Page d’Accueil Qui Sommes Nous Glossaire Islamique Commande de Livres Quibla Liens Contact
Français  >  Qu'est-ce que la preuve pour nous  >  Faut-il chercher des preuves?

Taille de la police      Imprimante
 
Faut-il chercher des preuves?

Question: Chacun doit-il connaitre la preuve des jugements de son madhab (école juridique qu'il suit)?
REPONSE
Il n'est pas besoin, pour les personnes qui suivent une école juridique (moukallid), de comprendre, de rechercher les preuves des jugements que les mujtahid ont déclarés. (Redd-ul Muhtar)

[Mujtahid: Grand savant islamique, capable d'extraire des jugements du Coran et des hadiths.
Moukallid:
La personne qui n'est pas mujtahid, qui suit une des quatre écoles juridiques (madhab).]

Les quatre preuves [sources] dans la religion sont pour les mujtahid. La preuve, pour nous, est le jugement de notre madhab (école juridique); car, nous, nous ne pouvons pas extraire des jugements du Coran et des hadiths. Même si un jugement d'une école juridique semble contraire à un ayat (verset du Coran) et à un hadith (parole de notre Prophète), il n'est pas faux, car ce verset du Coran et ce hadith doivent peut-être être expliqués, comparés, analysés (ijtihad), ou ils peuvent être changés avec un autre ayat ou avec un autre hadith ou il se peut que cela ait une autre explication que nous ne connaissons pas. (Bérika p. 96)

"Il n'est pas permis pour nous de faire les adorations selon les hadiths parce que les jugements de notre madhab (école juridique) semblent contraires aux hadiths. Les hadiths qui semblent contraires au jugement de notre école, ne peuvent pas être une preuve pour la réfutation des paroles (jugements) des savants. La connaissance de ceux qui ne sont pas mujtahid (mukallid) ne peuvent pas être une preuve pour l'interdiction ou la permission d'une chose. Pour qu'une chose soit interdite ou permise, il faut l'ijtihad (comparaison) d'un mujtahid. (Méktubat-i Rabbani, tome I, lettre n°312, Mébdé vé Méad f.30)

Tabiin [la génération venue après les compagnons de notre Prophète, c'est-à-dire les musulmans qui n'ont pas vu notre Prophète mais qui ont vu Ses compagnons] imitait l'Ashab-i Kiram [compagnons de Notre Cher Prophète], elle ne demandait jamais de preuves. Ashab-i Kiram a appris à ceux-ci uniquement comment on pratique les adorations. Les compagnons de Notre Prophète ne leur ont pas ordonné de chercher des preuves. Ils ont considéré suffisant de leur imiter sans demander de preuves. Les imams (fondateurs) des madhab (écoles juridiques), qui, dans leur chaque action, suivaient dans la voie d'Ashab-i Kiram, ils se sont soumis à eux. Celui qui n'est pas mujtahid, doit se soumettre à une des quatre madhab sans en chercher des preuves. (Faidéli Bilgiler)

[Ce livre a été traduit en français sous le nom de "Islam et la voie de Sunna". Vous pouvez le commander et/ou le lire en cliquant le lien ci-dessous
http://www.hakikatkitabevi.com/french/lislam1.htm]
 
Retour
 
 
 
CLAVIER  


http://www.notrereligionislam.com/detail.asp?Aid=4787
Date de mis à jour
20 Ocak 2018 Cumartesi
Les informations dans notre site sont préparées pour le profit de tous les humains. Tout le monde
peut s'en servir,  sans autorisation, à condition de rester fidèle à l’original.
Faire ma page d’Accueil  |   Ajouter aux Favoris  |  Share Partage
Nombre de Visiteurs


Hosted by Ihlas Net