Page d’Accueil Qui Sommes Nous Glossaire Islamique Commande de Livres Quibla Liens Contact
Français  >  Qu’est-ce que la Sunna et la Bid’ah?  >  Importance de suivre la sunna

Taille de la police      Imprimante
 
Importance de suivre la sunna

Question : Il est dit qu’il est bon de rentrer à un endroit par le pied droite, gauche suivant le cas, commencer par la droite, respecter l’unicité. Si on ne fait pas ce genre de chose est-ce un péché ? Pour quelle raison ces sujets sont-ils importants ?
REPONSE
Ce genre de sounnas (ou sunnas) sont en rapport avec la coutume. Il n’est pas un péché de ne pas faire ces sounnas. Ce n’est même pas un makrouh. [Makrouh veut dire « déconseillé, répréhensible.] Mais, suivre Notre Prophète dans les sounnas de coutumes permettra ici et au-delà, de gagner beaucoup de bienfaits et permettra divers bonheurs.

Essayer de suivre Notre Prophète pour toutes choses, toujours se rappeler de lui, permettra d’être pieux. Un musulman doit être conscient dans toutes ses affaires. Il doit être conscient du pied qu’il doit utiliser pour les différents endroits. Un grand savant appelé Imam-i Sufyan, un jour est entré à la mosquée sans être conscient du pied qu’il a utilisé. Lorsqu’il a remarqué cela, il s’est dit : « Si on met un bœuf ou un autre animal ici, il utilisera son pied droit ou gauche. Tu aurais dû avoir une différence avec l’animal, tu devais faire attention au pied que tu utilises. A partir d’aujourd’hui ton nom est sevr=bœuf.)

Vraiment le nom de ce savant est imam-i Sevri dans les livres. Alors, il faut essayer de suivre notre prophète pour toutes les affaires. Pour pouvoir suivre les sounnas, il faut commencer pour les bonnes affaires de la main droite, et quand il faut prendre quelque chose, il faut respecter le nombre impair, c'est-à-dire essayer de procéder que par des nombres impairs comme 1,3,5,7. Il faut choisir le côté droit à la mosquée, à la maison ainsi que dans le bus. Si possible, il faut s’assoir vers la Kaaba. Même si, nos mains n’est pas sale, il faut les laver avant de manger quoi que ce soit. De même, il faut commencer le repas avec du sel et terminer avec du sel. Il faut faire attention à la propreté physique comme à la propreté mentale. Quand on pratique l’ablution (woudou) il faut nettoyer les dents avec le misvak (brosse à dents).

Il faut faire la grande ablution (ghousl) au minimum tous les vendredis. Faire disparaître (épiler, raser, …), tous les semaines, les cheveux, les aisselles, couper les ongles, les poils des aisselles, des aines, tout cela est sounna. Il ne faut pas le retarder plus. Dépasser quarante jours, ce sera un péché. (Séadet-i Ebediyyé)

Pour pouvoir suivre Notre Prophète

Notre Prophète a montré plus de mille miracles. Un des plus importants miracles était que Notre Prophète était très décent et de bonne morale. Pour essayer de suivre Notre Prophète, il faut faire les choses ci-dessous :
Il faut saluer le premier la personne qu’on rencontre qu’elle soit pauvre, riche, grande ou petite. Il faut tendre le bras en premier pour lui serrer la main. Il faut aller à tout genre d’invitation qui n’est pas un péché. Il faut essayer de s’entendre avec tout le monde, avoir un visage souriant ainsi qu’une parole douce.

Notre Prophète se conduisait bien aussi avec les gens qui lui rendaient service. Une personne qui se trouve à la tête des gens devrait suivre Notre Prophète et devrait supporter tout genre d’angoisse venant de ces gens. D’ailleurs, il est bien que tout le monde ait cette habitude. Mais si les chefs font cela, c’est encore mieux.

Il faut faire du bien à tout le monde. Il faut être poli et généreux. Il faut se méfier de la prodigalité, avoir pitié des gens. Il ne faut pas vouloir, même pour une personne, qu’elle tombe en Enfer. Il faut essayer d’offrir un livre religieux convenable aux gens. Il ne faut rien n’attendre de personne, parler peu, et savoir écouter les autres.

Les bonnes habitudes de notre prophète sont innombrables. Tout musulman doit apprendre ces habitudes et essayer de kes appliquer. De cette manière, nous pouvons gagner le séjour éternel ainsi que l’intercession (chafa’at) de notre prophète.

