Page d’Accueil Qui Sommes Nous Glossaire Islamique Commande de Livres Quibla Liens Contact
Français  >  Jeûne et Ramadan  >  Vertu du jeûne et du Ramadan

Taille de la police      Imprimante
 
Vertu du jeûne et du Ramadan

Question : Quelle est importance du mois de Ramadan ?
REPONSE
A ce sujet, Imam Rabbani, grand savant islamique déclare :
Le mois de Ramadan est sacré et très vertueux. La récompense, donnée dans ce mois, aux adorations surérogatoires, comme la salat surérogatoire, l’aumône faite aux pauvres, l’invocation d’Allah, est équivalent à la récompense donnée aux adorations obligatoires accomplies dans les autres mois. Une adoration (ou acte) obligatoire réalisée ce mois, est équivalente à 70 obligations accomplies dans les autres mois. Dans ce mois, les péchés de celui qui donne à manger à une personne qui jeûne seront pardonnés. Il sera dispensé de l’Enfer. On lui donnera en outre autant de récompenses qu’on a attribuées à la personne qui jeûnait. La récompense de cette dernière ne diminuera pas.

Les chefs [directeurs, patrons, etc.], qui montrent de la facilité pour les adorations, dans ce mois, à ceux qui travaillent sous leur ordre, qui allègent leur travail, seront aussi dispensés de l’Enfer, leurs péchés seront pardonnés. Au mois de Ramadan, le Messager d’Allah affranchissait les esclaves, donnait tout ce qu’on lui demandait. Celui qui a pu faire les adorations et des bonnes affaires durant ce mois, pourra continuer ainsi tout au long de l’année. Celui qui ne respecte pas ce mois, qui commet des péchés durant ce mois, continuera ainsi tout au long de l’année.

Il faut considérer ce mois comme occasion, il faut accomplir les adorations autant que possible. Il faut faire les affaires dont Allahu teala est content. Il faut considérer ce mois comme une occasion pour gagner le Paradis.

Le Coran fut révélé dans ce mois. La nuit de Qadr (Destin) est dans ce mois. Au mois de Ramadan, il est sunna de rompre tôt le jeûne et de faire le sakhour tard. L’Envoyé d’Allah faisait très attention à accomplir ces deux sunnas.

Se dépêcher à l’iftar et faire tard le sakhour, sont, peut-être, recommandés pour montrer son incapacité et ainsi mettre en scène qu’on est dépendant de la nourriture, de la boisson, en gros de toutes choses. Déjà, l’adoration veut dire cela.

Il est sunna de rompre le jeûne avec des dattes. Réciter l’invocation (Zehebez-zama’ vebtellet-il ourouk ve sébét-el-edjr inchaallahüu téâlâ) après avoir rompu le jeûne, pratiquer la salat de Terawih et réciter tout le Coran sont des sunnas importantes.

Dans ce mois, chaque nuit, des milliers de musulmans, qui devraient normalement entrer en Enfer, s’en affranchissent. Les portes du Paradis s’ouvrent et celles de l’Enfer se ferment. Les diables sont attachés avec des chaînes. Les portes de miséricorde sont ouvertes. Qu’Allahu teala nous donne la capacité, dans ce mois, de L’adorer et d’être dans la voie qu’Il apprécie. Amin ! (Méktubat, tome I, lettre n°45)

Celui qui mange ouvertement [c'est-à-dire celui qui ne jeûne pas et qui mange et boit durant la journée du mois de Ramadan devant le public, n’aura pas respecté ce mois. Celui qui n’accomplit pas la salat, doit aussi jeûner et éviter les interdictions. Les jeûnes de ces gens seront acceptés et on comprendra qu’ils ont la foi.

Au mois de Ramadan, jeûner est très récompensé. Ne pas jeûner sans excuses sera un grand péché. Dans un hadith, il est dit : (Si, celui qui ne jeûne pas, sans excuses, un jour au mois de Ramadan, s’il jeûne, à la place de ce jour, toute une année entière, il ne pourra pas encore atteindre la récompense attribuée pour le seul jour du Ramadan qu’il n’avait pas jeûné.) [Tirmizi] (Mais s’il a une excuse valable, ce ne sera pas un péché de ne pas jeûner.)

