Page d’Accueil Qui Sommes Nous Glossaire Islamique Commande de Livres Quibla Liens Contact
Français  >  Jeûne et Ramadan  >  Le jeûne des malades

Taille de la police      Imprimante
 
Le jeûne des malades

Question: La personne dont tout l'estomac est enlevé, peut-elle jeûner?
REPONSE
Les médecins disent qu'il n'y a pas d'inconvénient à cela.

Jeûne et rançon
Question:
La personne âgée qui n'est pas capable de jeûner ou le malade dont il n'y a pas d'espoir à ce qu'il soit guéri, comment jeûne-t-il? S'il ne peut pas jeûner, à qui et combien d'argent doit-il donner?
REPONSE
Lea personné âgée, dont l'âge est très avancé et qui ne peut plus jeûner au mois de Ramadan ou qui ne peut pas rattraper les jeûnes qu'il a ratés et le malade dont il n'y a pas d'espoir quant à sa guérison, ne jeûnent pas. La signification d'un hadith est:
(Lea personne âgée qui ne peut pas jeûner [à cause de son âge avancé] ou le malade dont il n'y a pas d'espoir pour sa guérison, [doit] donne[r] une rançon.) [Nesai]

La personne âgée qui n'est pas capable de jeûner, si elle est riche, elle donne une rançon pour chaque jour de jeûne. La personne pauvre ne la donne pas, elle fait des invocations. Comme rançon, il faudra donner une quantité de farine donnée pour une fitra (rançon de Ramadan=sadaka-i fitr). La quantité d'un fitra est de 1750 gr. de farine. 1750 gr. de farine coûtent environ 2 euro. Pour 30 jours (c'est-à-dire pour le mois de Ramadan), il sera suffisant de donner 52 kg. de farine. Ou alors, on peut aussi donner autant de l'or équivalent à cette quantité de farine, pour les 30 jours non jeûnés, à un ou plusieurs pauvres, au début ou à la fin du mois de Ramadan. Le pauvre, comme il peut dépenser la rançon qu'il reçoit, il peut aussi la donner à un tiers. Le malade, qui, après avoir donné rançon pour les jours qu'il n'a pas pu jeûner, a recouvré la santé, devra rattraper les jeûnes qu'il avait ratés. (Nehr-ul Faïk)

Le riche qui ne peut pas jeûner au Ramadan à cause d'une excuse comme maladie, vieillesse, si son excuse continue jusqu'à la mort, il doit faire un testament pour le don de nourritures aux pauvres. Son tuteur donne, pour chaque jours qu'il n'a pas jeûné, un fitra (rançon) ou sa valeur en or à un pauvre. (Bédayi)

Question: Quand, le malade qui ne peut pas jeûner, doit donner la rançon (fidyé)?
REPONSE
Il peut la donner toujours, quand il veut. Il peut aussi la donner au mois de Ramadan.

Question: Est-ce un péché, pour celui qui a une maladie, de ne pas jeûner?
REPONSE
Il est prouvé par les spécialistes en médecine que le jeûne est utile pour de nombreuses maladies. Dans un hadith, il est déclaré: (Toute chose doit s'acquitter d'une aumône. L'aumône du corps est le jeûne.) [Beyheki]

Comme celui qui s'acquitte de l'aumône légale (zakat) préservera sa fartune du malaise, celui qui jeûne préservera le corps des maladies. La signification d'un hadith est:
(Pour être en bonne santé, jeûnez!) [Tabarani]

Certaines personnes ayant des ennuis à leur estomac ou à une autre part, en disant « Nous sommes malades », ne jeûnent pas. Le malade ne savant pas si le jeûne lui nuira ou pas, doit demander cela à un médecin spécialiste et pieux. Et, ce dernier lui dit « Le jeûne te nuira », il ne jeûne pas et il le rattrapera par après. Les malades prenant médicaments aussi, peuvent jeûner, en demandant aux médecins la quantité de médicaments qu'il faut prendre au soir et avant imsak (le début du temps de la prière du matin). Il existe très peu de maladies qui empêchent le jeûne. C'est pour cette raison qu'il ne faut pas rater le jeûne sans consulter un médecin pieux!

