Page d’Accueil Qui Sommes Nous Glossaire Islamique Commande de Livres Quibla Liens Contact
Français  >  Jeûne et Ramadan  >  Jeûner en voyage

Taille de la police      Imprimante
 
Jeûner en voyage

Question : Est-il obligatoire, pour celui qui est en voyage aussi, de jeûner au mois de Ramadan ?
REPONSE
Oui. Mais il est permis, pour lui, de le rater et de le rattraper par après.

[Voyage veut dire partir de l’endroit où on vit pour plus de 104 km. Si on reste moins de 15 jours à cet endroit, on est considéré comme « voyageur ».]

Question : Malgré qu’il ne faille pas jeûner pendant le voyage, celui qui fait le jeûne de Ramadan, aura-t-il atteint des récompenses surérogatoires ?
REPONSE
Si le voyageur fait le jeûne du Ramadan, il atteindra la récompense donnée pour l’adoration obligatoire (fard).

Il ne faut pas rater le jeûne sans excuses
Question : Sera-ce un péché, pour celui qui fait le chauffeur régulièrement entre les villes, de ne pas jeûner au mois de Ramadan ?
REPONSE
S’il n’y a pas une difficulté qui pourrait constituer un obstacle pour le travail, il sera très récompensé de jeûner au mois de Ramadan. Ne pas jeûner sans excuses est un grand péché. Dans le hadith, il est déclaré :
(Si, celui qui ne jeûne pas, sans excuses, un jour au mois de Ramadan, s’il jeûne, à la place de ce jour, toute une année entière, il ne pourra pas encore atteindre la récompense attribuée pour le seul jour du Ramadan qu’il n’avait pas jeûné.) [Tirmizi]

Alors, il ne faut pas rater le jeûne du Ramadan, s’il n’y a pas une excuse. Il est permis, pour celui qui a une excuse validée par la religion, de rater le jeûne et de le rattraper par après. Si, au cours du voyage, apparaît une difficulté, si le travail se désorganisera ou s’il apparaît un cas qui pourrait causer des accidents, alors, il sera permis de ne pas jeûner et de rattraper ce jeûne par après lorsqu’on en aura le moyen. Dans un hadith, il est dit :

(Jeûner en voyage [en cas de difficulté] n’est pas le taqwa.) [Boukhari] (Le voyage veut dire prendre la route pour aller à un endroit situé à plus de 104 km. Celui qui va à un endroit éloigné de moins de 104km, ne sera pas voyageur. Dans le hadith, le mot « taqwa » est employé dans le sens « d’avoir plus de récompenses ».)

Question : Comme, durant le voyage, il est permis de ne pas jeûner, je n’ai pas l’intention de jeûner. Parce que j’allais prendre l’avion à 11.00, je me suis mis en route en déjeunant le matin. Ne pas jeûner en voyage n’est-il pas autorisé ?
REPONSE
Si vous partiez en voyage avant le temps d’imsak, vous pourriez manger, boire lorsque vous vous étiez mis en route, sans avoir eu l’intention de jeûner ce jour-là. Or, quand vous avez déjeuné, vous étiez encore sédentaire et vous n’avez aucune intention, et vous mangez et buvez, en conséquence vous commettez un péché. Vous devriez prendre la route en ayant l’intention de jeûner et vous ne devriez pas rompre votre jeûne ce jour-là. Parce que vous avez déjeuné le matin sans avoir l’intention de jeûner ce jour, il faut juste que vous rattrapiez ce jour (qada).

Le jeûne lorsqu’on est voyageur
Question : Parce que nous partons en voyage après le temps d’imsak (le début du temps de la prière du matin, moment à partir duquel il est interdit de manger et de boire pour le jeûneur), nous avons eu l’intention pour jeûner ce jour-là. C'est-à-dire que nous ne devons pas le rompre ce jour même. Mais, par exemple, nous prenons l’avion, à 11.00, avec pour destination les Etats-Unis. Comme nous allons continuellement vers l’Occident, la journée se prolonge de 7 heures quand on va à New York, et de 10 quand on va à Los Angeles. Que faire dans ce cas ?
REPONSE
Si vous pouvez résister et continuer votre jeûne, vous aurez atteint des récompenses mais si vous le rompez parce que vous ne résistez plus à la faim et à la soif, ce ne sera pas un péché. Celui qui rompt son jeûne, en voyage, sans excuses, n’est pas tenu de faire une expiation (qaffarat).

Question : Nous voyageons alors que nous jeûnons. Quand on va de l’Orient vers l’Occident, par exemple quand on arrive de Saint Petersburg à Bruxelles, le temps du soir est avancé d’une heure en plus par rapport à Saint Petersburg. Au contraire, quand on arrive de Bruxelles à Saint Petersburg, le temps du soir est reculé d’une heure par rapport à Bruxelles. Dans ce cas, devons-nous rompre le jeûne d’après l’heure de la ville où on a eu l’intention de jeûner ou d’après l’heure de la ville où on se trouve ?
REPONSE
On se réfère à l’heure locale c'est-à-dire à l’endroit où on se trouve. On ne peut pas rompre le jeûne avant que le Soleil soit couché. On n’agit pas par rapport à l’heure, on prend comme essentiel le coucher du soleil. Quelle que soit la ville, partout dans le monde tout le monde, se réfère pour la salat et le jeûne, à l’heure de la ville où on se trouve.

Question : Si une personne rompt sans excuses son jeûne de Ramadan quand elle part en voyage, sera-t-elle tenue de faire une expiation ou un rattrapage ? Si elle rompt son jeûne alors qu’elle est sédentaire mais qu’elle part en voyage suite à cela, devra-t-elle faire un rattrapage ou une expiation ?
REPONSE
C’est un péché de rompre le jeûne qu’on a commencé avec intention, quand on part en voyage. Mais, même si on commet un péché, comme on a rompu le jeûne en voyage, cela ne nécessite pas une expiation. Si on part en voyage mais en rompant d’abord son jeûne quand on était encore sédentaire, cela nécessitera aussi une expiation.
 
Retour
 
 
 
CLAVIER  


http://www.notrereligionislam.com/detail.asp?Aid=4787
Date de mis à jour
20 Ekim 2018 Cumartesi
Les informations dans notre site sont préparées pour le profit de tous les humains. Tout le monde
peut s'en servir,  sans autorisation, à condition de rester fidèle à l’original.
Faire ma page d’Accueil  |   Ajouter aux Favoris  |  Share Partage
Nombre de Visiteurs


Hosted by Ihlas Net