Question : Quelqu’un qui reconnaît la prophétie de Notre Prophète mais qui ne le suit pas, ira-t-il au Paradis ?
REPONSE
Le grand savant Mouhammed Masum dit :
« Le plus grand bienfait, c’est d’obéir à Muhammed alaihissalam qui est le plus grand homme des deux mondes. Pour pouvoir échapper à la punition en Enfer, il faut obéir au seigneur de l’humanité aimé et choisi par Allah. Le Paradis est le droit des personnes qui lui obéissent. Il est impératif de lui obéir pour pouvoir gagner l’amour d’Allah. Les prières, la repentance des personnes ne seront pas acceptées tant qu’elles ne le suivent pas. Les prières, les gains, les pensés, les goûts des personnes qui ne sont pas sur son chemin sont inutiles. Les prophètes ont mérité leur état en ayant une modeste part de son immense océan (c'est-à-dire de sa prophètie). Une goutte de cet océan a suffit aux savants. Les anges sur la terre sont ses serviteurs et les anges aux cieux sont ses adorateurs. Toutes les créatures sont créées pour son amour et ils ont bénéficiés de ses savoirs. C’est lui qui a expliqué l’existence d’Allah, et Le Créateur de tout l’univers a voulu son contentement. Que nos prières favorables soit sur lui et sa famille ainsi que sur ses compagnons. Que ce grand prophète soit content de nous tous ! » (Méktubat, tome 1, lettre n°10)
[Ô les êtres intelligents qui veulent le bonheur ! Essayez avec toutrs vos forces, de lui obéir ! Eloignez-vous de toutes choses qui vous empêchent de gagner ce bienfait ! Sachez que la personne qui ne lui obéit pas, qu’elle soit haut placée, diplomate, ou autre, ses paroles à la radio, à la télé causera le désastre pour les gens. Au contraire l’amour porté à quelqu’un qui lui obéit, qu’il soit pauvre, riche ou autre sera un grand et important remède qui peut nous sauver de calamités !]

Question : Faut-il aimer le prophète d’Allah pour qu’on soit compté parmi ceux qui aiment Allah ?
REPONSE
Nous n’aurons pas le bienfait d’aimer Allahu teala sans suivre Son prophète. Il est dit dans le Coran, (Si vous aimez vraiment Allah, suivez-moi ! Allah aime ceux qui me suivent !). [Sourate A. Ýmran 31]

Allahu teala ordonne à Son bien-aimé de dire cela. Celui qui veut avoir le bonheur doit faire toutes ses habitudes, ses prières, ses commerces conformes à lui ! Dans ce monde, celui qui essaye de ressembler à l’aimé de quelqu’un, sera bien vu par lui. Cette personne aimera et les approuvera eux aussi. Comme cela, celui qui aime l’amant, sera toujours aimé. Les ennemis de l’amant seront aussi les ennemis de celui qui aime. C’est pour cela, tous les bienfaits connus et inconnus, toutes les distinctions peuvent seulement être gagnés en aimant ce grand prophète. La mesure du progrès dans cette voie est de pouvoir avancer est cet amour.

Allahu teala a crée Son prophète bien aimé le plus beaux de tout l’humanité, le meilleur ainsi que le plus adorable. Il a rassemblé toutes les bontés, la beauté, les supériorités sur lui. Tous les compagnons (Ashab-i Kiram) étaient amoureux de lui. Le cœur de chacun, brûlait pour l’amour de lui. La vue seule de son visage béni et illuminé était pour eux le meilleur des goûts. Ils ont sacrifié leur vie ainsi que leur biens pour son amour.

Celui qui dit qu’il aime Allah, il faut qu’il soit comme les compagnons de Notre Prophète. Celui qui aime doit aussi aimer les aimé de son aimé. Les ennemis de son aimé seront aussi ses ennemis. Cet amour et cette hostilité, sont involontaires. C’est automatique. Cette personne sera comme folle dans son amour et son hostilité. C’est pour cette raison qu’il est dit : (La foi de la personne ne sera pas totale tant qu’on ne dit pas qu’il est fous !). Celui qui n’a pas ce genre de folie, sera privé de cet amour. Sans l’hostilité, l’amour n’est pas possible. Il faut être ennemi avec les ennemis de l’aimé pour pouvoir dire j’aime.

Question : Est-il juste de passer son temps avec la sounna et le makrous tant qu’il y a des choses plus importantes à faire?
REPONSE
L’importance de la sounna au sein de notre religion est très grande. Dans le Coran il est dit :
(Il, [Mon envoyé] ne prononce rien d’autre que la révélation inspirée.) [Necm 3,4]

(Prenez ce que le Messager vous donne; et abstenez-vous de ce qu'il vous interdit !) [Haþr 7]

La personne suivant l’école (madhab) Hanéfite aura fait la grande ablution (ghousl), en lavant la bouche et le nez et en entrant dans la mer par la suite ou sous la douche. Mais sans une importante complication il ne faut pas abandonner la sounna.

Notre religion a communiqué le meilleur, le plus beau de toute chose. Une personne, qui doit faire la grande ablution, devrait l’accomplir de meilleure manière c'est-à-dire en conformité avec la sounna de Notre Prophète.

