellem) a ordonné de faire l'appel à la prière à partir d’une hauteur, en montant sur quelque chose de haut. C'est en se basant sur ce noble hadith que les minarets ont été construites. [S. Ebediyya]

24- Réciter le Qour'an aux morts :
Il est haram (interdit) de réciter le Qour'an au chevet des tombes. [Tawjihad İslamiyya, p:137. Imprimé par le Président des affaires islamiques, Riyad]
RÉPONSE :
Même s'il est makrouh (détestable, indésirable mais non répréhensible) de lire à voix haute le Qour'an el kérim dans les cimetières, il n'en demeure pas moins, que c’est sounna de réciter à voix basse de manière audible que par soi.

Il est sounna de réciter le Qour'an au cimetière. [Tahtawi]

Il faut lire le Qour'an dans le cimetière et offrir le thawab (la récompense) aux morts. [Hindiyya]

Une interprétation d'un noble hadith :
(Si une personne entre dans un cimetière et qu'elle récite la sourate Ya-sin ; ce jour-là, le supplice sur les morts diminuera. Et il sera accordé à la personne qui a récité, autant de récompenses qu'il y a de morts.) [Etfal -ul muslimine]

25- Porter une muska (pendentif de versets Coraniques) :
Il est haram de porter au cou des dou'as (invocation) et des versets du Saint Qor'an . [Fatawal Muhimma, p :110-111, Riyad]
RÉPONSE :
Un des nobles Compagnons, Hazrati Abdullah ibn Omar a dit : « Je demande à Allâh de me préserver, en vertu de Ses paroles parfaites, de Sa colère, du mal de Ses serviteurs, des suggestions perverses des démons et de leur présence. » [Tirmizi]

Il est même permis aux personnes en état de djanaba (impureté) de porter sur elle des ayats el kérim et des invocations (dou'a) écrites sous formes d'amulettes enveloppées dans du plastique imperméabilisé et de rentrer aussi avec dans les toilettes. [Halabi, Durr'ul-muhtar]

26- L’explication de l'interprétation des versets moutachabih (équivoque) :
Il n'est pas permis d'interpréter les versets moutachabih. [El Qawaid -ul Musla, p :45, Riyad]
RÉPONSE :
L'éminent imam El Ghazali déclare que :
« Allahu Téâlâ est exempt d'endroit. Les gens de l’erreur, (Ahl-el Batl) groupe dévié, se sont égarés, car, ils n'ont pas interprété les termes tels que ; istiwa, wajh, yad. Le fait que Allah fasse istiwa sur l'Arche (trône), signifie qu'IL a pris le Trône sous son contrôle. (Le gouverneur a fait istiwa de tel pays sans violence », signifie ; ''Il s'est emparé, a pris le contrôle de ce pays sans effusion de sang''. Les gens du groupe dévié appellent leur égarement « la voie des salafs » et ils calomnient les Compagnons et les Tabiines (les Salafi salihines). Il ne faut pas imaginer le mot ''Yad'' qui se trouve dans le terme Yadullah, comme étant la main. Par exemple lorsqu'on dit ; « Telle ville est entre les mains de tel gouverneur », ceci est une métaphore, cela ne signifie pas que cette ville se trouve dans le creux de la main de ce gouverneur, mais cela sous-entend que la ville est passée sous le commandement de ce dirigeant. Les expressions telles que istiwa, wajh s’interprètent aussi de cette manière. [iljam-ul-awam]

27- Utiliser le chapelet pour les tasbih :
L'utilisation du chapelet pour le zikr est bid'at (innovation). [EL Hadiya-tus Sunniya, p:47 Egypte]
RÉPONSE :
Il est permis de faire les tasbih en comptant sur ses doigts ou en utilisant le chapelet. Alors que même Raçoulullah (aleyhisselam) lorsqu'il a vu une femme faire son tasbih en utilisant des cailloux ou des noyaux, il ne l'a pas interdit. [Ebu Dawud, Tirmizi, Nesaï, Ibni Hibban, Hakim]

 
Retour
 
 
 
CLAVIER  


http://www.notrereligionislam.com/detail.asp?Aid=4787
Date de mis à jour
19 Ağustos 2018 Pazar
Les informations dans notre site sont préparées pour le profit de tous les humains. Tout le monde
peut s'en servir,  sans autorisation, à condition de rester fidèle à l’original.
Faire ma page d’Accueil  |   Ajouter aux Favoris  |  Share Partage
Nombre de Visiteurs


Hosted by Ihlas Net