Page d’Accueil Qui Sommes Nous Glossaire Islamique Commande de Livres Quibla Liens Contact
Français  >  Les connaissances de la foi correcte  >  Les 6 bases de amentu (de la foi)  >  La foi au jour du jugement dernier

Taille de la police      Imprimante
 
La foi au jour du jugement dernier

Question : Quelle est la 5ème base, condition de la foi ?
REPONSE
La cinquième des six prescriptions fondamentales auxquelles il faut croire c’est : “Croire à l’autre monde et au jour du Jugement Dernier.” Le début de l’autre monde est le jour de notre mort. Il durera jusqu’à la fin de “la fin de Kiyamat (Jugement dernier).

On l’appelle le dernier jour parce qu’après, il n’y a plus de nuit, ou parce qu’il se situe après la vie terrestre. Le jour dont parle ce hadith n’est pas comme le jour ou la nuit que nous connaissons. Cela ne signifie pas le jour dans ce sens. Cela signifie une certaine époque, une certaine durée de temps. L’époque où la fin du monde arrivera ne nous a pas été révélée. Personne ne pourrait prévoir ce moment. Cependant notre Prophète (sallallahu aleihi wa sallam) a attiré notre attention sur un grand nombre d’indices et sur ses débuts. Hadrat Mahdî viendra, Hadrat Îssâ (Jésus) “aleihissalâm” descendra du ciel à Damas. Le Dedjdjal apparaîtra. Des gens appelés Ya’djoudj et ma’djoudj (Voir glossaire) agiteront le monde ; le soleil se lèvera à l’ouest ; de grands séismes se produiront ; les connaissances religieuses seront oubliées, le vice et la mauvaise volonté accrus ; les gens irréligieux, immoraux, malhonnêtes seront en évidence, se placeront à la tête des affaires. Les commandements d’Allâhu ta’âlâ ne se pratiqueront pas. Les péchés qu’Allâhu ta’âlâ a défendus seront commis en tous lieux. Le feu se déclarera dans le Yemen. Les mers et les montagnes seront déchiquetées ; le soleil et la lune s’obscurciront ; les mers se mêleront l’une à l’autre, elles bouilliront et s’assècheront.

Les musulmans qui agissent mal sont appelés fâsıq (pécheurs, rompus). Les corrompus et tous les infidèles subiront des supplices dans leur tombe. On doit le croire de façon certaine. Une personne décédée, après avoir été mise au tombeau, commencera à vivre d’une vie inconnue. Cette vie sera ou une vie de bien-être, ou une vie de supplice. Les hadiths déclarent clairement que deux anges nommés “Munkar” et “Nakîr” en deux personnages inconnus viendront au tombeau et l’interrogeront. Selon certains savants, les questions tombales seront sur quelques parties de la foi et selon l’accordance des autres, elles seront entièrement sur la foi. [Pour cette raison, nous devons enseigner à nos enfants les réponses de ces questions. Les questions tombales qui lui seront posées sont : “Qui est ton Seigneur ? Tu es de quelle religion ? De quel peuple, c’est à dire, quelle réunion d’hommes qui ont une même religion faites-vous partie ? Quel est ton livre sacré ? Où est ton kıbla ? Quelle est ta madhhab dans l’imân (foi) et dans le culte ? Il est écrit dans le livre “Tazkira-i Kurtubî”que ceux qui ne sont pas d’ahl-i sunna ne pourront pas répondre correctement à ces questions.] Les tombes de celles qui donnent des réponses exactes seront élargies. Une fenêtre s’ouvrira en direction du Paradis. Tous les matins et tous les soirs elles verront leur place au Paradis. Les anges les combleront de bienfaits et leur donneront de bonnes nouvelles.

Celle qui n’aura pas pu répondre bien sera battue avec des maillets de fer si sévèrement que toutes les créatures, sauf les hommes et les génies, les entendront pousser des cris. Sa tombe sera si resserrée, qu’il aura la sentation que ses os s’entrecroisent. Une ouverture sera faite en direction de l’Enfer.
Le matin et le soir il verra sa place en Enfer. Il sera torturé dans sa tombe jusqu’à la Résurrection.

Il est nécessaire de croire à ressusciter après la mort. Après que les chairs et les os seront pourris et seront réduits en poussière et en gaz, ils se rassembleront et s’amalgameront de nouveau, les âmes réintégreront leur propre corps et tout le monde surgira de sa tombe. Pour cela, ce temps est appelé le “jour du Jugement Dernier”.

