Page d’Accueil Qui Sommes Nous Glossaire Islamique Commande de Livres Quibla Liens Contact
Français  >  Se couvrir  >  Le musulman croit en Allah et a son messanger

Taille de la police      Imprimante
 
Le musulman croit en Allah et a son messanger

Question : Dans le Coran, on déclare que les femmes doivent uniquement se couvrir les poitrines, et qu’il n’y a aucun inconvénient à ce qu’elles dévoilent les autres parties de leur corps. Dans le Coran, y a-t-il un verset qui dit cela?
REPONSE
Pour un sujet, on ne regarde pas uniquement un verset. Il faudra regarder aussi les autres versets en relation avec celui-ci car les versets s’interprètent les uns et les autres. Encore n’est-il pas suffisant de regarder seulement les versets. Il faudra regarder comment le Messager d’Allah les a interprétés, les a appliqués. D’abord regardons les versets à ce sujet :
(Dis aux croyantes de baisser leurs regards [aux hommes étrangers=namahram, qu’elles évitent de les regarder] de garder leur chasteté, et de cacher [de couvrir] leurs parures [comme le collier, les boucles d’oreilles, le henné, le khôl et les parties du corps comme les cheveux, la nuque où on met des parures] sauf la partie qui apparaît [pour le nécessaire : le visage et les mains] et qu'elles rabattent leur voile sur leurs cols [Qu’elles couvrent entièrement leurs cheveux, leur cou, leur nuque, leurs oreilles et leurs poitrines].)

De ce verset, on peut comprendre que les femmes doivent seulement rabattre leur voile sur leurs poitrines, leurs cols et qu’elles ne doivent pas couvrir la tête et les autres parties du corps. De quoi va-t-elle baisser ses regards, comment gardera-t-elle sa chasteté, que veut-on dire en disant la parure [zinet]. Est-ce le henné, le khôl, des bijoux ? Ces points ne sont pas clairs. Ceux-ci sont expliqués par les hadiths. La signification d’un verset est la suivante:
(Ô Prophète ! Dis à tes épouses, à tes filles, et aux femmes des croyants, de ramener sur elles leurs grands voiles [djilbab= habit de l’extérieur, habit de dehors] : elles en seront plus vite reconnues et éviteront d'être offensées.) [Coran, Al- Azhab 59]

Dans la sourate Nour, il est déclaré que les femmes doivent couvrir leur tête jusqu’à leurs cols. Et dans ce verset, on déclare qu’elles doivent mettre leur habit de l’extérieur c'est-à-dire de couvrir tout leur corps. La jeune femme et la vielle femme doivent-elles s’habiller de la même façon ?

La signification d’un verset du Coran (ayat) à ce sujet est :
(Il n’y a pas une reproche pour les vieilles femmes, n’ayant plus envie de se marier, de retirer leur habit qu’elles mettent sur leurs vêtements [comme le manteau] à condition de ne pas montrer leurs parures [leurs parties du corps où elles mettent des parures, donc la tête, les oreilles, le cou, les bras et les jambes].) [Sourate Nour 60]

Donc, pour les femmes jeunes, c’est obligatoire (fard) de sortir en ayant mis un habit d’extérieur, de dehors [un habit qu’on met sur ses vêtements].

Le hadith (Tout le corps de la femme [sauf son visage et ses mains] est avret [doit être couvert]) cité dans le livre intitulé Médjma’ul Enhur déclare, éclaircit comment doit se couvrir une femme. Quand Esma [la belle-sœur de notre Prophète, la sœur de notre mère Aiché qui est l’épouse du Messager d’Allah] est venue en ayant mis un vêtement fin près de notre Prophète, celui-ci n’a pas regardé sa belle-sœur. Il a détourné son visage et a dit (Ô Esma, quand une fille arrive à l’âge auquel elle doit pratiquer la salat, elle ne peut pas montrer son corps, sauf son visage et ses mains, aux hommes.) [Ebu Davud]

Et notre mère Aïché dit :
(Qu’Allah ait pitié des premières femmes émigrantes. Quand le verset ordonnant de se couvrir était révélé, elles avaient couvert tout de suite leurs cheveux en déchirant leur péchetamal.) [Bukhari, Nésaï]
[Péchetamal veut dire une sorte de couverture que les femmes mettaient devant leur jupe.]

Dans ce hadith, il est clairement déclaré que les femmes doivent couvrir leurs cheveux. Ce hadith aussi démontre que les femmes ne s’habillent pas avec le tcharchaf. Au 31ème verset de la sourate Nour, on déclare : (Que les femmes rabattent leur himar [voile pour couvrir la tête] sur leurs cols). Si les femmes s’habillaient avec le tcharchaf, on ne parlerait de rabattre leur himar, c'est-à-dire leur voile avec lequel elles se couvrent la tête, sur leurs cols. Ce verset et le hadith ci-dessus prouvent qu’au temps de notre Prophète, les femmes ne s’habillaient pas avec le tcharchaf.