Le diabbète et la femme qui allaite un bébé
Question:
Le diabète peut-il jeûner? La femme enceinte et celle qui allaite un bébé peuvent-elles abandonner le jeûne?
REPONSE
Le diabète a des sortes différentes. Si un médecin pieux dit à un diabéte qu’il ne peut pas jeûner, alors il devra donner la rançon (fidyé). Si la femme enceinte ou celle qui allaite un bébé, sont faibles, elles ne jeûnent pas, elles devront rattraper ces jeûnes par après.

Une personne peut ne pas connaître si le jeûne nuira ou pas à sa santé ; car, elle peut se dire « Je suis capable de jeûner », elle jeûne et cela peut aggraver sa maladie. Au contraire, elle peut penser « Je ne peux pas jeûner », or, le jeûne pourrait lui être utile. C’est pour cette raison que, la personne malade doit consulter un médecin pieux et agir d’après ses conseils. Dans les hadiths, il est déclaré :
(Le malade, la femme enceinte craignant un problème pour son enfant, le vieux ne pouvant pas supporter le jeûne, la personne trop faible qui craint la mort si elle jeûne, ces personnes ne jeûnent pas.) [Deylemi]

(La femme enceinte et la femme allaitant un bébé, ne jeûnent pas si cela nuira à leur santé ou à celle de l’enfant.)[Boukhari, Abou Davud]

(Allahu teala a donné l’autorisation, à la femme enceinte et à la femme allaitant un bébé, de ne pas jeûner.) [Abou Davud, Tirmizi, Nesai]

Question : Une femme enceinte, disant « Ne pas jeûner au mois de Ramadan est strictement interdit », jeûne et ainsi elle se met en danger ainsi que son enfant qui va naître. Est-ce convenable ?
REPONSE
Si un médecin pieux, musulman et spécialiste lui recommande de ne pas jeûner, elle doit suivre ce qu’il dit. Mais on n’arrête pas de jeûner avec la parole du médecin mécréant ou pécheur.

Question : Le médecin a dit à ma tante de boire continuellement de boire de l’eau parce qu’elle a des pierres dans la reine. Si elle doit donner une rançon, que doit-elle donner et en quelle la quantité ? Peut-elle me donner cette rançon ?
REPONSE
Si elle est aussi malade qu’elle ne peut pas jeûner, elle doit donner 53 kg de farine pour 30 jours de Ramadan. Ou elle peut donner sa valeur en or. Si vous, vous êtes pauvre, elle peut aussi vous la donner.

Question : J’ai une maladie du cœur. Normalement je jeûne. Mais j’ai peur d’une crise cardiaque. Puis-je donner une rançon au lieu de jeûner ?
REPONSE
Il n’est pas permis, pour la personne capable de jeûner, de donner la rançon à sa place. Pour la maladie du cœur, on met un médicament contenant de nitroderme [TTN] sur la poitrine. Celui-ci s’absorbe via la peau. Parce qu’il entre à l’intérieur via la peau saine, le jeûne ne sera pas rompu. Si la crise arrive, on prend des médicaments et on rompt le jeûne. C'est-à-dire vous pouvez jeûner selon que votre capacité.

Question : Dois-je rattraper, les 10 jours que je n’ai pas pu jeûner au mois de Ramadan à cause d’une maladie, d’une façon consécutive ?
REPONSE
Vous n’êtes pas obligé de jeûner des jours consécutifs, vous les rattraperez dès que vous en aurez le moyen.

Question : Comment, le malade qui doit régulièrement prendre des médicaments, paye-t-il les jeûnes du Ramadan,
REPONSE
Il doit donner 53 kg de farine ou sa valeur en or, pour 30 jours du jeûne de Ramadan, à un pauvre. Si le malade n’est pas riche, il ne la donne pas, il fait seulement des invocations.

Question : Mon père n’a pas pu jeûner les deux derniers mois de Ramadan à cause de sa maladie. Il n’est pas capable de jeûner. Comme son âge est avancé, il est peu probable qu’il recouvre la santé. Il est riche. Que doit-il faire ?
REPONSE
Il doit donner la rançon du jeûne, mais, il doit rattraper les jeûnes qu’il n’a pas pu effectuer quand il aura recouvré la santé. Pour un mois de Ramadan, il doit donner 53 kg de farine ou sa valeur en or, à un ou plusieurs pauvres.

