Page d’Accueil Qui Sommes Nous Glossaire Islamique Commande de Livres Quibla Liens Contact
Français  >  Les connaissances morale  >  Plaisanter, blaguer

Taille de la police      Imprimante
 
Plaisanter, blaguer

Question : Quelques amis font des blagues à tout bout de champ. Parfois j’ai peur parfois je suis malheureux. Est-il convenable de faire des blagues à tout moment, n’y a-t-il pas une limite, une norme ?
RÉPONSE
Grand savant Imam Ghazali dit :
Notre Prophète (paix et bénédictions soient sur lui) avait fait aussi des blagues et il disait (Moi aussi je fais des blagues mais en disant la vérité). Il faisait des blagues aux inconnus, à ses amis, aux enfants, aux vieilles femmes, ainsi qu’aux femmes mahrem. [Mahrem signifie le (ou la) proche parente avec lequel (ou laquelle) il est interdit de se marier jusqu'à l'éternité.] Il était le plus élégant de toute l’humanité envers sa famille. Il avait fait une course avec notre mère Aïché, une fois elle avait gagné tandis qu’une autre fois c’est Notre Prophète. Le fait qu’un Musulman joue avec sa femme n’est jamais un péché mais au contraire une bonne œuvre. Car dans un hadith, il est déclaré : (Allah Le Très-Haut aime celui qui fait des blagues avec sa femme, il augmente leurs bienfaits et donne des récompenses. Une fois, Notre Prophète a dit à une vieille femme : (Les vieilles femmes ne peuvent pas rentrer au paradis.) La femme a été malheureuse. Mais Notre Prophète dit en souriant : (Tu deviendras une jeune femme avant d’y entrer.)

Une vieille femme demanda une monture. Notre Prophète dit : (Je te donnerais un chameau enfant, tu monteras dessus), la femme (Comment pourra-t-il me transporter ?) Notre prophète dit en souriant : (Tout chameau est l’enfant d’un autre).

Une femme Ümmü Eymen, dit Notre Prophète. (Je suis la femme d’un homme, il vous invite chez nous. Notre Prophète demande : (Tu es la femme de l’homme qui a une blancheur à l’œil) ? La femme (non il n’a rien à son œil. Notre prophète dit alors en souriant : (Il n’existe aucun homme qui n’a pas de blancheur dans les yeux).

Dans les hadiths suivants Notre Prophète dit :
(Ne faites pas de blagues affligeant vos amis) [Tirmizi]

(Celui qui ne se dispute pas, même s’il a raison, qui ne blesse personne, qui ne ment pas pour pouvoir faire des blagues et pour faire rire ainsi que celui qui a un bon caractère entrera au Paradis)
[Tirmizi]

(Dommage aux personnes qui mentent pour faire rire les hommes)
[Ebu Davud]

(Celui qui rit beaucoup sera sous-estimé. Celui qui fait beaucoup de plaisanteries perdrait de son sérieux)
[I. Asakir]

(Allah ne tiendra pas responsable un homme qui fait des blagues justes)
[I. Asakir]

(Celui qui fait des blagues sans limites sera sous-estimé)
[Deylemi]

Omer (paix et bénédiction soient sur lui) dit : (Celui qui rigole beaucoup perdrait de sa prestance, et celui qui fait beaucoup de blagues sera sous-estimé).

Rabia Hatun dit, (Dans les affaires qui ne sont pas un péché, faire des blagues pour plaire à quelqu’un fait partie de l’humanité.)

Les savants islamiques communiquèrent ce qui suit :

Toute chose a une graine. Le grain de l’hostilité est la plaisanterie et la moquerie. Ô Mon fils, fais peu de blague, l’excès diminue la valeur de l’homme et encourage les ennemis contre lui. L’abandon de la totalité de la plaisanterie provoque la colère des amis et rompt l’intimité. Si tu en a assez d’un travail que tu fais, arrête-le un moment, repose-toi, fais quelques plaisanteries et tu te réjouis. Seulement règle tes blagues d’une manière que ça soit comme le sel dans le repas : c'est-à-dire si tu mets trop de sel dans le repas, il perd de son goût la plaisanterie est aussi comme cela. Le peu c’est bien, l’excès est mal. Si c’est très peu, alors tu ne peux pas te réjouir. La plaisanterie doit être en quantité qui suffirait à te réjouir.

Il faut garder aussi la décence. Par exemple si un professeur plaisante avec ses élèves, ou si des parents font une blague à leurs enfants, les enfants ou les élèves ne doivent pas abuser de leur intimité.

Les sujets dont la plaisanterie est sérieuse
Il y a des sujets pour lesquels Notre Prophète (paix et bénédiction soient sur lui) a dit : (Le sérieux ou la plaisanterie est conséquent.) Certains d’entre eux sont :

Si une personne, par plaisanterie ou par un rôle donné, se marie à côté de deux témoins leur mariage sera valable, ils seront véritablement mariés. Egalement si une personne, par plaisanterie ou pour faire peur, dit à sa femme (j’ai divorcé de toi), ils seront réellement divorcés.

