Page d’Accueil Qui Sommes Nous Glossaire Islamique Commande de Livres Quibla Liens Contact
Français  >  Que pouvons-nous manger et boire?  >  Licite et illicite peuvent-ils changer selon l’individu?

Taille de la police      Imprimante
 
Licite et illicite peuvent-ils changer selon l’individu?

Question : Vous déclarez que certains aliments, nourritures sont illicites (défendus) pour les personnes auxquelles ils sont nuisibles, ils provoquent l’allergie et ils sont licites pour celles auxquelles ils ne nuisent pas. Le licite (halal) et l’illicite (haram) peuvent-ils changer selon l’individu ? Une chose illicite pour une personne, peut-elle être licite pour d’autres ?
REPONSE
Les exceptions sont nombreuses. Une chose peut-être illicite (défendue=haram) pour une personne, et licite (permise=halal) pour une autre personne. En voici en les preuves :
1- L’aumône annuelle est obligatoire pour le riche mais pas pour le pauvre. Le pèlerinage aussi n’est pas obligatoire pour chacun. Pour le sacrifice (qurban) aussi, il y a la séparation pauvre et riche. L’aumône du Ramadan (sadaka-ï fitr) aussi est comme ça. (Durer) [C'est-à-dire ces adorations sont obligatoires pour les riches, pour les pauvres, elles ne le sont pas.]

Donc une adoration étant obligatoire pour quelqu’un, ne l’est pas pour quelqu’un d’autre.

2-
Accomplir la salat (namaz, prière rituelle) debout est obligatoire. Mais pour les malades, ceci n’est pas obligatoire. (Djévhéré)

Donc, un cas étant obligatoire pour quelqu’un, il se peut qu’il ne le soit pas pour une autre personne.

3- Tant que le temps d’une salat (prière rituelle, namaz) ne commence pas, il ne sera pas obligatoire de la pratiquer. Aux lieux proches des pôles, le temps de la salat (prière rituelle=namaz) de la nuit et de l’aube ne commence pas et donc il n’est pas obligatoire d’accomplir ces 2 salat (prières, namaz). Il sera bien de les accomplir. (Tahtavi)

Donc, tout ordre n’est pas pour tout le monde.

4- Les obligations de l’ablution sont au nombre de 4. Pour la personne n’ayant pas de pieds, elles sont de trois. (Halébi)

Ca veut donc dire que même les obligations de l’ablution changent selon le handicapé et le sain.

5- Pratiquer en 4 rituels (rak’at) les salat (prières rituelles, namaz) composées de 4 rituels est obligatoire. Mais pour le voyageur, il ne l’est pas voire même il est nécessaire (vadjib) de les pratiquer en 2 rituels pour lui. (Ýbni Abidin)

6-
Bien que pour la femme libre, il est obligatoire de couvrir tout son corps sauf son visage et ses mains et strictement interdit de le montrer [aux hommes étrangers] sans se couvrir, pour la femme esclave ceci n’est pas la même obligation. La captive peut découvrir sa tête, ses bras voire même ses jambes du dessous des genoux [et se montrer ainsi aux hommes étrangers]. (Fétéva-ï Hindiyyé)

7-
Se marier avec sa sœur est interdit mais se marier avec celles des autres n’est pas interdit. (Bahr-ur-raýk)

8-
Pour les riches, il est strictement interdit de mendier même de prendre de l’aumône. Mais il y a des exceptions à cette règle. Par exemple, dans un hadith, il est déclaré :
(Même si celui qui apprend la science a les moyens de subsistance pour 40 ans, il serait permis de faire l’aumône -la zakat- à cet élève riche.)
[Redd-ul muhtar]

Donc, une chose qui est strictement interdite pour un riche, peut être halal, licite pour un autre riche.

9- [Manger] la charogne et [boire du] vin sont strictement interdits, défendus. Mais pour celui qui va mourir de faim et de soif, ils ne sont pas interdits. (Bezzaziyyé)

10-
Certains médicaments, par exemple la pénicilline, fait de l’allergie chez certains, il peut provoquer sa mort. Il sera strictement interdit de prendre les médicaments qui provoquent de l’allergie. Mais ces médicaments ne sont pas interdits pour les autres personnes chez qui ils ne font pas de l’allergie. (Bérika)

Comme pour les médicaments, il peut aussi y avoir des aliments, des légumes et des herbes qui font de l’allergie. Ceux-ci qui nuisent à des personnes dont les organes sont faibles, ne nuisent pas à d’autres personnes. Les aliments comme Le poisson, le lait, l’œuf, le piment, l’aubergine peuvent nuire à quelques personnes. Ces aliments deviennent haram ou makrouh uniquement aux personnes pour qui ils sont nuisibles. Ils sont moubah (permis) pour les personnes auxquelles ils ne nuisent pas. Il est strictement interdit de consommer de l’opium et les autres herbes vénéneuses en grande quantité mais les utiliser en peu de quantité comme médicaments est permis. (Hadika, Zevadjir)

(La théine dans le thé et la caféine dans le café sont les mêmes articles. Dans le thé il se trouve 2,5%, et dans le café 1,3% de caféine. Ce dernier rend actif le cerveau, augmente la circulation du sang, donne la chaleur au corps, dégage la lassitude et facilite la digestion. La grande quantité a des influences sur le système nerveux. Chez les personnes souffrant d’une maladie du cœur, les gens dont le système nerveux est faible et chez les enfants, même très peu de café peut provoquer un mauvais effet.) [Gýda Kimyasý p. 658]

Les livres de médecine déclarent tout à fait comme les savants islamiques. C'est-à-dire une chose, par exemple la caféine, la théine, la nicotine nuisent à certaines personnes, et à d’autres ne nuisent pas. Il est évidemment strictement interdit de les consommer pour celles auxquelles elles nuisent. Mais dire qu’elles sont interdites aussi pour les personnes auxquelles elles ne nuisent pas voudrait dire changer, transformer la religion.

Le tabac aussi est permis pour les personnes auxquelles il n’est pas nuisible. (El-Ukud-ud-durriyyé)

Le sucre est aussi nuisant que la cigarette
Question :
Les scientifiques qui déclarent les dégâts de la cigarette, annoncent, maintenant, les dégâts du sucre. Dans un article publié dans le journal « British Medical Journal », en citant 100 dégâts du sucre, on dit : « Les sucre est aussi dangereux que la cigarette donc il faudrait le classer parmi la classe des drogues ». Ne sera-t-il pas interdit de manger le sucre qui contient autant de dégâts ?
REPONSE
Le sucre aussi, comme les autres nourritures nuisantes, ne provoque pas le même effet chez tout le monde. Même s’il provoquera des dégâts à celui qui a le diabète, il ne sera pas nuisant, aux autres, si on le consomme pour le cas nécessaire. Comme le trop de chaque chose est nuisante, le trop du sucre peut aussi être comme ça. Il n’est pas interdit de le consommer en quantité qui ne nuit pas aussi bien la personne qui a le diabète que les autres.
 
Retour
 
 
 
CLAVIER  


http://www.notrereligionislam.com/detail.asp?Aid=4787
Date de mis à jour
20 Ekim 2018 Cumartesi
Les informations dans notre site sont préparées pour le profit de tous les humains. Tout le monde
peut s'en servir,  sans autorisation, à condition de rester fidèle à l’original.
Faire ma page d’Accueil  |   Ajouter aux Favoris  |  Share Partage
Nombre de Visiteurs


Hosted by Ihlas Net