[Les plantes puisent de l’acide carbonique à partir de l’air et de l’eau et des sels à partir de la terre et les amalgament l’un à l’autre. Les substances organiques à partir de la matière sont constitutives de nos membres. On sait aujourd’hui qu’une réaction chimique durant des années survient immédiatement, en moins d’une seconde, quand on a utilisé un catalyseur.

Ainsi, Allah amalgamera des substances telles que l’eau, l’acide carbonique et la terre dans nos tombes et créera ainsi en un moment des substances organiques et des membres vivants. Mouhbir-i sâdık (Raçoûlullâh= notre Prophète) a révélé que nous reviendrions à la vie de cette manière. Et la science voit que cela se passe ainsi dans le monde].

Tout le monde ira à l’emplacement du Jugement Dernier (Mahchar). Les livres des actions s’élanceront vers leurs propriétaires et viendront en volant se remettre à eux. Allâhu ta’âlâ, le Créateur de la terre, des cieux, des atomes et des étoiles, fera tout cela. Le messager d’Allâhu ta’âlâ nous a révélé que tout cela arriverait. Il est tout à fait certain que tout ce qu’il dit est vrai. Tout cela arrivera certainement et auquel on doit croire. Les livres d’actions des pieux, des bons leur seront remis par leur droite, ceux des corrompus, des méchants leur seront remis par derrière ou de leur gauche. Toutes les actions, bonnes ou mauvaises, grandes ou petites, faites en secret ou ouvertement seront inscrites dans ce livre. Même les actions inconnues par les anges appelés “Kirâmen Kâtibîn” seront révélées par les organes et par Allahu ta’âlâ qui sait tout et ils seront questionnés sur chaque action. Pendant la Résurrection chaque action secrète sera révélée si Allah le veut. Les anges seront interrogés sur ce qu’ils ont fait sur terre et dans les cieux, les prophètes sur la façon d’annoncer aux hommes les commandements d’Allahu ta’âlâ et Sa religion, et les hommes sur leur adaptation personnelle aux prophètes, sur leur obéissance aux commandements et du respect aux droits des uns des autres. Pendant le Jugement Dernier, ceux qui ont la foi et dont les actions et les coutumes sont belles seront récompensés et bénis et les gens de mauvaise humeur et de mauvaise conduite et les infidèles seront sévèrement punis. Avec Sa grâce et Sa justice, Allahu ta’âlâ suppliciera certains musulmans pour de petits péchés et avec Sa supériorité, IL pardonnera les gros et les petits péchés de certains autres, s’IL le veut ainsi. A l’exception du chirk (supposer et admettre que Allah a un égal ou un associé), de l’infidélité, IL pardonnera tous les péchés s’IL le veut et IL nous suppliciera pour un petit péché s’IL le veut. IL proclame qu’IL ne pardonnera jamais l’infidélité et le chirk. Les infidèles, avec livres sacrés ou sans livres, c’est à dire ceux qui n’ont pas cru qu’Hadrat Muhammed était le Prophète de tous les êtres humains créés, et ceux qui n’aiment pas une seule des règles révélées (commandements et interdictions) seront certainement mis en Enfer, et y seront suppliciés pour toujours.

Il y a un “mizân” (balance) pour peser les actes et les actions au jour du Jugement Dernier. Selon la majorité des savants, il a deux plateaux. La terre et le ciel peuvent être contenus dans un plateau. Le plateau de bonnes actions est lumineux et situé à la droite d’Arche, où est le Paradis, et le plateau pour les mauvaises actions est sombre et à la gauche d’Arche, là où il y a l’Enfer. Les actes accomplis, les paroles dites, les idées, les regards adressés avec ou sans intention, en ce bas monde prendront des formes là. Les bontés paraîtront brillantes, les méchancetés paraîtront obscures et rebutantes, elles seront pesées dans cette balance. Ce mizân n’est pas comme les mizâns de ce monde. Le plus lourd des plateaux monte et le plus léger descend. C’est ce qui est dit. Selon nombreux savants, il y aura de nombreuses balances. Et beaucoup d’autres ont dit qu’il n’a pas été indiqué dans la religion comment elles seraient et il vaudrait mieux de ne pas y penser.”

