Page d’Accueil Qui Sommes Nous Glossaire Islamique Commande de Livres Quibla Liens Contact
Français  >  Les sans-madhhab (Hérétiques), d'hier jusqu'à nos jours  >  Muhammed Abduh

Taille de la police      Imprimante
 
Muhammed Abduh

Question: Elevé au rang de mujtahid mutlaq* par les sans-madhhab de nos jours. Qui est en réalité Abduh?
REPONSE:
(Le Mujtahid mutlaq) signifie grand imam, grand savant de madhhab. Alors que M. Abduh est un personnage qui n'a même pas saisis la grandeur et la supériorité des savants islamiques. M. Abduh s'est laissé abuser par les propagandes insidieuses de Djamaladdin Afgani, le Maître de la loge maçonnique du Caire, qui sous l'apparence d'homme de foi visait à détruire l'islam de l'intérieur. Laissons de côté la qualification de mujtahid, il n'a même pas été capable de demeurer comme simple citoyen musulman (awam). Il est né en 1849 et décédé en 1905, en Egypte.

Voici ce qui est écrit dans les ouvrages sur Abduh:
Le responsable de la loge maçonnique de Beyrouth dit ceci:
"Après el Afgani, c'est l'imam Abduh qui fut désigné comme le responsable de la loge maçonnique en Egypte. Il rendit un immense service en propageant l'esprit franc-maçon, . [Dairat'ul mearif'ul maçoniyya, p. 197]

"Après El Afgani, Abduh a aussi beaucoup œuvrait pour la franc-maçonnerie. (Les francs-maçons, p.127).

Il dit ainsi: "Même les bons mécréants (Kouffar), entreront au Paradis". Même son fervent admirateur, Sayyid Qotb (Qutb) le critique en disant de lui: "Le maître Abduh ne se rappelle pas des âyats (verset du Qur'an al karim) qui anéantissent sa pensée". [Dans son interprétation de la 124è âyat (verset)]

Il compare les oiseaux de la sourate Al Fil (l'éléphant) à des moustiques et les pierres jetaient par les oiseaux, à des microbes. Dans son tafsir Almalili Hamdi lui donna les réponses adéquates. (p. 84, 87).

Dans son ouvrage, intitulé Ýslamiyya et Nasraniyya, il dit: "Toutes les religions sont pareilles. Seul, leur apparence diffère". Dans la lettre qu'il écrivit au pape, il dit: "J'attends des deux plus grandes religions; en l'occurrence de l'Islam et du Christianisme qu'ils se donnent la main et se serrent dans les bras. Ainsi, La Torah, l'Evangile et le Qur'an seront considérés comme des livres qui se soutiennent mutuellement et seront lus partout". [Les partisans du "dialogue interreligieux" appliqueraient-ils les recommandations d'Abduh?]

Et il dit encore dans ce même ouvrage (Islam et nasrani "christianisme à l'époque de son apparussion") que: "Si chez une personne on entend cent points de vu qui démontrent sa mécréance et un seul qui stipule sa foi (croyance, iman), alors cette personne est considérée comme croyante(musulmane). Il est idiot de penser, qu'un quelconque philosophe, penseur ou intellectuel qui dans ses cent avis le désignant comme mécréant, ne puisse pas donner un avis qui le montre comme croyant. Dans ce cas, tout le monde doit être considéré comme croyant(mu'mine, musulman). Il n'existe pas en Islam de terme tel que 'zindîq'(hérétique, hypocrite, mounafiq; c'est quelqu'un qui d'apparence montre qu'il est croyant, mais en faite ne l'est pas), ce terme est apparu par la suite". Il interpréta mal l'expression d'une règle, qui estime qu'une parole de foi d'un Musulman dont on ne voit pas ouvertement sa mécréance, le sauvera de la mécréance (du kouffre), en déformant le sens et l'interprétation de cette règle, il déclare tous les mécréants et les philosophes comme étant des mu'mines (croyants, musulmans). Etant lui-même considéré comme zindîq, il n'apprécie pas que l'on fasse usage de ce mot.

