Page d’Accueil Qui Sommes Nous Glossaire Islamique Commande de Livres Quibla Liens Contact
Français  >  Notre cher Prophète  >  Les trois devoirs de Notre cher Prophète

Taille de la police      Imprimante
 
Les trois devoirs de Notre cher Prophète

Question : Combien de sortes de devoirs notre prophète avait-il ?
REPONSE
Sayyid[1] Abdulhakim Arvasi, grand savant islamique, a déclaré:
Notre Prophète avait trois sortes de devoirs:
1- Communiquer les jugements du Coran [les connaissances auxquelles il faut croire et la jurisprudence islamique (fiqh)] à tout le monde. Les lois de la jurisprudence (ou du droit=fiqh) sont les affaires autorisées ou interdites.

2- Communiquer aux cœurs des personnes ayant un haut degré de son Oumma [communauté], les sentences spéciales (particulières) du Coran c'est-à-dire les savoirs cachés d’Allah. Ce devoir est différent du premier. Abou Houreyra a dit :
(J’ai appris deux sortes de sciences de Notre Prophète. La première de celles-là, je vous l’ai communiquée. Si je vous dis la deuxième, vous me tuerez.) [Boukhari, Hadika]

3- Appliquer les ordres de notre religion aux gens qui n’obéissent pas, malgré les conseils et les discours qu’on leur propose au sujet des règles de la jurisprudence islamique (fiqh=droit musulman).

Après Notre Prophète, les quatre premiers califes (les Bien-Guidés) ont réussi à appliquer complètement ces trois devoirs. La discorde a augmenté au temps de Hasan (radiyallahu anh). L’Islam s’est propagé sur trois continents. La lumière de Notre Prophète s’est éloignée de la Terre. Les compagnons de Notre Prophète (Ashab-i Kiram) ont diminué. Il n’était pas possible, alors, que seule une personne fasse ce travail. Ces trois devoirs ont été divisés en trois catégories :
1-Les savants mujtahid ont été chargés de communiquer la foi et les lois de la jurisprudence islamique (fiqh). [De là, sont apparus les quatre madhab (écoles juridiques).] (Mujtahid veut dire grand savant islamique, ayant étudié toutes les sciences islamiques et capable de faire ijtihad (comparaison, analyse) pour comprendre les jugements implicites.

2- Les 12 imams d’Ahl-i Baït (famille de Notre Prophète c'est-à-dire ses descendants) ainsi que les grands savants du mysticisme (soufisme) islamique ont été chargés d’apprendre, aux musulmans qui le désirent, les sentences spécieuses du Coran. Djuneyd-i Bagdadi et Sirri-yi Sekati sont de ceux-là. [De là, sont apparus les ordres religieux ou confréries.]

3- Diriger le pays a été confié au sultan et au gouvernement. [De là, sont apparus les lois, les statuts, les règlements.]
[1] Sayyid veut dire « descendant de Notre Prophète ». Abdulhakim Arvasi est décédé, en 1943, en Turquie.
 
Retour
 
 
 
CLAVIER  


http://www.notrereligionislam.com/detail.asp?Aid=4787
Date de mis à jour
22 Mayýs 2018 Salý
Les informations dans notre site sont préparées pour le profit de tous les humains. Tout le monde
peut s'en servir,  sans autorisation, à condition de rester fidèle à l’original.
Faire ma page d’Accueil  |   Ajouter aux Favoris  |  Share Partage
Nombre de Visiteurs


Hosted by Ihlas Net