Si une personne dit à son esclave (je t’ai libéré), réellement l’esclave sera libre. Elle ne peut pas renoncer à sa parole. Si une personne veut consacrer un jour de jeûne, alors qu’elle dit, en erreur, un mois, elle doit réellement jeûner un mois. L’ordre de notre religion est comme cela. (Durer, Redd-ul Muhtar)

Quelqu’un qui, sans raison, sans une menace, pour plaisanter ou se moquer, dit que les savoirs religieux sont faux, je ne les crois pas ou s’il dit aux pécheurs, vous faites une bonne action, celui-là deviendra incrédule. [Murted, renégat] Celui qui devient incrédule perdra toutes les récompenses des adorations qu’il a faites auparavant. Une personne intelligente pourrait-elle perdre toutes les récompenses de ses adorations pour seulement faire rire quelques personnes ?

Celui qui utilise un mot causant le blasphème, devient incrédule mais il ne le sait même pas. Dans un hadith : (Il arrivera une époque dans laquelle une personne perdrait sa foi mais elle ne le saurait même pas. Pourtant sa foi la quittera comme si elle enlevait sa chemise.) [Deylemi]

Le hadith (Les adorations sont en fonction des intentions) nous communique que les bonnes œuvres et les moubahs (actions ni interdites ni ordonnées) seront récompensées selon les intentions. Mais les péchés qu’ils soient sans intention ou avec une bonne intention, seront toujours des péchés.

Par exemple, quelqu’un qui, pour pouvoir suivre le hadith (Celui qui satisfait un Musulman, sera satisfait par Allah), s’assoit à une table où il y a de l’alcool pour satisfaire un Musulman, n’aura pas commis une bonne œuvre, mais aura commis un péché.

Une fille non Musulmane, dit à un homme Musulman : (Si tu danses avec moi je deviendrai Musulmans), il n’est pas permis à l’homme, même avec une bonne intention, de danser ou de commettre un autre péché avec elle.

Rigoler et le blasphème
Question :
Quelques ignorants disent par plaisanterie (Je ne veux pas aller au Paradis où il y a des Hodjas (hommes de religion) mais en Enfer dans lequel il y a des danseuses qui dansent sur la musique.) Ceux qui rigolent à cette plaisanterie deviennent-ils infidèles ?
RÉPONSE
L’Enfer n’est pas un endroit pour rire et jouer. C’est un endroit pour subir des punitions violentes. Se moquer d’un ordre de la religion entraîne l’infidélité [Küfr]. Celui qui rigole volontairement à ce propos deviendra incrédule. S’il rigole involontairement, il ne devient pas infidèle. Ceux qui se moquent de la religion, ceux qui font des péchés en rigolant auront certainement leur punition au jour de Jugement dernier. Dans un hadith : (Celui qui fait des péchés en rigolant entrera en Enfer en pleurant).

L’Enfer n’est pas un endroit pour rire, comme se moquent les infidèles, c’est un endroit de punition dans lequel les cruels, les malfaisants seront punis violemment. L’Enfer est un endroit, si terrible, si effrayant que même les anges sans péchés ont peur de sa terreur. Notre Prophète (paix et bénédiction soient sur lui), avait vu l’ange Gabriel très malheureux et demanda la raison de sa tristesse. Il répondit comme suit : (J’ai vu une de ces flammes furieuses et chaudes de l’Enfer que je ne me suis pas encore remis de son influence.) [Taberani]

Un autre sujet est que les Hodjas ne sont pas assurément au Paradis de même que les danseuses et d’autres personnes qui commettent des gros péchés ne sont pas sûrement en Enfer. Qui que ce soit meurt en ayant la foi ira au Paradis. De même qui que ce soit meurt en n’ayant pas la foi ira en Enfer.

Question : Dans les mariages villageois, on habille un garçon comme une fille et on kidnappe pour s’amuser. On habille aussi les filles comme des garçons. Est-il convenable de faire cela ?
RÉPONSE
Que ce soit pour jouer ou pour plaisanter, sans nécessité les hommes ne doivent pas s’habiller comme des femmes et les femmes ne doivent pas s’habiller comme des hommes ! Dans les Hadiths :
(Que la malédiction soit sur l’homme qui s’habille comme une femme et sur la femme qui s’habille comme un homme) [Hakim]

(Que la malédiction soit sur l’homme qui se comporte comme une femme et sur la femme qui se comporte comme un homme) [Buhari]

(La femme qui veut ressembler à un homme et l’homme qui veut ressembler à une femme n’est pas des nôtres) [I. Ahmed]

