Page d’Accueil Qui Sommes Nous Glossaire Islamique Commande de Livres Quibla Liens Contact
Français  >  Les connaissances d’achat et de vente  >  Servir l'infidèle en contrepartie d’une rémunération

Taille de la police      Imprimante
 
Servir l'infidèle en contrepartie d’une rémunération

Question: Je travaille en Allemagne. Nous devons produire de l'électricité et réparer certaines parties d'une église. Y a-t-il un inconvénient à cela? Et un des mes amis transporte avec sa voiture des boissons, on lui fait transporter parfois des boissons alcoolisées. Sera-ce un péché si'il transporte des boissons alcoolisées?
REPONSE
Ce n'est pas makrouh -répréhensible- de travailler dans la réparation, restauration de l'église. Car, le travail même pour cette affaire n'est pas un péché. (Fétéva-i Bezzaziyyé)

Ibni Abidin, grand savant islamique, déclare:
Il est permis de transporter le vin de l’incrédule, de travailler à la restauration d'une église, et de vendre des signes d’incrédulité, du blasphème comme la ceinture des prêtres aux chrétiens selon Imam Azam [le fondateur de l’école Hanéfite]. (Redd-ul Muhtar, v.5, p. 251)

Question: J'ai un magasin se trouvant dans un endroit touristique. Les chrétiens demandent s'il y a des croix. Est-il permis de leur vendre une croix? Et, les chrétiens donnent beaucoup d'argent, ils veulent que je fabrique des croix. Je leur ai demandé une somme importante pour qu'ils renoncent à nous la faire fabriquer, ils ont accepté de la payer. Puis-je leur fabriquer des croix?
REPONSE
La croix aussi est, comme le zunnar, est le signe du blasphème (mécréance, kufur). Mais, seulement, il est permis de la vendre selon certains savants.

Permis ne veut pas dire qu'il faut absolument le faire. Ne pas le faire s'il n'y a pas un besoin, sera mieux.

Question: Nous vivons en Europe. Est-il permis de faire le berger des cochons?
REPONSE
Il est permis, selon Imam Azam, de faire le berger pour l'infidèle, en contre partie d'une somme et la somme qu'on prend est licite (halal). (Redd-ul Muhtar)

Question: Y a-t-il un inconvénient de consommer et d'utiliser les produits, les vêtements et les biens fabriqués par les mécréants ou de faire du commerce avec eux?
REPONSE
Non.

Question : Est-il permis aujourd’hui, pour un musulman, de servir les infidèles en Europe ? Peut-il y être ministre ?
REPONSE
On appelle, dans notre religion, Dar-ul harb, le pays des non musulmans. Il est permis, aux pays non musulmans, de servir les infidèles en contre partie d’une somme. Et servir l’infidèle dans le pays islamique est makrouh (répréhensible). Ibni Abidin déclare à la 251ème page du 5ème volume de son livre intitulé Redd-ul Muhtar :
« Il est permis, selon Imam Azam [le fondateur de l’école Hanéfite] en contre partie d’une somme, de transporter le vin de l’incrédule, de travailler à la restauration de l’église, et de vendre des signes du blasphème comme le zunnar [la ceinture propre aux prêtres] aux chrétiens. Il est makrouh [interdit] de fabriquer, au client musulman, le kroumir (mest) de Zoroastre (Sabéen) ou de coudre le vêtement du pécheur (fasiq). Car, ce sera la cause pour ressembler aux Sabéens et aux pécheurs. »

Dans aucune religion, il n’était pas interdit de travailler dans les pays non musulmans et de servir les non musulmans. Dans notre religion non plus, il n’y a pas une telle interdiction.

Comme aujourd’hui les musulmans partent pour travailler en Europe, les musulmans de la Mecque aussi, avaient émigré au Soudan, et ils y avaient travaillé dans les emplois des non musulmans.

Yusuf (Joseph) alaihisselam, en tant que prophète, voyant que la population était en difficulté, a demandé un emploi au président de l’Etat malgré que ce dernier soit mécréant. Il a servi les gens de cette manière. Alors, il faut même demander du travail auprès d’une personne infidèle (mécréante) si on sait qu’on pourra servir les musulmans et empêcher un oppresseur de prendre cette place. Il faut demander une place de professeur de religion, d’enseignant, et de police. Si on ne peut pas faire un bienfait pour les musulmans, on doit, au moins, essayer d’empêcher les travaux contre les musulmans. Quitter ce genre de travail devient de ce fait interdit. (Séadet-i Ebediyye)

Les arguments donnés par certains n’ont aucune importance scientifique ainsi "Dans la religion de Joseph (Yousouf) alaihisselam, il était permis de servir l’infidèle mais en Islam ce n’est pas le cas". Travailler pour servir un infidèle était permis dans chaque religion. Le travail peut être fonctionnaire, directeur, ministre, même premier ministre. Tout est possible, permis. Il n’y a pas d’obstacle.

Le chef, l’émir peut être un infidèle. Par exemple dans un hadith il est dit : (Si l’émir [le chef] te demande « Quitte l’Islam ou je te tue » il faut se faire tuer pour ne pas quitter l’Islam.) [Hakim] [Un émir Musulman ne demandera pas de quitter l’Islam.]

Il est permis d’aimer en apparence les infidèles s’il y a danger pour la vie et le bien du Musulman. C’est mieux de ne pas cacher ce qu’il y a dans le cœur. Le menteur Müseyleme qui s’est prétendu prophète avait tué un compagnon parce qu’il disait la vérité. Il était permis à ce compagnon de cacher sa croyance. Aussi lorsque les infidèles torturaient Ammar, son père Yasir et sa mère Sümeyye et leur disaient « Dites que les statues Lat et Uzza sont mieux que la religion de Mouhammed » eux, ils ont pas adhéré à ces propos et les infidèles ont augmenté la torture. Malheureusement, ses parents ont été martyrisés par des tortures très douloureuses. Ammar a, oralement, répété ce que les infidèles disaient. Quand ils ont dit qu’Ammar est devenu infidèle, notre prophète a dit : (Ammar n’est pas infidèle. Il est fidèle de la tète au pied. Il a choisi ce qui lui a paru plus juste dans les deux situations). On voit alors qu’il est permis de dire par la langue quelque chose qui cause l’infidélité seulement dans ce genre de cas. Notre prophète a dit à Ammar (Si les infidèles te torturent de nouveau répète encore la même chose.) [Ý. Asakir, Ýbni Madjéa]

Il est permis de ne pas révéler la vérité là où les infidèles sont oppresseurs. Chez le madhab (école juridique) chafiite, cela est aussi permis entre les musulmans oppresseurs et ce jusqu'au jour du jugement si les musulmans sont faibles. Car un musulman doit essayer d’éloigner le mal de lui tant qu’il le peut.

Imam Kurtubi dit que le verset (Ceux qui ne jugent pas par ce qui a été révèlé d’Allah sont les oppresseurs et les pécheurs) a été communiqué pour les infidèles qui forment le peuple du Livre (Ahl-i Kitap). Il est aussi déclaré comme cela dans les autres livres de hadiths.
 
Retour
 
 
 
CLAVIER  


http://www.notrereligionislam.com/detail.asp?Aid=4787
Date de mis à jour
20 Ekim 2018 Cumartesi
Les informations dans notre site sont préparées pour le profit de tous les humains. Tout le monde
peut s'en servir,  sans autorisation, à condition de rester fidèle à l’original.
Faire ma page d’Accueil  |   Ajouter aux Favoris  |  Share Partage
Nombre de Visiteurs


Hosted by Ihlas Net