Page d’Accueil Qui Sommes Nous Glossaire Islamique Commande de Livres Quibla Liens Contact
Français  >  Qu'est-ce que la preuve pour nous  >  Il faut expliquer les hadiths

Taille de la police      Imprimante
 
Il faut expliquer les hadiths

Question : Le hadith, (Mon Oumma [communauté] se divisera en 73 groupes, tous les groupes, excepté les déviés, iront au Paradis) et le hadith (Mon Oumma [communauté] se divisera en 73 groupes dont un seul ira au Paradis) ne sont-ils pas contradictoires ?
REPONSE
Ils ne sont pas contradictoires. Les deux hadiths veulent dirent la même chose. "Ira au Paradis" ne veut pas dire y aller directement. Ils iront au Paradis après avoir subi leur peine en Enfer. Qu’il soit dans un groupe ou l’autre, celui qui a une lueur de foi, c'est-à-dire qu’il n’est pas infidèle et qui ne fait de bid’at (une déviation) entrera certainement au Paradis. Il y a beaucoup de hadiths de ce genre qui nécessitent une explication pour les comprendre. Nous allons en donner quelques exemples :
(Celui qui visite son frère de religion est au Paradis.) [Tabarani]

(Le généreux ira au paradis.)
[Abouchcheyh]

(Celui qui récite cent fois
[la sourate] Ikhlas quand il va au lit, ira au Paradis.) [Tirmizi]

Une personne peut-elle aller au Paradis en visitant son frère, en étant généreux ou en récitant la sourate Ikhlas sans subir la punition de ses péchés ? Il faut que cela ait une explication. C'est-à-dire si elle a une bonne croyance, une foi correcte et que ses récompenses sont plus grandes que ses péchés ou alors, si elle a eu une intercession (chafaat) d’un savant, alors elle peut aller au Paradis, en faisant ces choses déclarées dans les trois hadiths qu'on a cités ci-dessus. La foi est une condition indispensable. Même si elle fait beaucoup de bienfaits, de bonnes-œuvres pour les humains, voire même qu'elle pratique la salat (namaz=prière rituelle), tant qu’elle n’a pas la foi, elle n’entrera pas au Paradis. Les significations des deux hadiths sont:
(Seuls les musulmans iront au paradis.) [Bukhari, Muslim]

(Gabriel [Djébraïl] alaihisselam a annoncé que celui qui n’associe personne à Allah et qui meurt dans cet état entrera sûrement au Paradis.) [Bukhari]

Il faut même expliquer ce hadith. Tout musulman ne peut pas directement aller au Paradis. Il y ira seulement après avoir subi les punitions de ses erreurs ou suite à l’intercession d’un savant. C’est pour cela que, si on voit un hadith qui est contraire à notre raison, dans le livre d’un savant d’Ahl-i Sunna, il faut éviter de dire qu’il n’est pas correct. Comment peut-on savoir qu’un hadith est erroné alors qu’il se trouve dans le livre d’un savant d’Ahl-i Sunna. Peut-on les juger avec les savoirs qu’on a appris d'eux ? Ce n’est pas une science comme physique dans laquelle on peut trouver une meilleure explication avec le temps. Dire "inventé, apocryphe" pour un hadith qui se trouve dans le livre d’un savant serait l’accuser d’ignorance.

(Celui qui ne demande rien au peuple ira au Paradis.)
[Nesai] (Une personne qui a commis beaucoup de péchés ne peut évidemment pas aller au Paradis, si elle n’a pas atteint l’intercession [chafaat], avant d’avoir subi sa peine.)

(Seuls les propres entreront au paradis.) [Deylemi] (Un infidèle [mécréant] peut aussi être propre mais comment peut-il aller au Paradis ? D'ailleurs, tous les musulmans propres, non plus, n’iront pas directement au Paradis.)

(Celui qui est mort alors qu’il n’est pas orgueilleux.) [Tirmizi] (Disons qu’un criminel n’est pas orgueilleux mais qu'il a commis tous les maux, peut-il aller au Paradis ? On voit qu’il faut expliquer tous les hadiths.)

(Celui qui est gentil avec ses 2 filles ira certainement au Paradis.)
[Ýbni Madjéa] (Si cette personne est orgueilleuse, méchante ou si elle a des droits d’autrui sur elle ou alors si elle n’a pas la foi, comment peut-elle aller au Paradis ?)

(La femme qui est morte alors que son mari est content d’elle ira au Paradis.)
[Tirmizi] (Si une femme fait tout le mal, peut-elle aller au Paradis seulement parce que son homme est content d’elle ? Ici, il est expliqué l’importance de l’obéissance envers le mari. Les autres affaires lui seront plus faciles à réaliser, si elle contente son mari.)