Il y a un “Pont appelé Sırât”. Sur l’ordre de Allah, le pont de Sırât sera construit au-dessus de l’Enfer. On ordonnera à tout le monde de franchir ce pont. Ce jour-là tous les prophètes imploreront et diront : “Ô Seigneur ! accorde nous le salut”. Ceux à qui est donné le Paradis entreront dans le Paradis après avoir franchi facilement le pont. Certains le franchiront à la vitesse de l’éclair, d’autres à la vitesse du vent, et certains comme un cheval au galop. Le pont de Sirât est plus fin qu’un poil et plus tranchant qu’une épée. C’est comme suivre et pratiquer l’Islâm en ce monde. Se conformer soi-même de façon précise à l’Islâm, c’est comme franchir le pont de Sırât.

Ceux qui acceptent ici bas les difficultés de la lutte contre leurs désirs sensuels (nafs) franchiront facilement le pont de Sırât. Ceux qui ne suivent pas l’Islâm à cause de leurs inclinations matérielles et sensuelles passeront le Sirât avec difficulté. C’est pourquoi Allahu ta’âlâ a donné le nom de “Sırât-ı mustakim” à la voie droite indiquait par l’Islâm. Cette similitude dans les noms, nous montre que se trouver sur la voie de l’Islâm c’est comme franchir le pont de Sirât. Ceux qui sont voués à l’Enfer seront incapables de le franchir et tomberont en Enfer.

Il y a un “Bassin, appelé; Kawsar” (nectar) réservé à notre maître Mouhammed Moustafa (sallallahu aleihi wa sallam). Il est aussi vaste qu’une distance d’un mois de route. Son eau est plus blanche que du lait épais et son odeur est plus agréable que le musc. Tout au tour du bassin, se dresseront des coupes et des verres dont leurs nombres seront plus que les étoiles. Quand une personne aura bu de ce bassin, il n’aura plus jamais soif, même si elle était en Enfer.

Question : Au Jour du Jugement Dernier, y a-t-il combien sortes de chafa’at (=intercessions) ?
REPONSE
“Chafâ’a(t)”
“l’intercession” aura lieu et elle est vraie. Pour la grâce des gros et de petits petits péchés des musulmans qui meurent sans s’être repentis, les prophètes, les wâlis, les pieux, les anges et les personnes autorisées intercéderont et leur chafâ’at sera acceptée. [Notre Prophète alaihisselam a déclaré : Je ferai intercession (chafa’at) pour ceux, de ma communauté, qui ont commis de grands péchés.)] Pendant Le Jugement Dernier la chafâ’at sera de cinq sortes :

Premièrement : au jour de Jugement Dernier, les pécheurs devenus las à cause de la foule et d’une trop longue attente, gémiront et demanderont que le Jugement soit rendu aussitôt que possible. Pour eux, il y aura de chafâ’at.

Deuxièmement : il y aura de Chafâ’at pour les interrogatoires faciles et rapides.

Troisièmement : il y aura de chafâ’at pour les pécheurs musulmans afin qu’ils puissent être sauvés de supplice et qu’ils ne tombent pas du sırât en Enfer.

Quatrièmement : il y aura de Chafâ’at pour faire sortir de l’Enfer les musulmans dont les péchés sont nombreux.

Cinquièmement : il y aura d’innombrables faveurs au Paradis et il sera éternel. Cependant les places seront en proportion du niveau de foi et des actions. Il y aura de Chafâ’at pour la promotion des musulmans au Paradis à un rang plus élevé.

Question : Y a-t-il une seule vie dans l’autre monde ?
REPONSE
La vie avant la mort s’appelle la vie du monde, la vie après la mort, on l’appelle, la vie d’Akhiret. Celle-ci se divise en 3 :
1- La vie de kabir (tombe) : le temps jusqu’au moment où on se relèvera de sa tombe.
2- La vie de Kiyamet : la vie jusqu’on aille en Enfer ou au Paradis, après s’être ressuscité.
3- La vie de l’Enfer et de Paradis : Le lieu où on restera éternellement.

 
Retour
 
 
 
CLAVIER  


http://www.notrereligionislam.com/detail.asp?Aid=4787
Date de mis à jour
18 Ağustos 2018 Cumartesi
Les informations dans notre site sont préparées pour le profit de tous les humains. Tout le monde
peut s'en servir,  sans autorisation, à condition de rester fidèle à l’original.
Faire ma page d’Accueil  |   Ajouter aux Favoris  |  Share Partage
Nombre de Visiteurs


Hosted by Ihlas Net