Question : Si un malade rompt son jeûne en prenant un médicament, est-il tenu de faire une expiation (qaffarat [c'est-à-dire jeûner 60 jours consécutifs]) ?
REPONSE
Non. Car si rompre le jeûne avec une excuse validée par la religion nécessite seulement qada (c'est-à-dire rattrapage de ce jour par après). Mais si on rompt le jeûne pour une chose simple, cela nécessitera aussi une expiation.

Question : Quand on rompt le jeûne sans savoir, en état de dépressif, cela nécessite-t-il une expiation ?
REPONSE
Si vous avez rompu votre jeûne après imsak, sans savoir ce que vous faisiez, vous êtes tenu seulement à faire un qada (rattrapage). Si vous savez que vous avez rompu le jeûne, vous devez faire aussi une expiation (qaffara). On comprend que votre état de dépression que vous a fait rompre le jeûne sans en être conscient ce qui nécessite seulement un qada.

Question : Celui qui a mangé, après avoir fait retirer sa dent sous anesthésie, en se disant « De toute façon, mon jeûne est rompu », doit-il faire une qaffara ?
REPONSE
Non, il faut seulement faire un qada. Quand on se fait une piqûre à cause d’une maladie, cela rompt l jeûne et nécessite un qada. Manger et boire après avoir rompu le jeûne ne nécessite pas le qaffara.

Question : Est-il permis de donner de l’eau, au mois de Ramadan, à la personne devenant gravement malade alors qu’elle jeûne ?
REPONSE
C’est permis. Dans un hadith, il est communiqué :
(On donnera la récompense, à celui qui est décédé alors qu’il jeûnait, comme s’il avait jeûné jusqu’à la fin du monde.) [Deylemi]

Il est mustehab (apprécié, récompensé) de donner de l’eau, en dehors du mois de Ramadan, aux malades au stade de la mort qui jeûnent.

Question : La personne dont une prothèse à été placée dans sa jambe par opération et qui n’a pas de douleur et d’ennuis, doit-elle pratiquer la salat et jeûner au mois de Ramadan ?
REPONSE
Oui, s’il ne peut pas accomplir la salat debout, il la pratique en étant assis.

Question : Faut-il donner de l’eau de zemzem au malade jeûnant dont la mort est arrivée ?
REPONSE
Il est préférable qu’il meure alors qu’il jeûnait.

Question : Sera-ce un péché de rompre le jeûne de rattrapage (qada) parce qu’on n’a pas pu résister à la faim ou à la soif ?
REPONSE
Si on l’a rompu vraiment parce qu’on ne pouvait plus résister, ce ne sera pas un péché.

Donner la rançon reçue à un tiers
Question : Un pauvre peut-il donner à un autre pauvre les rançons du jeûne qu’il a reçues ?
REPONSE
Oui.

Donner la rançon du jeûne pour le malade
Question : Si une personne ne jeûne pas au mois de Ramadan parce qu’elle est malade mais qui va les rattraper quand elle recouvrera la santé, doit-elle tout de même donner la rançon pour les jeûnes qu’elle n’a pas pu effectuer au mois de Ramadan ?
REPONSE
Non, la personne étant capable de rattraper le jeûne, ne donne pas de rançon. Même si elle la donne, elle devra rattraper, les jeûnes qu’elle n’a pas pu effectuer à cause de sa maladie, quand elle aura recouvré la santé.
 
Retour
 
 
 
CLAVIER  


http://www.notrereligionislam.com/detail.asp?Aid=4787
Date de mis à jour
20 Ocak 2018 Cumartesi
Les informations dans notre site sont préparées pour le profit de tous les humains. Tout le monde
peut s'en servir,  sans autorisation, à condition de rester fidèle à l’original.
Faire ma page d’Accueil  |   Ajouter aux Favoris  |  Share Partage
Nombre de Visiteurs


Hosted by Ihlas Net