Commencer par la droite pour les bonnes et propres affaires est une sounna de zevaid c'est-à-dire mustahab (acte apprécié). Ce n’est pas un péché d’abandonner un mustahab. Par exemple, entrer à la mosquée par le pied droit est de ce genre. Si une personne entre du pied gauche, elle n’aura pas commis un péché. Par contre, si une personne lui dit « C’est sounna d’entrer avec le pied droit, pourquoi as-tu utilisé le gauche ?) et, lui il répond « C’est une sounna, ce n’est pas grave », si son intention est de ne pas donner d’importance aux sounnas, il deviendra infidèle (mécréant).

Si on quelqu’un dit à une autre personne « Ne fait pas cela, c’est makrouh [répréhensible, déconseillé sur l’ordre de Notre Prophète » et si lui dit « Que va-t-il se passer si je le fais » il quittera l’Islam parce qu’il n’a pas accordé de l’importance aux makrouh. Car, ce sera comme s’il désapprouvait Muhammad alaihissalam qui a communiqué la sounna et le makrouh. (Birgivi)

Désapprouver Mouhammad alaihissalam revient à désapprouver Allahu teala. Même si une personne ne fait pas les mustahab et commet les makrouh, il ne doit pas ignoreren l’importance. Les fard (obligations) sont aussi comme cela. Celui qui ne fait pas un fard ne sortira pas de l’Islam. Mais celui qui en ignore l’importance en disant « Ce n’est que fard » deviendra infidèle. (Hadika)

Question : Un écrivain dit, « C’est un signe d’infidélité d’accomplir les salat (prière rituelles) obligatoires (fard) en même temps que les prières sounnas. » Les prières (salat) sounna ne sont-elles pas accomplies pour Allahu teala ? Veut-il dire –impudemment- infidèle à notre prophète ? N’est-ce pas Allah qui ordonne d’accomplir les sounnas ?
REPONSE
Notre Prophète ne peut rien dire que ce qu’Allah lui a révélé, et ne peut prendre un autre chemin. Les prières qui ont été accomplies par Notre Prophète ainsi que nos prières sounnas sont toutes pour l’amour d’Allah. Faire des prières sounna et des prières surérogatoires un signe d’infidélité revient à dire infidèle aux personnes qui suivent Notre Prophète. Ainsi, croire que Notre Prophète peut dire une chose mauvaise, revient a refuser la parole d’Allah. Car Allahu teala a dit, (Celui qui obéit à mon prophète sera sauvé) et ne pas croire à cela voudra dire ne pas croire en Allah. [Lisez les articles des autres sujets pour plus d’informations et surtout ce dossier : Ceux qui disent "Uniquement le Coran" ]

Cette religion est une religion de décence
Question : « Le temps et les conditions dans lesquels Notre Prophète a vécu ne sont pas mondiaux, ils sont locaux. Est-il permis, pour cette raison, de dire que ses pratiques et ses coutumes ne nous concernent pas du point de vue de la religion ? »
REPONSE
Les mots « ne nous concerne pas » sont très désagréables et mauvais. Car le grand savant imam-ý Rabbani déclare :
Ce n’est pas un péché de ne pas suivre les coutumes de Notre Prophète. Ce ne sont pas des sentences religieuses et ils changent de pays en pays. Chaque pays a des coutumes différentes. Même, les coutumes d’un pays peuvent changer avec le temps. Cependant, suivre notre prophète pour les coutumes, s’il n’y a pas de dérangement, permet de gagner beaucoup de choses aux hommes dans ce monde et dans l’autre et permet aussi beaucoup d’autres bonheurs. (Mektubat, tome 2, lettre n°55)

Cette religion est une religion de décence. Même si dans la question, la coutume est insinuée, il faut être décent envers notre prophète. L’interlocuteur n’est pas un simple homme, c’est Allah et Son prophète. Dans les versets il est dit :
(Vous avez dans le Messager d’Allah un excellent modèle [à suivre]. [Sourate Ahzab 21]

(Mon prophète ne prononce rien de lui même; tout ce qu’il dit [pour les sujets religieux] ce n'est rien d'autre qu'une révélation inspirée.) [Sourate Nedjm 3, 4]

(Nous ne t’avons envoyé qu’en miséricorde pour l’univers.) [Sourate Enbiya 107]

(Ô Mon Prophète dit ; « Suivez moi pour qu’Allah vous aime !) [Sourate Al-i Ýmran 31]

N’est-ce pas une très mauvaise parole de dire que les coutumes, l’habillement, la parole, la marche, la barbe de Notre Prophète ne nous concernent pas ?
 
Retour
 
 
 
CLAVIER  


http://www.notrereligionislam.com/detail.asp?Aid=4787
Date de mis à jour
19 Aðustos 2018 Pazar
Les informations dans notre site sont préparées pour le profit de tous les humains. Tout le monde
peut s'en servir,  sans autorisation, à condition de rester fidèle à l’original.
Faire ma page d’Accueil  |   Ajouter aux Favoris  |  Share Partage
Nombre de Visiteurs


Hosted by Ihlas Net