Page d’Accueil Qui Sommes Nous Glossaire Islamique Commande de Livres Quibla Liens Contact
Français  >  Jeûne et Ramadan  >  Récompense de l’adoration et de la bonté au mois de Ramadan

Taille de la police      Imprimante
 
Récompense de l’adoration et de la bonté au mois de Ramadan

Question : Est-il plus récompensé de pratiquer les adorations et de faire de bonté au mois de Ramadan ? (plus que d’habitude)
REPONSE
Le mois de Ramadan est sacré et très vertueux. La récompense, donnée dans ce mois, aux adorations surérogatoires, comme la salat surérogatoire, l’aumône faite aux pauvres, l’invocation d’Allah, est équivalent à la récompense donnée aux adorations obligatoires accomplies dans les autres mois. Une adoration (ou acte) obligatoire réalisée ce mois, est équivalente à 70 obligations accomplies dans les autres mois. Dans ce mois, les péchés de celui qui donne à manger à une personne qui jeûne seront pardonnés. Il sera dispensé de l’Enfer. On lui donnera en outre autant de récompenses qu’on a attribuées à la personne qui jeûnait. La récompense de cette dernière ne diminuera pas.

Les chefs [directeurs, patrons, etc.], qui montrent de la facilité pour les adorations, dans ce mois, à ceux qui travaillent sous leur ordre, qui allègent leur travail, seront aussi dispensés de l’Enfer, leurs péchés seront pardonnés. Au mois de Ramadan, le Messager d’Allah affranchissait les esclaves, donnait tout ce qu’on lui demandait. Celui qui a pu faire les adorations et des bonnes affaires durant ce mois, pourra continuer ainsi tout au long de l’année. Celui qui ne respecte pas ce mois, qui commet des péchés durant ce mois, continuera ainsi tout au long de l’année.

Il faut considérer ce mois comme occasion, il faut accomplir les adorations autant que possible. Il faut faire les affaires dont Allahu teala est content. Il faut considérer ce mois comme une occasion pour gagner le Paradis. (Méktubat, tome I, lettre n°45)

Il faut éviter les péchés quand on jeûne aussi. Comme nous nous protégeons les yeux et la langue des péchés, il faudra de même se préserver les oreilles. Il est aussi interdit d’écouter la parole qu’il est interdit de prononcer. Il faut aussi préserver de l’interdiction la main, le pied et les autres membres. Celui qui jeûne mais qui commet des péchés en même temps est semblable au malade qui boit du poison au lieu du médicament. Car le péché est le poison. Il fait disparaître la récompense des nos adorations.

Si on commet un péché ou un mal quelconque, il faudra s’en repentir et continuer de faire du bien et des adorations. Dans les hadiths, il est déclaré :
(Quand tu commets un péché, fais ensuite immédiatement une bonté, fais une action qui sera récompensée pour que celle-ci fasse disparaître le péché.) [Beyheki]

(Que vous soyez n’importe où, quel que soit votre état, crains Allah et fais une bonté suite à un mal, pour que la première action efface la seconde.) [Tirmizi]

Dans le Coran, il est communiqué ceci :
(Evidemment la bonté, fait disparaître le mal.) [Sourate Houd 114]

Il faut faire du bien à tout le monde, sans distinguer le gentil du mauvais. Aider les infirmes, les vieux, les nécessiteux est un ordre de notre religion. Dans les hadiths, il est déclaré :
(Ayez pitié envers les infirmes, les malades, les vieux et les petits.) [Chir’a]

(Quiconque ne respecte pas nos aînés et qui n’a pas de pitié de nos petits, n’est pas des nôtres.) [Boukhari]

(Respect et offre envers nos vieux, proviennent du respect envers Allahu teala.) [Boukhari]

(Si un jeune respecte un personne âgée par respect à son âge avancé, Allahu teala fera en sorte que les jeunes le respectent dans sa vieillesse.) [Chir'a]
(Celui qui fait une offre à son frère musulman, sera comme s’il avait fait une offre à Allahu teala.) [Tabarani]

Il est très récompensé de faire du bien aux gens. Dans les hadiths, il est déclaré :
(Ensemble des gens sont comme iyal [le peuple de la maison, la famille] d’Allah. La personne qu’Allahu teala aime le plus est celle qui est utile à sa famille [aux humains]. La personne qu’Allah n’apprécie pas le plus est celle qui ne fait pas du bien à son iyal.) [Bezzar]

(Il n’y a pas plus meilleure chose que ces deux choses : Avoir la foi en Allah et faire du bien à ses créateurs. Et il n’y a pas non plus une chose pire que ces deux actes : Blasphémer et faire du mal [déranger, nuire] aux gens.) [Deylemi]

(La meilleure personne est celle de qui on attend toujours du bien.) [Tirmizi]

(Faire du bien prolongera la vie.) [Tabarani]

(Que celui à qui on a offert une bonté, la prononce, s’en souvienne ! Se rappeler la bonté est la louange et la cacher est l’ingratitude.) [Abou Davud]
 
Retour
 
 
 
CLAVIER  


http://www.notrereligionislam.com/detail.asp?Aid=4787
Date de mis à jour
18 Temmuz 2018 Çarþamba
Les informations dans notre site sont préparées pour le profit de tous les humains. Tout le monde
peut s'en servir,  sans autorisation, à condition de rester fidèle à l’original.
Faire ma page d’Accueil  |   Ajouter aux Favoris  |  Share Partage
Nombre de Visiteurs


Hosted by Ihlas Net