Page d’Accueil Qui Sommes Nous Glossaire Islamique Commande de Livres Quibla Liens Contact
Français  >  Jeûne et Ramadan  >  Les choses makrouh et les choses qui ne sont pas makrouh pour le jeûneur

Taille de la police      Imprimante
 
Les choses makrouh et les choses qui ne sont pas makrouh pour le jeûneur

Question: Quelles sont les choses makrouh (déconseillées, actes répréhensibles) et les choses qui ne sont pas déconseillées pour celui qui jeûne?
REPONSE
Ceux-ci sont makrouh pour celui qui jeûne:
1- Brosser les dents avec du dentifrice.
2- Faire un gargarisme avec un médicament. Toutefois, si la blessure dans la bouche empêche la récitation dans la salat, ce ne sera pas makrouh de faire un gargarisme; car il y a une excuse pour cela.
3- Embrasser son épouse s'il y a un risque de l'écoulement de sperme.
4- Si, au mois de Ramadan, le jeûne se rompt à cause d’un vomissement (exprès, intentionnel) à bouche pleine, à cause d’une piqûre, ou si le voyageur regagne sa ville, si les règles de la femme se terminent, ces personnes doivent éviter, comme ceux qui jeûnent, de manger et de boire jusqu'au soir; il est makrouh, pour elles, de manger et de boire.

Les choses qui ne sont pas makrouh pour celui qui jeûne
1- Si une personne dont le sperme a éjaculé à cause de rêves érotiques, se réveille la nuit et s'il est resté peu de temps pour imsak, elle peut d'abord manger et même si le temps d'imsak (le début du temps de la prière du matin) débute, c'est-à-dire même s'il commence le jeûne alors qu'elle est djunub, celui-ci sera valide. Elle peut pratiquer la grande ablution plus tard.
2- Il est permis d'avoir l'intention de jeûner, au mois de Ramadan, après imsak pour qu’en cas de rupture du jeûne, celui-ci ne nécessite pas une expiation.
3- Si un couple entre en relation conjugale, au mois de Ramadan, après le yatsi (salat-al icha=la prière de la nuit), et qu'il dort en se disant (Nous pratiquerons le ghousl un plus tard) et si au réveil, ils remarquent le lever du soleil, cela ne nuira pas à leur jeûne; mais, pour pouvoir accomplir la salat (prière rituelle), il faudra accomplir le ghousl à la première occasion.
4- Il est permis d'utiliser des médicaments pour retarder les règles afin de ne pas interrompre le jeûne.
5- La femme chez qui les règles commencent alors qu'elle jeûnait, ne reste pas comme si elle jeûnait, elle mange et boit.

Facilités pour jeûner
Question: Est-il permis, pour pouvoir jeûner, de profiter des facilités écrites ci-dessous:
1- Lorsqu'on a soif, afin d'écarter la chaleur, prendre de l'eau dans la bouche et verser de l'eau froide sur la tête ou prendre une douche avec de l'eau froide pour se rafraîchir,
2- Lorsqu'on éprouve le besoin de fumer, mettre une emplâtre (ou sparadrap),
3- Mettre de la crème aux parties du corps douloureuses (à cause du rhumatisme notamment), utiliser le médicament qui est capté (absorbé) par la poitrine lors des crises cardiaques,
4- Lorsqu'on éprouve le besoin de manger, enfoncer des aiguilles d'acuponcture ou la bande de faim. [Ceux-ci apaisent la sensation de faim, en plus elles aident à maigrir.]
5- Utiliser des médicaments retardant les règles afin de ne pas rater le jeûne du Ramadan.
REPONSE
Tout cela est permis. Seulement, le sujet dans le premier article est tanzihi makrouh (déconseillé) selon Imam Azam (le fondateur de l’école Hanéfite); car un tel comportement peut montrer une lassitude envers l'adoration. Contrairement à cela, d'après Imam Abou Yousouf, cela n'aura pas d'inconvénient; car, en faisant ce geste, on aura évité un ennui et facilité l'accomplissement de l'adoration. En suivant la décision d'Imam Abou Yousouf, on peut faire tout ce qu'il est écrit ci-dessus.

Quand le jeûne est rompu
Question: La personne, dont le jeûne, est rompu au mois de Ramadan, peut-elle désormais manger et boire?
REPONSE
Au jour de Ramadan, celui dont le jeûne est rompu pour une raison quelconque, la personne voyageuse regagnant sa ville c'est-à-dire qui est redevenue sédentaire et la femme dont les règles ont pris fin, restent, jusqu'au soir, comme s'ils jeûnaient, ils doivent éviter de manger et boire. Mais la femme dont les règles ont débuté durant la journée, ne reste pas comme si elle jeûnait, elle mange et boit. Ceux qui ont une excuse pour ne pas jeûner, ils doivent manger et boire en cachette aux jours qu'ils ne jeûnent pas.
 
Retour
 
 
 
CLAVIER  


http://www.notrereligionislam.com/detail.asp?Aid=4787
Date de mis à jour
20 Ocak 2018 Cumartesi
Les informations dans notre site sont préparées pour le profit de tous les humains. Tout le monde
peut s'en servir,  sans autorisation, à condition de rester fidèle à l’original.
Faire ma page d’Accueil  |   Ajouter aux Favoris  |  Share Partage
Nombre de Visiteurs


Hosted by Ihlas Net