Certains des hadiths concernant le mois de Ramadan et le jeûne sont les suivants :
(Le mois de Ramadan est un mois sacré. Allahu teala vous a rendu obligatoire de jeûner ce mois. Durant ce mois, les portes de la miséricorde s’ouvrent, les portes de la Géhenne se ferment ainsi que les diables sont attachés. Dans ce mois, il existe une nuit qui est plus précieuse que mille mois. Celui qui se prive de la bonté de cette nuit [la nuit de Qadr (Destin)], sera privé de toutes choses.) [Nesai]

(Les péchés de celui qui jeûne en reconnaissant qu’il est obligatoire de jeûner au mois de Ramadan et qui attend sa récompense d’Allahu teala, seront pardonnés.) [Boukhari]

(Celui qui meurt en ayant jeûné au mois de Ramadan, entrera au Paradis.) [Deylemi]

(Quand le mois de Ramadan est arrivé, on dit : « Ô peuple de bonté, cours vers le bien ! Et ô peuple de mal, éloigne-toi des maux.) [Nesai]

(Le mois de Ramadan est l’abandonce. Allahu teala pardonne les péchés et accepte les invocations durant ce mois. Respectez [profitez de] ce mois. Seulement celui dont la destinée est d’aller en Enfer, sera frustré de la miséricorde dans ce mois.) [Tabarani]

(Quand le mois de Ramadan est arrivé, Allahu teala ordonne aux anges de demander le pardon pour les musulmans.) [Deylemi]

(La salat [prière rituelle] obligatoire [accomplie] jusqu’à la prochaine salat obligatoire, [la salat du] vendredi jusqu’au prochain vendredi et le mois de Ramadan jusqu’au prochain mois de Ramadan seront l’expiation des péchés) [Tabarani]

(Celui qui peut jeûner 3 jours consécutifs, doit jeûner au mois de Ramadan.) [Abou Nuaym]

(Jeûner au mois de Ramadan est obligatoire et accomplir la salat de Terawih surérogatoire. Les péchés de celui qui jeûne les journées et qui accomplit la Terawih les nuits dans ce mois seront pardonnés.) [Nesai]

(La raison de nommer ce mois « Ramadan » est due au fait qu’il fait disparaître les péchés [comme le feu consume le bois].) [I. Mansur]

(Au mois de Ramadan, dépensez largement pour l’entretien de votre famille. La dépense faite dans ce mois est comme la dépense faite pour la voie d’Allah aux autres mois.) [Ibni Ebiddunya]

(Le début de Ramadan est la miséricorde, le milieu le pardon et la fin la dispense de l’Enfer.) [Ibni Ebiddunya]

(L’islam est de prononcer le kélimé-i chahadet [la profession de foi], de pratiquer la salat [la prière rituelle], de jeûner au mois de Ramadan, de s’acquitter de la zakat [l’aumône légale] et de faire le pèlerinage.) [Muslim]

(Les beaux kiosques au Paradis seront donnés aux personnes dont la parole est éloquente et la salutation nombreuse, qui offrent à manger aux autres, qui continuent de jeûner et qui accomplissent la salat [prière] de nuit.) [Ibni Nasr]

(Le silence du croyant qui jeûne est tasbih, son sommeil adoration, son invocation acceptable et la récompense de sa pratique est importante.) [Deylemi]

(Ne dites pas des vilaines paroles surtout quand vous jeûnez ! Si quelqu’un vous nuit, dites-lui : « Je jeûne ».) [Boukhari]

(Le vrai jeûne ce n’est pas seulement le jeûne qu’on réalise en s’abstenant de manger et de boire mais le jeûne qu’on réalise en évitant les paroles absurdes et vilaines.) [Hakim]

(Seulement ceux qui jeûnent s’assoient à la table d’Allahu teala remplie de bienfaits que les yeux n’ont pas vus, les oreilles n’ont pas entendus et aucune personne n’a pu les imaginer.) [Tabarani]

(Allahu teala éloignera 70 ans du feu le visage de celui qui jeûne un jour dans le chemin d’Allah.) [Muslim]

(La propreté est la moitié de la foi, et le jeûne aussi est la moitié de la patience.) [Muslim]

(On donnera la récompense à celui qui est mort alors qu’il jeûnait, comme s’il jeûnait jusqu’à la fin du monde.) [Deylemi]

(Celui qui meurt alors qu’il jeûnait entrera au Paradis.) [Bezzar]

(Celui qui jeûne et qui accomplit la salat, prendra sa récompense, au Jour du Jugement, autant que sa raison.) [Hatib]

(Le jeûne empêche la luxure.) [I. Ahmad]