Imam-i Rabbani
, grand savant islamique, déclare: « Dans la science de la méthodologie du droit (usul'i fikih) de l'école (madhab) Hanéfite, une nouvelle qu'on a déclarée sans conditions, il faudrait en comprendre les conditions, c'est-à-dire il faut comprendre que cette décision communiquée sans condition, comporte des conditions. » Par exemple, il est permis de manger la viande du mouton. Ce jugement est communiqué sans condition. "Il est permis de manger le mouton" déclare-t-on. Il ne sera pas permis de manger un mouton en le tenant vivant et en lui coupant une jambe sans l'égorger. Si les non musulmans autres que le peuple du Livre (Ahl-i Kitab: chrétiens et juifs) l'égorgent ou s'il meurt de lui-même, comme il deviendra une charogne, encore ne sera-t-il pas permis de le manger. On ne peut pas non plus le manger si on l'a égorgé sans réciter le basmala. Comme on voit, il existe plusieurs conditions pour pouvoir manger la viande du mouton. Si on comprend cet exemple, on peut comprendre sous quelles conditions les groupes déviés iront au Paradis.

Question : Dans certains hadiths, il est dit (Ceci forme 10 parties et 9 de celles-là s’y trouvent). Est-ce que ces types de hadiths déclarent une certitude ? Par exemple, le hadith (La décence est en 10 parties. 9 parties sont consacrées aux femmes, et une aux hommes) apporte-t-il une certitude ou il y a-t-il une explication?
REPONSE
En général, ces informations communiquent la majorité. Ce n’est pas nécessairement dix. C’est une probabilité générale. Il signifie que les femmes sont en général plus décentes que les hommes. Ça n’a pas la signification qu’il n’y a pas de femme indécente ou qu’il n’y a pas d’homme plus décent qu’une femme. Par exemple, les compagnons de Notre Prophète disaient au sujet de Notre Prophète ce qui suit : (La décence du Messager d'Allahu teala est plus importante que la décence des jeunes filles musulmanes.)

Il faut comprendre les hadiths connus sous cet angle :
(Les adorations sont divisées en 10 parties ; 9 de celles-là sont de gagner le halal (licite) et le restant forme les autres adorations.) [Beyheki]
(Il est déclaré que pour que les adorations soient acceptées, il faut gagner le halal. Il n’est pas dit qu’il faut seulement gagner le halal et abandonner à son aise les adorations.)

(La décence est faite de 10 parties ; 9 parties sont réservées aux femmes, et une aux hommes) [Deylemi]
(Il est communiqué que les femmes ont plus de décence. Cela signifie que si la femme est incorrecte, la communauté (société) sera aussi mal à l’aise.)

(La science est composée de 10 parties ; 9 parties appartiennent à Ali et une partie aux autres humains.) [Abou Nuaym] (Il est communiqué que le savoir d’Ali est plus grand que celui des autres.)

(Les choses utiles
[hikma=sagesse] sont en 10 parties. 9 parties se trouvent dans la solitude et le restant dans le silence.) [Beyheki] (Il est communiqué, ici, que les hommes qui restent éloignés des autres et qui ne parlent pas beaucoup, commettront moins de péchés.)

(L’avarice est en 10 parties ; 9 parties sont [constatés] au Maroc, et le reste aux autres humains. La générosité est en 10 parties; 9 parties appartiennent au Soudan et le reste aux autres humains. L’orgueil est en 10 parties ; 9 parties Romains, le reste aux autres peuples.) [Hatib] (Il nous communique que l’avarice est plus présente au Maroc, la générosité au Soudan, et l’orgueil chez les peuples romains.)

(9 parties de la subsistance
[rizik] sont dans le commerce, et une partie dans l’élevage.) [Ýbni Sa’d] (Il nous communique l’importance du commerce. Il n’est pas dit qu’il n’y a pas d’autres moyens pour gagner sa subsistance comme par exemple l’agriculture, la couture, la menuiserie, la forge, le service, etc.…)

(9 parties de l’utilité se trouvent à Damas et le reste dans les autres pays. Si Damas est dégradé, vous n’aurez plus d’utilité.) [Hatib] (A cette époque, Damas était un endroit très convenable. Maintenant aussi bien Damas que Bagdad sont détériorés.)

Dans le livre intitulé Tefsir-i Kebir, il est dit :
La jalousie est en 10 parties, 9 de celles-ci se trouvent chez les hommes de religion. (Il est communiqué que les hommes de religion sont plus jaloux que les autres.)

La peine sur la terre est en 10 parties ; 9 de celles-là se rencontrent chez les pieux [salih]. (Il nous communique que les pieux ont plus de peines et plus d’angoisses.)