C. Zaydan dit au sujet ceci: "Abduh n'approuve pas les règles établies par les anciens savants." (Madaniyat al Islamiyya)

Mehmed Sofoglu dit:" Abduh dit que l'intérêt est licite et que le Qur'an est créé". (Kitab et-Tafsir, p: 41)

L'ancien directeur et membre de l'institut des hautes études d'Istanbul, Ahmad Davudoglu Khoja, déclare dans son ouvrage "Les destructeurs de religions": "
1) Comme le mentionne Le Cheikh ul Islam Mustafa Sabri Effendi, dans son ouvrage; "Mawkiful aql"; Abduh a introduit à l'Université d'Al Azhar par l'intermédiaire de Al Afgani, la franc-maçonnerie et a donné son soutient pour que les femmes enlèvent leur voile". (p; 81).
2) Dans la Majalla (code civil) d'al Azhar, il est dit que: "Abduh est le premier a avoir fondé la loge maçonnique en Egypte". (p.81)
3) Abduh n'accepte pas les créatures telles que les Jinns (créature invisible), aux satans. Il considère les miracles comme des points néfastes pour l'Islam. Par exemple, il rabaissa le miracle de la séparation de l'eau de mer par Hazrat Moïse (Moussa aleyhissalam), en le qualifiant de mad-jazir.(d'un simple mouvement de va-et-vient des eaux).
4) Il dit que l'on est pas obligé de qualifier toute chose qui se trouve dans le Qur'an de vraie. (p. 82)
5) Il ne croit pas à la falsification de la chaine de transmission. (p.82)

Le grand savant et mujaddid (revificateur de la tradition Prophétique) du 14è siècle, Hazrat Sayyid Abdulhakim Arwasi déclare ce qui suit: "Abduh n'a pas compris la grandeur des savants islamiques, il a été corrompu par les ennemis de l'Islam, puis il finit par devenir un franc-maçon et un mulhid (athée) parmi les ennemis les plus acharnés qui essayèrent de détruire l'Islam de l'intérieur"

Depuis des siècles les Anglais ont trompé et égaré des milliers de Musulmans et de savants (hommes de science) religieux dans les pays Islamiques et les ont poussé à devenir mécréants et franç-maçons, en les séduisants avec des paroles telles que; liberté, égalité et fraternité. Pour éradiquer l'Islam entièrement, ils utilisèrent comme des pions bon nombre de pachas franc-maçons et corrompus. Tels que; Mustafa Rachit Pacha, Ali Pacha, Fuat Pacha et Mithat Pacha, et Talat Pacha. Comme ils utilisèrent ces hommes corrompus pour destabiliser et détruire les Etats Islamiques. Des disciples franc-maçons, tels que; Al Afgani, Abduh et Rachit Riza, ont été aussi instrumentalisé pour altérer et détruire les connaissances de L'Islam. (Faydéli Bilgiler - Connaissances Utiles).

Abduh devint aussi franc-maçon comme son maitre Al Afgani, il réfuta les miracles, il récusa les Hadiths sahih en les qualifiants de hadiths mawdu (inventer). Il dénigra la nuit bénie du Destin (layla'tul qadr) et autres nuits bénies, en disant qu'elles n'ont aucune valeur. Abduh fut soutenu par les étrangers.

Le gouverneur des colonies Anglaises d'Egypte, Lord Cromer a dit: "Certes, la voie tracée par le Cheikh Muhammed Abduh, futur maitre du mouvement réformiste Islamique est très prometteur. Et les membres de cette nouvelle voie méritent toutes les aides ainsi que tous les encouragements de la part des Européens". [M. Muhammed Huseyin, "L'Entrée dans le Monde Moderne de l'Islam", traduction de Sezaï Ozel].

http://www.dinimizislam.com/detay.asp?Aid=817
http://www.dinimizislam.com/detay.asp?id=813

*[capable de faire se rapprocher des textes divergents et en tirer la synthèse, élaborer les principes juridiques sans référence à une école particulière (madhhab). Ces compétences sont considérées comme exceptionnelles et rarissimes.]

 
Retour
 
 
 
CLAVIER  


http://www.notrereligionislam.com/detail.asp?Aid=4787
Date de mis à jour
22 Mayýs 2018 Salý
Les informations dans notre site sont préparées pour le profit de tous les humains. Tout le monde
peut s'en servir,  sans autorisation, à condition de rester fidèle à l’original.
Faire ma page d’Accueil  |   Ajouter aux Favoris  |  Share Partage
Nombre de Visiteurs


Hosted by Ihlas Net