Aux moments sacrés, il faut surtout éviter les péchés, et augmenter la pratique des adorations, des choses qu’Allahu teala aime et tout genre de bonté. Car, Allahu teala la personne aimée par Allahu teala, s’occupe aux temps vertueux des actes précieux. Egalement la personne qu’Allahu teala n’aime pas, s’occupe, dans les moments précieux, des actes inutiles, mauvais. Ce geste de la personne qui s’occupe toujours des actes mauvais augmentera la colère d’Allah envers elle. Car, elle, en faisant cette action, sera privée de l’abondance de ces temps vertueux et aura violé le respect et la vertu de ces temps précieux. (Mevza-i Haséné)

Le rêve de Notre Cher Prophète
Notre Cher Prophète (paix et bénédiction soient sur lui) a communiqué :
(Dans mon rêve, j’ai vu des choses étranges. Les anges de peine avaient attrapé quelqu’un de Ma Communauté. Les ablutions qu’il a pratiquées, l’ont sauvé de cette situation difficile. J’ai vu un autre, sa tombe le serrait. Les prières [salat] qu’il a accomplies sont venues le sauver de la peine de la tombe. Les diables étaient obsédés par quelqu’un. Les invocations [dhikr] qu’il a faites, sont arrivées et ont écarté les diables. J’ai vu aussi une personne dont la langue était sortie à cause de la soif. Le jeûne de Ramadan qu’il a réalisé est venu et l’a sauvée de cet état.

Il y avait un individu qui était dans l’obscurité. Le hajj qu’il a fait l’a sauvé de cette obscurité. Chez un autre, l’ange de mort était arrivé [pour prendre son âme], les bontés qu’il a faites envers ses parents, ont empêché l’ange de mort, elles ont retardé sa mort. Il y avait une que l’on empêcahit de parler avec les musulmans, la visite qu’elle avait faite à ses proches a intercédé pour cette personne qui a pu parler avec eux. On empêchait un tel d’aller auprès de Son prophète. La grande ablution qu’il a faite, l’a conduite auprès de Moi. A une personne qui voulait se préserver du feu, l’aumône qu’il a faite est arrivée et a formé un rideau contre le feu. Quand les anges de peine conduisaient quelqu’un en Enfer, amr-i marouf et nahy-i munker qu’il a faits l’ont sauvé de l’Enfer. Un tel était jeté dans le feu de l’Enfer. Les larmes qu’il avait produites pour la crainte d’Allah l’ont fait sortir de cet endroit.

Quand on donnait le cahier des actes à quelqu’un par la gauche, sa crainte envers Allah, a fait passer son cahier à la droite. A une personne dont les récompenses légères, les récompenses de ses enfants morts avant elle, se sont ajoutées aux siennes et les ont fait peser lourd. Chez quelqu’un qui frémissait au bord de l’Enfer, son espoir envers Allahu teala, a arrêté son frémissement. Une personne qui est passé par le pont de Sirat avec des difficultés, est arrivée devant le Paradis. Mais les portes étaient fermées. Le kélimé-i chahadet [profession de foi] qu’elle a prononcé l’a conduite au Paradis.) [Tabarani, Hakim-i Tirmizi]

Question : Comme ce sont les diables qui nous incitent à pécher, comment se fait-il que les diables, attachés au mois de Ramadan nous font commettre des péchés dans ce mois ?
REPONSE
Ce ne sont pas seulement les diables qui nous incitent à pécher mais aussi notre âme. Le dégât provoqué par l’âme est plus grave que celui dû aux diables. Tout ce que demande l’âme, est pour sa perte. C’est notre âme qui nous fait commettre des péchés au mois de Ramadan. Dans ce mois, comme les diables sont attachés, ils ne peuvent pas nous influencer, nous donner des soupçons. Les bâillements, durant ce mois, ne sont pas dus non plus à Satan. Les bâillements nerveux peuvent arriver dans des états d’insomnie, de lassitude, etc.

Mourir alors qu’on jeûnait
Question : Celui qui est mort alors qu’il a pratiqué l’ablution devient martyr. Y a-t-il aussi une récompense pour celui qui meurt au moment où il jeûnait ?
REPONSE
Oui, sa récompense sera grande, importante. Dans un hadith, il est déclaré : (Celui qui meurt alors qu’il jeûnait, entrera au Paradis.) [Bezzar]
 
Retour
 
 
 
CLAVIER  


http://www.notrereligionislam.com/detail.asp?Aid=4787
Date de mis à jour
18 Temmuz 2018 Çarþamba
Les informations dans notre site sont préparées pour le profit de tous les humains. Tout le monde
peut s'en servir,  sans autorisation, à condition de rester fidèle à l’original.
Faire ma page d’Accueil  |   Ajouter aux Favoris  |  Share Partage
Nombre de Visiteurs


Hosted by Ihlas Net