L’infériorité est en 10 parties ; 9 de celles-ci se trouvent chez les Juifs. (On nous communique qu’à cette époque, les Juifs étaient inférieurs.)

L’humilité est en 10 parties ; 9 de celles-là se trouvent chez les chrétiens. (On nous communique qu’à cette époque, les chrétiens étaient généralement humbles.)

La sensualité est en 10 parties ; 9 de celles-là se trouvent chez les femmes. (On comprend que la sensualité [luxure] est plus importante chez les femmes. Mais comme leur décence est aussi importante, ça équilibre. Si la femme devient indécente, alors l’équilibre sera rompu.)

L’intelligence est en 10 parties ; 9 de celles-ci se trouvent chez les hommes et le reste revient aux femmes. (On nous communique que les hommes sont en général plus intelligents. Ca ne veut pas dire que tous les hommes sont plus intelligents que toutes les femmes. Notre Prophète a dit : (Le plus intelligent d’entre vous est celui qui a le plus peur d’Allah et celui qui respecte le plus les ordres de la religion et qui s'abstient de ses interdictions.) Dans un autre hadith, Il déclare :
(Le plus intelligent d’entre vous est celui qui se rappelle la mort et qui se dépêche pour faire des provisions pour l’au-delà. Celui qui se rappelle beaucoup la mort aura le bonheur dans ce monde et dans l’autre.) [Tabarani]

En résumé, celui qui réfléchit à son bonheur éternel et qui prend des précautions pour cela, est le plus intelligent.

Un hadith mutéchabih [Un hadith qui n’est pas clair, dont il faut expliquer le sens]
Question : Dans les livres de religion, il y a un hadith qui dit : (Moïse [Mouça] alaihisselam a ôté l’œil à Azrail alaihisselam). Comme Azrail (Azraël) alaihisselam est un ange et qu’il est crée de la lumière, on ne peut pas lui ôter l'œil et en plus, les prophètes et les anges ne commettent pas de péchés. Que disent les savants au sujet de ce hadith ?
REPONSE
Oui, les prophètes ainsi que les anges ne commettent pas de péchés. Il est dit dans Sunen Nesai que ce hadith est un hadith de type mutéchabih. Mutéchabih veut dire ne pas donner le sens vu, compris, mais donner un autre sens, une autre signification aux versets du Coran (ayat) et aux hadiths. C'est-à-dire que si le sens qui est lu et compris n’est pas conforme à la religion, il faut en chercher le sens caché, la signification cachée. Par exemple, dans un verset, Allah dit à Notre Prophète:
(Abaisse ton aile pour les croyants !) [Sourate Hidjr 88]

Est-ce que Notre Prophète a des ailes ? Ceci est une expression imagée, une figure (on appelle cela une image ou une métaphore; on parle alors d'expression dite au sens figuré). Alors le sens de ce verset sera le suivant :
(Ô mon prophète bien-aimé, aie pitié des croyants, montre de la tendresse et sois modeste envers eux !)

Il y a beaucoup de hadiths et de versets de ce genre. Le hadith de la question est aussi compris dans ce cas.

Imam Nawawi dit : (Ce hadith veut dire que Moïse alaihisselam a gagné le débat dans une discussion qu'il a fait avec Azrail alaihisselam). Dans un autre hadith, il est déclaré qu’Adam (Adem) alaihisselam a gagné un débat qu'il a fait avec Moïse alaihisselam.

Tous les peuples de chaque époque ont des expressions différentes. Il ne faut pas avoir une mauvaise pensée sans connaitre le sens (la signification) de l’expression de l’époque. Par exemple, l'expression "il a le bras long" signifie en arabe quelqu’un de généreux mais en turc cela signifie un voleur. (Et en français, cela signifie avoir de l’influence auprès et grâce à des relations bien placées.) Si on dit qu’Abraham (Ibrahim) alaihisselam avait le bras long, ça ne veut, bien sûr, pas dire qu’il était un voleur. Bien au contraire, ça voudrait dire qu'il était très généreux. C’est une erreur de donner un sens à un hadith après l’avoir lu. Il faut regarder les explications des savants.
 
Retour
 
 
 
CLAVIER  


http://www.notrereligionislam.com/detail.asp?Aid=4787
Date de mis à jour
20 Ekim 2018 Cumartesi
Les informations dans notre site sont préparées pour le profit de tous les humains. Tout le monde
peut s'en servir,  sans autorisation, à condition de rester fidèle à l’original.
Faire ma page d’Accueil  |   Ajouter aux Favoris  |  Share Partage
Nombre de Visiteurs


Hosted by Ihlas Net