Page d’Accueil Qui Sommes Nous Glossaire Islamique Commande de Livres Quibla Liens Contact
Français  >  Ghousl (La Grande Ablution=Le bain rituel=l'Ablution majeure)  >  Différentes questions sur le ghousl

Taille de la police      Imprimante
 
Différentes questions sur le ghousl

Question: Que ne doit pas faire une personne en état de junub ?
REPONSE
Une personne junub peut, dire la Basmala, faire des invocations, dire la ilaha illallah en faisant le dhikr, dire la salawat. De même qu’elle peut lire les versets la Fatiha, Rabbana âtina en guise d’invocation. Elle ne peut pas en revanche, tenir le Mushaf et réciter le Kur'an. Elle ne peut pas rentrer dans une mosquée. Il lui est makruh de se raser le pubis ainsi que de se couper les ongles. Il n’est pas makruh pour une femme ayant ses règles, de se couper les ongles.

Question; Est-il suffisant d’enlever la colle sur une partie de notre peau et de mouiller en dessous, une fois le ghousl effectué ?
REPONSE
Oui, cela est assez. Chez les Malikite c’est ainsi.

Question: Est-il correct de faire le ghousl en étant nu ?
REPONSE

Oui, c’est acceptable. Mais il faut le faire avec une serviette de bain. La partie entre le nombrile et les genoux doit être couverte, il est makruh de se découvrir pendant le ghousl. Certains savants ont dit qu’il n’est pas makruh, si la salle de bain est étroite. Par précaution, on doit se laver en cachant cette partie. Le moins que l’on puisse faire en prenant son bain, c’est de suivre le madhhab Hanbalite et de porter un slip ou un caleçon.

Question: Si pendant le ghousl il nous arrive des incidents qui rompent l’ablution de la prière (tel que : la flatulence etc..), doit-on dans ce cas recommencer le ghousl du début ou alors là ou l’on s’est arrêté ?
REPONSE
La chose qui casse l’ablution ne rompe pas le ghousl. On doit continuer le ghousl, là ou l’on s’est arrêté.

Question : Est-il convenable de dire pour l’agrément de Allah quand on formule l’intention pour le ghousl ?
REPONSE

Oui, pour tout acte d’adoration que l’on accomplit il est obligatoire de dire pour l’agrément de Allah. (la niyya pour Allah)

Question : Un accidenté de la route qui a les jambes cassées et qui ne peut se mettre debout, comment doit-il faire le ghousl ?
REPONSE
Si plus de la moitié de tous ses membres d’ablution ou bien deux des quatre membres d'ablution sont intacts, il effectue l’ablution et fait la madéfaction (masah) sur ses membres blessés. Si la madéfaction lui cause un mal, dans ce cas il doit faire la madéfaction sur le bandage.

Dans les trois madhahib(école-juridico islamqiue), la moindre souillure d’excrément est un obstacle à la prière. Il ne doit pas y avoir de petite trace d’excrétion sur soi, ses vêtements et l’endroit de la prière. Il est makrouh chez les Hanafites d’éxecuter la prière, même avec très peu de souillure. En référence à une des lois de l’école Malikite, la souillure même en quantité importante n’est pas un obstacle à la prière. Le sperme, le mazi et le liquide (wadi) venant après avoir uriné sont considérés comme des souillures grossières. Est considéré comme une grosse saletée, chez les Chafiites uniquement le sperme, chez les Hanbalite les trois impuretées sitées dessus sont considérées comme propres.

Il est permis chez les Malikites de faire la madéfaction(le masah) sur ses mocassins (khouff) tout au long de sa vie, si aucun élément ne vient annuler le ghousl. Dans les trois autres madhahib, la madéfaction est permise pendant une journée pour les sédentaires, et trois jours au plus pour les gens qui sont de passage.