Toutes sortes de parures sont permises pour les femmes mais, seulement, elles ne peuvent pas les montrer aux hommes étrangers. Elles peuvent les mettre à condition qu’elles soient couvertes. Mais encore ne serait-il pas permis de les bouger et ainsi de faire entendre leur voix. La signification d’un verset est :
(Et qu'elles ne frappent pas avec leurs pieds de façon que l'on sache ce qu'elles cachent de leurs parures [couvertes].) [Nour 31]

Si on fait attention, il passe l’expression,” la parure couverte aux pieds ». Donc il faut cacher, couvrir les parures. Il faut aussi ne pas montrer les bracelets aux bras et la bague, l’alliance à la main et aussi les autres parures comme le collier, le henné, le khôl. A la fin du verset, on attire l’attention sur ce sujet.

Dans notre religion, il y a 2 manières de se couvrir: L’une c’est pour les femmes libres et l’autre pour les captives (femmes esclaves).

Les femmes esclaves (captives) ne couvraient pas leur tête, d’ailleurs elles n’étaient pas obligées de la couvrir. L’obligation de se couvrir [tout le corps] était pour les femmes libres. Avant la révélation du verset ordonnant de se couvrir, ces dernières aussi ne couvraient pas leur tête. Les hypocrites faisaient l’importunité aux femmes esclaves, aux captives. Ils la faisaient aussi, entre ce temps, aux femmes libres. Et lorsqu’on entendait l’événement, ils disaient (Nous avons cru que celle-ci était une captive, femme esclave). Alors Allahu teala a déclaré : (Que les femmes libres ne s’habillent pas comme les femmes esclaves [servantes, djariyé], qu’elles se couvrent entièrement le corps, comme ça que soit déclaré qu’elles sont des femmes libres et qu’elles ne soient pas attaqué de l’importunité par les hypocrites.) Les savants de l’interprétation du Coran expliquent comme ça le 59ème verset de la sourate Azhab.

Il est ordonné aux femmes de parler sérieusement quand elles parlent, en cas de nécessité, aux hommes étrangers. La signification d’un verset :
(Vous, vous n’êtes pas comme les autres femmes, ne parlez pas de façon douce
[avec les hommes étrangers], ne soyez pas trop complaisantes dans votre langage, afin que celui dont le coeur est malade [l'hypocrite] ne vous convoite pas. Et tenez un langage décent.) [Azhab, 32]

Dans le verset il est déclaré que pour les femmes de notre prophète c'est-à-dire nos mères, il n’est pas permis de parler de façon complaisante avec les hommes étrangers, il n’est pas davantage permis de le faire pour les autres femmes. Comme il y a des gens qui peuvent regarder nos mères avec un mauvais œil, n’y aura-t-il pas des hommes qui peuvent regarder les autres femmes de cette façon ? Donc, il est ordonné aux femmes libres de couvrir tout leur corps et de parler sérieusement, si c’est nécessaire, avec les hommes étrangers sérieusement. Dans le verset ci-dessus, on déclare aussi que les femmes ne doivent pas parler de façon aguichante comme les mauvaises femmes de la rue qui commettent des péchés mais de parler de façon sérieuse. On blâme les femmes de la rue.

Croire au Messager d’Allah
Croire au Messager d’Allah veut dire accepter tout ce qu’il a déclaré, le croire et être content de tout cela, l’aimer. Celui à qui une de ces choses ne plaît pas, qui trouve inutile qu’il a déclarées ne peut pas être musulman. Il est patent que ceux qui disent (Nous acceptons comme preuve seulement le Coran) ne croient pas en Allah et à son Messager. Allahu teala déclare dans le Coran que ceux qui veulent séparer Sa voie et celle de Son Messager deviennent infidèles, incrédules. Il déclare plusieurs fois : (Croyez, ayez la foi en Mon Messager, soumettez-vous à Lui, se soumettre à lui c’est se soumettre à Moi, Lui, il ne prononce, ne parle pas sous l’effet de sa passion, prenez ce qu’il vous apporte, vous donne, abstenez-vous de ce qu’il vous interdit. Si vous voulez que Je vous aime, suivez, obéissez à mon Messager. Il y a des bons exemples, à prendre pour vous, chez lui, Je l’ai envoyé à vous tous comme Prophète, comme miséricorde à tous les univers.)

Le musulman, ne croit pas aux paroles des ennemis de l’Islam mais il croit en Allah et à Son Messager.
 
Retour
 
 
 
CLAVIER  


http://www.notrereligionislam.com/detail.asp?Aid=4787
Date de mis à jour
18 Temmuz 2018 Çarþamba
Les informations dans notre site sont préparées pour le profit de tous les humains. Tout le monde
peut s'en servir,  sans autorisation, à condition de rester fidèle à l’original.
Faire ma page d’Accueil  |   Ajouter aux Favoris  |  Share Partage
Nombre de Visiteurs


Hosted by Ihlas Net