(La femme qui essaie de ressembler à un homme, et celui qui continue à boire de l’alcool, ne peuvent pas entrer au Paradis) [Taberani]

Notre Prophète a dit, quand il a vu une femme avec une tenue d’homme et une lance à la main, (Que la malédiction soit sur la femme qui veut ressembler à un homme et sur l’homme qui veut ressembler à une femme). Il a exilé un homme qui, en coloriant ses mains et ses pieds, voulait ressembler à une femme. (Taberani, Ebu Davud)

Celui qui commet ces péchés ou d’autres grands péchés, s’il meurt en ayant la foi, ira en Enfer le temps de subir les peines et entrera au Paradis après. Il est très difficile de mourir en ayant la foi, pour les personnes qui continue à commettre des grands péchés. Pour cette raison il faut éviter tout genre de péchés !

Question : Est-il un péché de cacher le bien d’un ami et le faire chercher ainsi que lui faire peur ?
RÉPONSE
De quelle façon que ce soit, effrayer et affliger n’est pas permis, c’est un péché. Notre Prophète dit à ce sujet :
(Ne prenez pas le bien de votre ami que ce soit sérieux ou plaisanterie)
[Tirmizi]

(Si quelqu’un effraye un Musulman, Allah Le Très-Haut multipliera sa peur pendant le jour qui durera comme mille ans.) [Deylemi]

(Celui qui effraye un Musulman, ne peut pas être sûr d’échapper aux peurs du jour de Jugement dernier.) [Beyheki]

(Ne dites pas de choses effrayantes) [Deylemi]

(Celui qui croit en Allah et au jour de Jugement dernier, n’effraye aucun Musulman) [Taberani]

(Celui qui regard un Musulman, sans raison, d’un oeil noir sera effrayé par Allah au jour du Jugement dernier) [Taberani]

(Soyez annonceur de bonnes nouvelles et pas de choses effrayantes, présentez la facilité et pas la difficulté) [Ebu Davud]

(Quiconque brandit un morceau de fer [ou une arme blessante] vers son ami et de cette manière l’effraye, sera maudit par les Anges) [Müslim]

Un musulman prenait une flèche dans la boite à flèches de son ami, mais soudain celui-ci se réveilla effrayé. Notre Prophète qui avait vu cela avait dit : (Il n’est pas permis d’effrayer un ami [de quelque façon que ce soit]) [Taberani]

Encore une fois, un homme avait caché les chaussures de son ami. Quant son ami était arrivé, il a demandé ses chaussures. Comme les autres n’avait rien vu, ils ont dit qu’ils ne savaient pas. L’homme qui a caché les chaussures a signalé leur place. Sur ce Notre Prophète a dit : (Comment ça se fait-il que tu effraies un Musulman ?) L’homme a répondu qu’il avait plaisanté mais Notre Prophète répéta encore 2 fois : (Comment ça se fait-il que tu effraies un Musulman ?) [Taberani]

De nouveau Notre Prophète avait dit à celui qui avait effrayé son ami : (Effrayer un Musulman est une grande oppression) [Bezzar, Hakim]

Question : J’ai caché le bic d’un ami. Il a beaucoup cherché et il a été malheureux. Seulement il s’est réjoui quand j’ai rendu le bic. Est-il un péché de réjouir un ami de cette façon ?
RÉPONSE :
Il n’est pas permis de cacher, même pour plaisanter, le bien, l’argent de quelqu’un. Faire ainsi rend la personne malheureuse. Affliger quelqu’un est interdit. (Hadika)

Disons que, vous avez gagné dix récompenses en donnant le bic, mais vous avez eu 100 péchés pour l’avoir rendu malheureux.

En fin du compte vous n’êtes pas gagnant, mais perdant. Ce que vous avez fait à votre ami ressemble à cela :
Il y a des personnes qui (connaissant bien qu’il est makrouh [interdit par notre Prophète] d’accomplir les prières surérogatoires en groupe), consacrent pour l’amour d’Allah de faire des prières surérogatoires en groupe (djémat), après elles le font en groupe. Un voeu qui est un péché ne se fait pas.

Dans les hadiths :
(Se méfier d’un peu d’interdit, équivaut à 80 ans de pèlerinage surérogatoires [Qui n’est pas ordre d’Allah]) [Deylemi]

(Se méfier d’un peu d’interdit, est récompensé plus que les adorations des anges et des djinns) [R. Nasihin]
 
Retour
 
 
 
CLAVIER  


http://www.notrereligionislam.com/detail.asp?Aid=4787
Date de mis à jour
17 Ocak 2018 Çarþamba
Les informations dans notre site sont préparées pour le profit de tous les humains. Tout le monde
peut s'en servir,  sans autorisation, à condition de rester fidèle à l’original.
Faire ma page d’Accueil  |   Ajouter aux Favoris  |  Share Partage
Nombre de Visiteurs


Hosted by Ihlas Net