Station thermale et ghousl
On dit qu’une personne qui se mouille entièrement dans l’eau de mer ou dans un lac est considérée comme ayant fait son ghousl. Suis-je considéré comme ayant fait le ghousl, si je me baigne dans le bassin d’eau de la station thermale d’Ihlas Kuzuluk Kaplica ?
REPONSE
Avant tout donnons cette information générale : Une piscine ayant une surface inférieure à 23m², est considérée comme étant une petite piscine. Les bassins font parties de cette catégorie. Les piscines de plus de 23m² sont quant à elles considérées comme des grands bassins. Donc, les lacs et les mers sont de la catégorie des grands bassins, puisqu’ils ont une surface supérieure à 23 m²

Si des sécrétions tombent dans le grand bassin, il sera permis de faire le ghousl dans la partie de l’eau qui n’est pas souillée ni par la couleur, ni par l’odeur et ni par le goût. Par exemple s’il y a de l’urine dans l’eau, il est permis de faire le ghousl dans la partie de l’eau ou les urines ne sont pas visibles.

Il est permis de faire les ablutions partout tout au tour de la mer, excepté l’estuaire de la mer qui est impure. Celui qui s’immerge dans l’eau de mer ou de lac et qui se rinçe la bouche et le nez, est considéré comme ayant fait son ghousl. De même que celui qui est trempé par l’eau de pluie et qui prend de l’eau dans sa bouche et son nez, est comme s’il avait fait le ghousl.

On appelle l’eau de moustamal, une eau ayant servit au ghousl et à l’ablution. Pour l’avis de l’imam-i a’zam, l’eau de moustamal est considérée comme une grossière impuretée. Pour l’imam-i Yusuf, c’est une eau d’une impuretée basse. Pour l’avis de l’imam-i Mouhammad, cette eau est propre ; mais pas au point de se laver les souillures, c’est-à-dire, qu’il est interdit de refaire son ablution, son ghousl et aussi de la consommer Pour les savants qui sont d’avis que l’eau de moustamal est propre, il n’est pas permis de faire le ghousl ou l’ablution avec cette eau moustamal, si le mélange de cette eau avec l’eau du récipient ou d’un petit réservoir est supérieur ou égale à la quantité, contenue dans celui-ci.

Il est permis de faire l’ablution avec une eau provenant d’un petit bassin, à condition que la personne ne sache pas que l’eau qui touche la peau des membres d’ablution est la moitié de la quantité d’eau contenue dans le bassin, et aussi qu’une infime quantitée de saleté est mélangée à cette même eau. L’ablution n’est pas autorisé, si plusieurs personnes font leur ablutions avec de l’eau d’un petit bassin quotidiennement renouvelée, et que l’eau de moustamal retombe dedans.

D’après l’avis de certains savants, si l’on plonge un membre dans l’eau d’un petit bassin, cette eau devient en totalitée moustamal. C’est pourquoi, là où l’eau est en abondance, il est déconseillé de laver les membres dans le bassin, mais plutôt, il est conseillé de prendre de l’eau dans le creux de ses mains et de se laver en dehors du bassin ! D’après l’avis de certains autres savants, là où il y a très peu d’eau, il est permis de faire le ghousl et l’ablution dans ce même bassin.

D’après le consensus de tous les savants pour que le ghousl soit correcte, il est impératif de ne pas se plonger dans la cuvette pour se laver, dans le cas contraire, il faut vider toute l’eau de la bassine. On doit se laver en se versant l’eau dessus avec l’aide d’un bol ou en se douchant. L’eau de moustamal doit s’évacuer sans qu’elle ne soit reversée à nouveau sur le corps. Si un endroit du corps a été touché par cette eau impure, il est nécessaire de relaver cette partie avec de l’eau propre.

Est-ce que le Henné ainsi que le vernis à ongle sont des obstacles au ghousl ?
REPONSE
Le Henné n’est pas un obstacle au ghousl. Parce qu’il est perméable à l’eau. Toutefois les produits tels que, la peinture à huile, le vernis à ongle et la colle de part leurs imperméabilités à l’eau sont un obstacle au ghousl.
 
Retour
 
 
 
CLAVIER  


http://www.notrereligionislam.com/detail.asp?Aid=4787
Date de mis à jour
17 Ekim 2018 Çarþamba
Les informations dans notre site sont préparées pour le profit de tous les humains. Tout le monde
peut s'en servir,  sans autorisation, à condition de rester fidèle à l’original.
Faire ma page d’Accueil  |   Ajouter aux Favoris  |  Share Partage
Nombre de Visiteurs


Hosted by Ihlas Net