Page d’Accueil Qui Sommes Nous Glossaire Islamique Commande de Livres Quibla Liens Contact
Français  >  Ceux qui disent "Uniquement le Coran"  >  Il n’y a pas de religion sans prophète

Taille de la police      Imprimante
 
Il n’y a pas de religion sans prophète

Question : Pourquoi récite-t-on les invocations Soubhanéké et Ettahiyyatu aux salat (prières rituelles, namaz) alors qu’ils ne se trouvent pas dans le Coran ? Si vous dites qu’ils sont ordonnés dans les hadiths, moi, je ne crois pas aux hadiths car ils sont l’invention des Omeyyades. N’adore-t-on pas le Prophète en les lisant?
REPONSE
Le Coran n’est-t-il pas révélé à Notre Prophète ? Notre Prophète n’a-t-il pas accompli la salat (prière)? Les prières qu’il a accomplies ne sont-elles pas communiquées avec l’unanimité (idjma’a=consensus) ? Pourquoi une prière comme la sienne serait-elle erronée ? Ce sont les hadiths qui nous ont communiqué l’accomplissement de la salat (prière rituelle), le nombre de rituels (rak’a), le temps des prières, les choses qui annulent la prière ainsi que les choses qui ne l’annulent pas.

Un musulman qui ne croit pas aux hadiths ne croit sûrement pas au Coran. Car ce sont les Compagnons de Notre Prophète (Ashab-i Kiram) qui ont rassemblé le Coran. La personne qui croit aux versets (ayat) qui sont rassemblés par eux, comment ne peut-elle pas croire aux hadiths ?

Comment peut-on qualifier les hadiths d’invention ? Notre prophète n’a-t-il jamais parlé pendant 23 ans ? N’a-t-il pas dit qu’il faut prier de cette façon ? N’est-il jamais allé à la mosquée pour montrer les actes dans la prière ? N’a-t-il pas fait toutes ces prières (salat), sauf pendant sa maladie, à la mosquée ?

Les compagnons ont lu Soubhanéké, Ettahiyyatu en prenant l’exemple de notre prophète. Comment peut-on dire que ce sont des inventions Omeyyades ?

Ou avez-vous appris qu’il y avait un peuple Omeyyade ? Des livres ? Ces livres contiennent aussi des hadiths. Vous croyez aux livres car ils vous enseignent les Omeyyades mais vous ne les croyez pas car ils communiquent les hadiths ? Ceci n’est-il pas contrariant ?

Partout dans le Coran il est dit, (Ecoutez Mon prophète et suivez-le !). Si suivre notre prophète voulait dire l’adorer pour quel raison Allah a dit (Celui qui suit Mon prophète M’aura suivi) ? Il ne dit jamais (Adorer mon prophète avec Moi).

Peut-il y avoir une religion sans prophète ? A-t-Il envoyé le prophète pour rien ? Si ce devait se passer de cette manière IL n’aurait jamais envoyé de prophète mais il aurait révélé Son livre et aurait dit (réalisez vos actions, vos prières avec cela). Il a envoyé un prophète tous les cents ans. Il est communiqué qu’Allah a envoyé plus de 124 mille prophètes. Sont-ils envoyés pour rien, sans but ? Les personnes qui n’acceptent pas les hadiths et qui disent (seulement Coran) sont les ennemis de la religion.

Que veut dire suivre le prophète ?
Question :
Le sens du verset (Suivre le prophète veut dire suivre Allahu teala) est expliqué comme suit : (Ce n’est pas suivre notre prophète mais le Coran qui est apporté par lui. Le prophète n’a pas de qualités divines, pour quelle raison faut-il le suivre ?) Avec cette explication le prophète n’est-il pas vu comme un facteur ?
REPONSE
Qui a donné une qualité divine à Notre Prophète ? Quel genre d’accusation est-ce ? Sadreddin Hoca a répondu aux accusations comme suit :
« Si suivre Allah veut dire suivre les versets d’Allah et si suivre le prophète veut dire suivre les versets qui sont venus d’Allah alors le sens du verset ci-dessus serait (Suivez les versets d’Allah et suivez les versets d’Allah) et ça sera absurde, inutile. Allah ne fait jamais une chose absurde, inutile. »

Allah évoque son prophète à plusieurs reprises et s’il ne lui avait pas accordé du pouvoir, il n’aurait jamais parlé de lui, il aurait dit (Soumettez-vous seulement à Allah) et n’aurait pas utilisé la formule : « Suivre le Messager ». Le 36ème verset de la sourate Ahzab (Quand Allah et Son Prophète donne un jugement sur une chose…) est aussi de ce genre. S’Il n’avait pas donné des pouvoirs à son prophète Il n’aurait jamais parlé de lui. Si son prophète a dit permis ou interdit pour une chose c’est sûrement avec la permission d’Allah qu’il a fait cela. L’interdiction de la consommation de chien, de lion, de l’ours, les rituelles (rak’a) des prières (salat=namaz), les choses qui causent l’annulation de la prière (salat=namaz), du jeûne, le montant de l’aumône légal (zakat) et d’autres choses de ce genre sont tous communiqués avec la permission d’Allahu teala.
 
Retour
 
 
 
CLAVIER  


http://www.notrereligionislam.com/detail.asp?Aid=4787
Date de mis à jour
15 Ekim 2018 Pazartesi
Les informations dans notre site sont préparées pour le profit de tous les humains. Tout le monde
peut s'en servir,  sans autorisation, à condition de rester fidèle à l’original.
Faire ma page d’Accueil  |   Ajouter aux Favoris  |  Share Partage
Nombre de Visiteurs


Hosted by Ihlas Net